Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Renaud Muselier et F. Mitterrand ont inauguré le musée rénové de l’Institut du monde arabe (IMA, Paris)

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 24 février 2012 | src.leJMed.fr
Paris -

C’était l’affluence des très grands jours, avec une file d’attente s’étirant sur plusieurs centaines de mètres, et durant plusieurs heures, lundi 20 février 2012, pour l’inauguration officielle du musée rénové de l’Institut du monde arabe (IMA) de Paris. Un bel événement pour l’IMA qui fête ses 25 ans, et que les personnalités parisiennes ont honoré de leur présence, des dizaines d’ambassadeurs et sans doute plus d’un millier d’acteurs des milieux artistiques entourant le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, et le maître des lieux, Président de l’IMA, Renaud Muselier.

Photo ci-dessus : Renaud Muselier, Président de l’IMA, et Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, en compagnie d’un mécène lors de la visite d’inauguration du musée rénové de l’IMA, lundi 20 février 2012. © Alfred Mignot - février 2012


Renaud Muselier, Président de l’IMA, durant son allocution, en présence de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication. © Alfred Mignot - février 2012

Avec ses 2 400 mètres carrés superbement rénovés, le musée de l’IMA, qui s’élève sur trois étages (du 7e au 9e), devrait attirer un grand nombre du million de visiteurs annuels de l’Institut, tant l’offre s’est élargie, avec quelque 550 pièces issues de prêts des musées d’Amman, de Tunis, de Kairouan, de Manama, d’Alep, de Damas, de Lattaquié… : tapis rares, tiares ornées de pierres précieuses, mosaïques raffinées, étoffes brodées d’or, astrolabes sophistiqués, bas-reliefs, icônes, manuscrits et livres antiques, parchemins délicats… visent à donner une vue d’ensemble des arts des pays arabes, en remontant jusqu’au-delà de l’époque islamique et en englobant, du Maroc au sultanat d’Oman, l’aire géographique des vingt-deux pays arabes cofondateurs de l’IMA avec la France.

Plusieurs innovations scéniques contribuent à donner à voir la diversité du monde arabe, conformément au projet de Marie Foissy, conservatrice en chef du patrimoine, chef du projet de la refonte du musée : sur un grand panneau accroché au plafond, le visiteur voit défiler des poèmes écrits arabe et en traduction française, tandis qu’on les entend récités en arabe ; la salle « des religions » est magnifiquement structurée autour de vitrines transparentes ou sont exposés des spécimens rares des « Livres » des trois religions monothéistes de la Méditerranée, ainsi que d’autres objets de culte de grande qualité artistique ; des vidéos peuvent être visionnées, illustrant tant la vie quotidienne que l’art de vivre arabe, et la visite se clôt en musique…

Renaud Muselier, Président de l’IMA :
« Le musée sera un lieu ouvert, transparent, accueillant… »

Une vue des nombreuses personnalités venues assister à l’inauguration du musée rénové de l’IMA. © Alfred Mignot - février 2012

Rendant hommage au travail de son prédécesseur, Dominique Baudis, Renaud Muselier, Président de l’IMA, a estimé que cette rénovation aura été « une grande aventure qu’il convenait d’aborder avec le cœur… Et nous avons trouvé pour cela beaucoup d’amoureux de la culture arabe (…) Le musée sera un lieu ouvert, transparent, accueillant pour faire connaître et célébrer la culture arabe et faire vivre l’IMA au diapason de l’amitié et de nos destins croisés en Méditerranée » – une expo sera d’ailleurs organisée dans le cadre de « Marseille 2013 – Capitale européenne de la Culture », avec des prêts d’œuvres issues de l’IMA.

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, annonça l’attribution du label « Musée de France » au musée de l’IMA, et releva dans son allocution l’importance singulière que représente la rénovation en majesté de ce musée, au moment où « le monde arabe connaît une forte espérance et de lourdes inquiétudes ».

La Fondation Jean-Luc Lagardère (1 M €), L’État du Koweït (3 M €) et le Royaume d’Arabie saoudite (0,416 M) sont les mécènes de cette rénovation qui aura coûté 5 M €, et qui permet désormais à « tout visiteur ayant soif de découvrir la culture des sociétés du monde arabe dans ses origines, son élaboration et la continuité de ses vivantes racines » de les rencontrer en un lieu unique, ainsi que le souligne Marie Foissy.


Alfred Mignot


◊ ◊ ◊


Le musée de l’IMA est ouvert au public depuis le 21 février 2012.
Informations pratiques pour les visites : cliquer ici.


Expo en cours à l’IMA :
« Dégage... La Tunisie, un an après »

Articles récents recommandés