Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le Maroc adhère à la Déclaration de l’OCDE
sur l’investissement international

Maroc | 23 novembre 2009 | src.OCDE
Marrakech - Le Maroc a rejoint 41 autres pays en signant la Déclaration de l’OCDE sur l’investissement international et les entreprises multinationales. Le Royaume s’engage ainsi à mettre en œuvre un environnement ouvert pour les investisseurs internationaux et à promouvoir un investissement responsable de la part des entreprises multinationales, qui représentent importante contribution à la prospérité et à la croissance.

.
Photo - Nizar Baraka, Ministre délégué auprès du Premier Ministre, chargé des affaires économiques et générales, a souligné l’importance que cette adhésion revêt pour le Maroc - © OCDE
.

En signant ce 23 novembre 2009 la Déclaration, le Maroc s’oblige à traiter les investisseurs étrangers de la même manière que les investisseurs nationaux et à promouvoir un comportement responsable des entreprises. Les investisseurs marocains à l’étranger bénéficieront du même traitement équitable dans les autres pays signataires, à savoir les 30 pays membres de l’OCDE plus l’Argentine, le Brésil, le Chili, l’Égypte, l’Estonie, Israël, la Lettonie, la Lituanie, le Pérou, la Roumanie et la Slovénie.

Coïncidant avec la conférence ministérielle MENA-OCDE de Marrakech sur la gouvernance et l’investissement pour le développement, la signature de la Déclaration par le Maroc fait suite à un examen approfondi de la politique marocaine en matière d’investissement par le Comité de l’investissement de l’OCDE. Ce rapport sera publié prochainement.

S’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse, le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, s’est félicité de l’adhésion du Maroc à la Déclaration, qui marque la reconnaissance des efforts déployés par le Maroc pour mettre en place un régime d’investissement plus ouvert et plus transparent et pour assurer de meilleures conditions aux investisseurs nationaux et étrangers.

Nizar Baraka, Ministre délégué auprès du Premier Ministre, chargé des affaires économiques et générales a souligné l’importance que cette adhésion revêt pour le Maroc non seulement en termes de reconnaissance des réussites de sa politique d’investissement mais aussi en tant que feuille de route pour ses réformes futures conformément aux meilleures pratiques et normes des pays de l’OCDE.

Le Maroc a connu une forte croissance économique au cours des dernières années, grâce à une demande intérieure en augmentation à la fois de la part des consommateurs et des investisseurs. « Le pays a, à présent, besoin de diversifier ses sources de croissance », a affirmé Nizar Baraka. En travaillant avec l’OCDE et les autres pays qui seront parties prenantes à la Déclaration, le Maroc vise à parvenir à supprimer les obstacles à l’investissement intérieur et à rendre son économie plus attractive pour les entreprises extérieures.

En savoir plus sur l’Initiative MENA-OCDE

A lire sur le même thème :
L’OCDE veut contribuer à la promotion de la condition féminine en région MENA

Articles récents recommandés