Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Philippe de Fontaine Vive, VP de la BEI, en visite amicale de découverte au Parc éolien de Tanger

Maroc | 18 novembre 2010 | src.LeJMED.fr
Tanger -

C’est avec une fierté bien légitime que l’équipe dirigeante du Parc éolien de Tanger a accueilli, jeudi 11 novembre 2010, Philippe de Fontaine Vive, vice-Président de la BEI, venu rendre une visite de courtoisie à l’occasion d’un déplacement à Tanger.

Photo ci-dessus : Philippe de Fontaine Vive, vice-Président de la BEI, écoutant les explications techniques des dirigeants du parc éolien de Tanger, sur le site, le jeudi 11 novembre 2010. © leJmed.fr - novembre 2010


Le but premier du voyage du VP de la BEI et « patron » de la FEMIP, premier financeur des infrastructures en Méditerranée, était la signature, au port de Tanger Med, de la convention de prêt de 200 M € pour réaliser l’extension du site, soit les deux terminaux à conteneurs de Tanger Med II.

L’occasion était trop belle, ensuite, pour ne pas rendre visite, "en voisin", à l’équipe de l’ONE (Office national de l’Électricité) qui, depuis l’inauguration officielle en présence de SM le Roi Mohammed VI, le 28 juin 2010, fait « tourner » les 165 éoliennes du parc de Tanger, que la BEI-Femip a financé à hauteur de 80 M €, sur un investissement total de 250 M €.

Le parc, qui cumule une puissance de production de 140 MW, s’étend en fait sur deux zones proches. La zone 1 de « Beni Mejmel », dont le centre est situé à 12 km à vol d’oiseau à l’Est de Tanger, aligne 39 éoliennes sur 7,5 km de longueur de crête, et pour une puissance de 33 MW. Plus étendue, la zone 2 de « Dhar Saadane », dont le centre est situé à 22 km à vol d’oiseau de Tanger, s’étire sur 20 km de crête, avec 126 éoliennes installées, pour une puissance de 107 MW.

Mais, ainsi que les dirigeants ont eu l’occasion de l’expliquer à Philippe de Fontaine Vive, la capacité des deux zones du Parc de Tanger s’ajoute à celle du parc Abdelkhalek Torres près de Tétouan (50 MW), et à celle du parc Amougdoul, près d’Essaouira (60 MW), ce qui porte la puissance éolienne installée de l’ONE à 250 MW.

JPEG - 45.3 ko
« Photo de famille » rassemblant la délégation BEI et des membres de l’ONE du parc éolien Tanger, sur le site. © leJmed.fr - novembre 2010

En l’état, « la production éolienne permettra une économie de fioul de 126 000 tonnes par an, et une réduction d’émission de gaz à effet de serre de 368 000 tonnes de CO2 par an », précisent les responsables de l’ONE.

Une illustration partielle mais bien concrète, en fait, de la mise en œuvre de la stratégie volontariste du gouvernement marocain en faveur du développement des énergies renouvelables. Une démonstration, aussi, de la légendaire hospitalité marocaine : à la fin de la journée, au poste de commandement ONE de Méloussa, le buffet de pâtisseries, dressé pour honorer la visite du vice-Président de la BEI et de ses accompagnateurs, était tout simplement… royal !


Alfred Mignot

Les spécifications techniques du Parc éolien de Tanger

Caracterisitques énergétiques :
• Puissance installée : 140 MW
• Productibilité Moyenne Annuelle : 526,5 GWh
• Nombre d’Aérogénérateurs (Puissance = 850 kW) : 165 max
• Vitesse moyenne annuelle du vent à hauteur de 40 m : 9 m/s
• Tension d’évacuation d’énergie:225 Kv

Description des installations :
• 165 aerogénérateurs munis de rotors à 3 pales à axe horizontal.
• 165 mâts de support des aerogénérateurs, de type tubulaire.
• 4 installations météorologiques.
• 60 km de Câbles souterrains 33 Kv.
• 40 Kms de pistes de desserte des aerogénérateurs internes au Parc.
• 1 poste élévateur 33Kv/225Kv, adossé au poste de Melloussa, contenant deux transformateurs de 100 MVA chacun.


Articles récents recommandés