Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

L’italien Lino Cardarelli, nouveau Secrétaire général par intérim de l’UPM

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 3 mars 2011 | src.LeJMED.fr
Rome -

Au terme de la première journée de sa réunion à Rome, les 3 et 4 mars 2011, l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée a conforté l’italien Lino Cardarelli dans la fonction de Secrétaire général par intérim de l’UPM (Union pour la Méditerranée), charge dont il avait été investi mardi 1er mars par la co-présidence franco-égyptienne, en attendant la nomination d’un nouveau SG.

Photo ci-dessus : Lino Cardarelli, SG par intérim de l’UPM© LeJMED.fr - novembre 2010


L’UPM se trouvait sans Secrétaire général depuis la démission du diplomate jordanien Ahmad Massadeh, le 26 janvier 2011.
Depuis cette date, Lino Cardarelli, alors déjà SG adjoint en charge du financement des projets et du développement économique, s’était trouvé de fait en position de « primus inter pares » des six Secrétaires généraux adjoints, et avait commencé d’assurer cet intérim qui lui est ainsi reconnu aujourd’hui par une instance euro-méditerranéenne représentative.

L’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée réunit en effet des députés européens, des députés nationaux et des élus des pays du pourtour méditerranéen (Algérie, Jordanie, Israël, Liban, Maroc, Syrie, Turquie…) membres de l’UPM, créée en juillet 2008 au Sommet de Paris.

Au vu de la situation actuelle de l’UPM, avec sa co-présidence sud décapitée à la suite de la chute de Moubarak, un Sommet remis sine die depuis juin 2010, le précédent SG démissionnaire, et plusieurs pays partenaires du sud en état insurrectionnel, la nomination de Lino Cardarelli apparaîtra à beaucoup comme « un peu de soleil dans l’eau froide », un début de reprise d’initiative de l’institution.

Commentant sa nomination, Lino Cardarelli a déclaré « Mes collègues et moi allons continuer notre mission avec enthousiasme (…). Nous sommes prêts à aller de l’avant et nous sommes impatients de collaborer étroitement avec tous nos pays membres et les parties prenantes ».

Quant à nous, si l’on se réjouit d’apprendre que le nouveau SG ne manque pas d’enthousiasme, il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter bonne chance ! Il en aura aussi grand besoin…

Alfred Mignot - LeJMED.fr


Sur le même thème :

- La biographie de Lino Cardarelli, sur le site de l’UPM (en anglais)

- Comment l’UPM peut-elle rebondir après la démission de son SG Ahmad Massa’deh ? Une Tribune Libre de Jean-Baptiste Buffet, de l’Institut Thomas More

- Alain Cabras (IEP Aix-en-Provence) : « La France, qui préside seule l’UPM, pourrait proposer une intégration à plusieurs vitesses »


Articles récents recommandés