Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Michel Vauzelle -

L’Appel de Michel Vauzelle
pour la participation des régions

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 18 juillet 2008
Paris, le samedi 13 juillet 2008 - Michel Vauzelle, Président de la région PACA et de la Commission interméditerranéenne de la Conférence des Régions périphériques maritimes, qui rassemble plus de cinquante régions de la Méditerranée, a remis ce 13 juillet l’Appel du premier Forum des autorités régionales et locales de la Méditerranée (voir l’article ci-dessous) au Président Sarkozy. Objectif : « les autorités locales et régionales doivent pouvoir demain participer en tant que telles aux futures institutions de l’Union pour la Méditerranée ».
Photo – Michel Vauzelle intervenant lors de la conférence d’Anima Investment Network, le 3 juillet à Marseille.

Communiqué

Michel Vauzelle, Président de la région PACA et de la Commission interméditerranéenne de la Conférence des Régions périphériques maritimes, qui rassemble plus de cinquante régions de la Méditerranée, a déclaré à sa sortie du Quai d’Orsay où étaient réunis les ministres des Affaires étrangères de l’Union pour la Méditerranée :

« Je remettrai ce soir au Président Sarkozy l’appel du premier Forum des autorités régionales et locales de la Méditerranée qui s’est tenu les 22 et 23 juin à Marseille.

Dans cet appel, nos gouvernements locaux et régionaux demandent à l’unanimité aux chefs d’État membres de l’Union européenne et des États méditerranéens, de répondre positivement à la très forte attente des populations dont nous avons la responsabilité dans la proximité. Les autorités locales et régionales doivent pouvoir demain participer en tant que telles aux futures institutions de l’Union pour la Méditerranée.

Elles sont proches des populations riveraines, de leurs besoins et de leurs espoirs. Je propose donc aux États de favoriser la création d’une union des régions et des autorités locales de la Méditerranée.

Par ailleurs, compte tenu du rôle historique des femmes pour la paix et le dialogue des cultures, je propose une institutionnalisation du rôle des femmes dans l’Union pour la Méditerranée.

Je propose également la création d’une union des jeunes pour la Méditerranée. Comme le démontre chaque année en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur que je préside, le Printemps des lycéens et des apprentis, des milliers de jeunes venus de tous les pays de la Méditerranée peuvent œuvrer de manière essentielle de par leur idéal de camaraderie et de fraternité aux projets de l’Union.

Je propose enfin que, dans le respect de la laïcité des États laïcs, un appel soit lancé aux chefs des communautés religieuses de la Méditerranée. Ils doivent ensemble prendre leurs responsabilités pour la paix et le dialogue.

Ils doivent veiller, pour ce qui les concerne, à éloigner les menaces de violence qui défigurent le message de tolérance de leurs religions. Nul, y compris les États laïcs, ne peut ignorer l’influence présente et future du dialogue religieux si l’on souhaite vraiment la paix et la construction maîtrisée de notre communauté de destin.

Par le seul fait de pouvoir se tenir aujourd’hui, après tant de scepticisme et d’incompréhension, la conférence de Paris pour la Méditerranée est en elle-même un immense succès.

Aux chefs d’État, à l’Union européenne, à la diplomatie participative qui doit mobiliser tous les élus, les associations, les milieux économiques, la jeunesse, de répondre demain au formidable espoir qui se lève en ce 13 juillet 2008 à l’initiative de la France et de son Président ».

Diaporama

Articles récents recommandés