Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Essaouira - Maroc - 24 juin au 27 juin 2010

XIIIe Festival Gnaoua d’Essaouira

Maroc | 19 juin 2010 | src.Festival Gnaoua 2010 Essaouira
Essaouira - Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira réserve cette année encore de nombreuses surprises à son public fidèle et cosmopolite. Passé le cap symbolique des 12 ans et des 500 000 festivaliers, le festival propose cette année une programmation riche, réaffirmant sa volonté de mettre en valeur le patrimoine gnaoua dans toute sa diversité et d’inviter les meilleurs artistes world et jazz à venir se produire dans le cadre unique et magique d’Essaouira.


Le XIIIe Festival Gnaoua d’Essaouira (Maroc) : toujours plus pionnier et cosmopolite se déroule cette année du jeudi le 24 juin au dimanche 27 juin 2010. Au programme : 10 lieux de concerts parmi lesquels chacun pourra piocher selon ses goûts, 10 programmations différentes mais complémentaires, formant les pièces d’un puzzle unique, celui d’un festival pionnier et cosmopolite, dont la qualité musicale n’est plus à prouver, et qui chaque année relève le défi de faire vibrer des centaines de milliers de personnes au rythme des plus belles musiques !

Honneur aux musiciens Gnaoua tout d’abord, avec cette année une nouvelle scène qui leur est dédiée à Bab Doukkala, permettant aux inconditionnels des rythmes gnaouis de retrouver leurs stars, de Hamid El Kasri à Abdelkébir Merchane, pour des concerts 100 % Gnaoua, ainsi que des lilas traditionnelles dans le cadre exceptionnel de la Zaouia Gnaoua chaque soir à minuit pour les puristes.

Les musiciens world et jazz quant à eux pourront s’exprimer chaque soir sur la scène Moulay Hassan qui proposera un concentré des meilleurs sons actuels : de l’inattendu Trio Joubran qui réunit trois frères joueurs de oud au géant anglais du blues Justin Adams en passant par l’incontournable Toumani Diabaté et les percussions traditionnelles coréennes de Salmunori Group.

En apothéose, un concert de l’Orchestre National de Barbès, véritable marmite musicale, a clôturé le festival. Moulay Hassan sera également le lieu de rencontre entre musique gnaouie et musiques du monde pour des concerts de fusion où de nouveaux sons naissent de la confrontation du guembri et des crotales avec les plus beaux instruments d’ici ou d’ailleurs, percussions, trompette, saxophone, kora, piano

La scène Bab Marrakech recevra quant à elle les plus grands groupes actuels dans des styles très divers, du jazz bouillonnant d’Eric Legnini au reggae de Ky-Mani Marley en passant par l’immense jazzman Wayne Shorter et son quartet. …

Sur les petites scènes en médina, la nouvelle génération de maâlems, incarnée par Saïd Boulhimas qui a fait sensation l’an dernier lors du concert « Band of Gnawa », sera aux côtés des grands Maâlems tels que Allal Soudani, Saïd El Bourqui ou encore Adeslam Belghiti, pour offrir aux festivaliers le meilleur la musique gnaouie avec des concerts en journée et en soirée. Toujours dans le même esprit d’ouverture et de dialogue instauré par le Festival, la place Al Khayma et le Marché aux Grains s’ouvriront également à d’autres musiques traditionnelles marocaines, Ganga, Haddarates et Hmadcha.

Les amateurs de fusion-électronique et les fans des musiciens de la scène marocaine actuelle ne seront pas en reste avec deux scènes dédiées, la scène Pepsi et la scène Méditel.

En savoir plus et infos pratiques : site du Festival Gnaoua 2010

Articles récents recommandés