Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Tribunes

Jawad Kerdoudi, Président de l’IMRI, dénonce l’inefficacité de l’ONU à contenir les actions du Polisario en vue de créer un État au Sahara

Alors que depuis le début de l’année, le mouvement indépendantiste mène, selon les autorités marocaines, de multiples actions au Sahara afin de créer notamment une capitale administrative, le président de l’Institut Marocain des Relations Internationales (IMRI) assure que Rabat (...)

F.-A. TOUAZI, cofondateur de CAPmena : « L’amitié franco-saoudienne à l’épreuve du grand retour de Washington »

La visite officielle de prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed Bin Salman (« MBS ») à Paris, lundi 9 et mardi 10 avril, s’inscrit dans une tradition d’anciennes et de profondes relations entre le royaume d’Arabie Saoudite et la France. Face au nouveau contexte international, les (...)

Jawad Kerdoudi, Président IMRI : « Quelles perspectives pour la nouvelle Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) ? »

Regrouper les zones de libre-échange régionales actuelles en un vaste ensemble intégré où 90 % des échanges de biens seraient exonérés des droits de douane, voilà l’objectif central de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), actée à Kigali le 21 Mars 2018. Une nouvelle (...)

Pr Abderrahmane Mebtoul (Algérie) :
« Pour un dialogue de tolérance entre le monde musulman et l’Occident »

Selon l’économiste algérien Pr Abderrahmane Mebtoul, expert international et professeur des Universités, « la crise actuelle en ce début du XXIe siècle n’est pas seulement économique, mais également et surtout une profonde crise morale devant se fonder sur une profonde rénovation de (...)

Jawad Kerdoudi, Président de l’IMRI, à Dakhla : « Le Maroc a un rôle régional structurant pour la coopération sud-sud en Afrique »

Le IVe Forum Crans Montana de Dakhla, du 15 au 20 mars, a rassemblé plus de 3 500 participants dont 43 organisations internationales et régionales, et des représentants de haut niveau de 162 États. Le thème central de cet événement international, « L’Afrique et la coopération sud-sud  (...)

Maître Thierry Lauriol (Cabinet Jeantet, Paris) : « L’Afrique changera encore
à une cadence très forte »

Docteur en droit et avocat associé au Cabinet Jeantet (Paris), Thierry Lauriol a prononcé le propos liminaire lors de la première matinale Afrique du Cabinet pour 2018, lors d’une conférence qui s’est tenue le 9 mars. Une occasion de faire le tour d’horizon des enjeux et défis du (...)

Une contribution de Jawad Kerdoudi, Président de l’IMRI
(Institut Marocain des Relations Internationales)

Comment le Maroc et l’UE pourront-ils surmonter l’arrêt défavorable de la CJUE sur les accords de pêche ?

La forte coopération développée entre l’Union européenne (UE) et le Maroc depuis presque un demi-siècle sera-t-elle contrariée par l’arrêt rendu le 27 février par la Cour de Justice de l’UE (CJUE), stipulant que l’accord de pêche conclu entre Rabat et Bruxelles « n’est pas applicable (...)

Tribune Libre d’Emmanuel DUPUY, Président de l’IPSE (Institut de prospective et de sécurité en Europe)

Le partenariat stratégique entre l’Europe et le Maroc surmontera-t-il la crise des « poissons de la discorde » devant la CJUE ?

Purement juridique pour les uns, fondamentalement politique pour les autres, le différent sur l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE vient devant la Cour de Justice européenne dans quelques jours. Le 27 février, en effet, la CJUE devra se prononcer sur la validité – et donc, la (...)

Dr Constantin Tsakas (SG Femise) : « La coopération étendue entre l’EuroMed et l’Afrique subsaharienne : une nécessité et une opportunité » 

Les défis économiques, démographiques, migratoires et climatiques rendent nécessaire une coopération étendue entre la région EuroMed et l’Afrique subsaharienne, qui pourrait être très bénéfique à toutes des parties. Cette coopération sera au cœur de la conférence annuelle Femise*, du 7 (...)

Entre fierté et amertume sept ans après sa révolution, « la Tunisie a besoin d’un choc positif » (Radhi Meddeb)

S’il est admis que la Tunisie a réussi sa transition démocratique, notamment en établissant une nouvelle constitution et des élections libres, la transition économique est en revanche un réel échec. Un fiasco qui confine au risque de « clochardisation du pays », sauf à agir très (...)