Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Fouad Mebazaâ proclamé nouveau Président par intérim de la Tunisie par le Conseil constitutionnel

Tunisie | 15 janvier 2011 | src.LeJMED.fr
Tunis - Samedi matin 15 janvier, le Conseil constitutionnel a déclaré la vacance définitive du pouvoir et nommé le président du Parlement Fouad Mebazaâ au poste de président par intérim de la République tunisienne, conformément aux dispositions de la Constitution.


Samedi matin 15 janvier 2011, le Conseil constitutionnel tunisien a proclamé « la vacance définitive du pouvoir » et a nommé Foued Mebezza, président du Parlement, au poste de président de la République par intérim, rapporte l’agence officielle TAP.

Le PM sortant Mohammed Ghannouchi, avait été nommé vendredi Président par intérim après la fuite de Zine El Abidine Ben Ali, contraint de quitter le pouvoir sous la pression de la rue, et désormais réfugié en Arabie saoudite.

La nomination de M. Ghannouchi, en vertu de l’article 56 de la Constitution, laissait la porte ouverte à un retour au pouvoir de Zine El Abidine Ben Ali et était contestée tant par des juristes et une partie de l’opposition, que par des manifestants qui, samedi matin, reprochaient à l’ancien PM d’être resté dix ans au service de Ben Ali.

L’article 57, sur lequel s’appuient les décisions du Conseil constitutionnel et la nomination de Fouad Mebazaâ, fixe de manière précise la transition à la tête de l’État. Il prévoit en effet des élections législatives dans un délai de 60 jours maximum, alors que l’article 56 ne prévoit pas d’élections et ne donne pas le droit au président par intérim de briguer la présidence.

Agé de 76 ans, le nouveau Président tunisien par intérim était président de la Chambre des députés depuis 1997.


Sur le même sujet :

Vendredi 14 janvier 2011 :

- Ben Ali en fuite, le PM Mohamed Ghannouchi assume l’intérim de la présidence de la Tunisie

- Mezri Haddad, Ambassadeur de Tunisie à l’Unesco, démissionne et plaide pour la justice et la laïcité


Articles récents recommandés