Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

En direct de Marseille, en marge de la IVe Semaine Eco-MED

Renaud Muselier : « Marseille sera prête pour son année 2013 de capitale européenne de la Culture »

France | 5 décembre 2010 | src.leJMED.fr
Marseille -

Vendredi 3 décembre, lors d’une conférence de presse à Marseille, le Président du Conseil culturel de l’UPM, Renaud Muselier, avait endossé ses habits d’Adjoint au maire et délégué spécial de « Marseille 2013, capitale européenne – et, de fait, euroméditerranéenne – de la Culture pour répondre à la question-clé de nombreux journalistes : Marseille sera-t-elle prête pour 2013 ? Pour étayer sa réponse affirmative, Renaud Muselier a détaillé la liste des nombreux chantiers en cours, en présence du Sénateur-Maire, Jean-Claude Gaudin.

Photo ci-dessus : Renaud Muselier (à g.), ancien ministre et Député, Président du Conseil culturel de l’UPM, Adjoint au maire et Délégué spécial de « Marseille 2013, capitale européenne de la Culture », avec le Sénateur-Maire Jean-Claude Gaudin, lors de la conférence de presse du 3 décembre 2010. © leJmed.fr - décembre 2010


Intervenant le premier, comme il sied au protocole, le Sénateur-Maire Jean-Claude Gaudin, souhaitant lever les interrogations exprimées ici et là en ville, affirme, avec le sens de la formule qu’on lui connaît, que « Marseille accélère la préparation de 2013, et 2013 sera un formidable accélérateur pour Marseille ! »

Jean-Claude Gaudin rappelle ensuite les deux fondamentaux de 2013 : le partenariat, et l’enjeu de la coopération entre les différentes collectivités territoriales de Marseille-Provence, « ensemble réunis par la même ambition ». Et de préciser que le Conseil municipal de Marseille devait pour sa part voter ce lundi 6 décembre la convention cadre pluriannuelle et pluripartite 2011-2013, qui fixe définitivement les règles communes et les participations financières de chacun » des protagonistes territoriaux.

Concrètement, s’il revient à l’Association ad hoc Marseille-Provence (MP2013) de gérer la programmation culturelle de l’événement, il revient à la Ville de mettre à disposition le « contenant », à savoir les équipements publics qui accueilleront les manifestations et permettront de recevoir les 10 millions de visiteurs attendus.

46 chantiers, 1,5 milliard d’euros
investis pour MP2013

« Il nous incombe en effet de faire en sorte que tout soit livré. Si vous organisez les JO, il vaut mieux que le stade soit là… Aujourd’hui, nous pouvons dire que nous serons prêts ! » déclara Renaud Muselier, avant de se lancer dans la lecture quasi exhaustive des 45 projets en chantier, et commentant certains d’entre eux : « Les 45 projets seront organisés autour de 4 zones majeures dont l’espace J4, entre le fort Saint-Jean et la cathédrale La Major. La Zone J4, par exemple, ce sont 60 hectares, 8 maîtres d’ouvrages à coordonner, un défi majeur avec la reconquête du littoral, 15 chantiers qui se superposent entre 2010 et 2013, des financements croisés pour un total de 1,5 milliard d’euros d’argent public et privé (…).

Pour que Marseille, comme Lille en 2004, utilise la formidable opportunité que 2013 offre à la ville en faveur de son développement économique, social et culturel, la Ville de Marseille se lance dans des chantiers spectaculaires. Pour n’en citer que quelques-uns, par exemple le MuCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) sera un pôle patrimonial et intellectuel central en Méditerranée, jouxtant le Centre régional de la mer (CRM) dont la bâtiment sera en partie immergé dans la mer ; le Silo d’Arenc, avec ses 2 000 places – une salle comparable à l’Olympia parisien –, ouvrira en 2011. Mais aussi, la Cité des Arts de la rue, ou encore, à l’initiative du maire de secteur socialiste du 1/7, le retour des cinémas sur la Canebière avec un complexe cinématographique construit par MK2 d’ici à 2013. »

Et Jean-Claude Gaudin de préciser : « En peu de temps, nous avons fait ou refait le Silo, le « Château de ma mère » de Marcel Pagnol – qui était une ruine –, et réhabilité le château Borély. Là où il n’y avait rien, nous avons fait tout ça ».

En attendant le programme…

JPEG - 53.3 ko
Une vue de la conférence de presse. © leJmed.fr - décembre 2010

Mais la Ville, admit Renaud Muselier, n’a pas la maîtrise de certains éléments du contexte – par exemple, la question des transports en commun ou de la gestion des ordures ménagères, qui relèvent de la compétence de la Communauté d’agglomération. Aussi, Renaud Muselier plaide-t-il pour « un dialogue social rénové et une mobilisation générale, afin que Marseille ne soit pas prise en otage en 2013 ».

Reste une seconde question, corollaire de celle du « contenant » : quel sera le « contenu », soit les manifestations culturelles retenues pour 2013 ? Si l’on sait qu’à ce jour quelque 2 000 propositions ont été déposées auprès de MP2013, les acteurs culturels de Marseille – et de Provence – s’impatientent de connaître les projets qui auront été sélectionnés. Mais, ils ne devraient plus avoir à patienter trop longtemps, puisque le calendrier des manifestations retenues devrait être rendu public en février 2011, soit dans deux mois.

Enfin, en ces temps où la question du « développement durable » est dans tous les esprits, les Marseillais s’interrogent sur les retombées au long cours de l’après-2013, et souhaitent que « l’année capitale » contribue à l’amélioration sur le long terme de la qualité de vie de tous les Marseillais et du territoire. Une préoccupation légitime, et que les élus des différentes collectivités territoriales n’ignorent certes pas. En tout cas un certain nombre d’entre eux.

Nadia Bendjilali et Alfred Mignot - LeJMED.fr

À Marseille le 3 décembre 2010


Sur le même sujet :

- Site de Marseille-Provence 2013 (MP2013)

- Site du MUCEM

- À propos du Centre régional de la Mer (CRM)

- À propos du Silo d’Arenc

- À propos du Château Borély

- À propos du « Château de ma mère » de Marcel Pagnol

- À propos du Conseil culturel de l’UPM, par son Président Renaud Muselier

- Site du Conseil culturel de l’UPM


Articles récents recommandés