Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Journée de la Femme à Marseille : Nora Preziosi et Yves Moraine rendent hommage aux bénévoles

France | 9 mars 2011 | src.LeJMED.fr
Marseille -

Nora Remadnia-Preziosi, Adjointe au maire de Marseille, Chargée de l’Action Familiale et des Droits des Femmes, Conseillère Régionale de Provence-Alpes Côte d’Azur et membre du Haut Conseil à l’Intégration, a choisi de placer la Journée Internationale des Femmes dans la cité phocéenne sous le signe des femmes bénévoles. Yves Moraine, Président du Groupe de la Majorité Municipale de la Ville de Marseille, a apporté son concours à cette initiative.

Photo ci-dessus : Nora Remadnia-Preziosi, Adjointe au maire de Marseille, Chargée de l’Action Familiale et des Droits des Femmes, lors de la manifestation marseillaise dédiée aux femmes bénévoles, le 8 mars 2011. © Nadia Bendjilali


L’Union Européenne ayant proclamé l’année 2011 « Année européenne des activités du Bénévolat et du Volontariat pour la promotion de la citoyenneté active », Nora Remadnia-Preziosi a choisi comme thème de ce 8 mars à Marseille « Femmes bénévoles : pourquoi pas moi ? ».

Devant un parterre de femmes qui œuvrent au quotidien au service des autres, dont des élues marseillaises venues en nombre, elle a fait un discours sans formalisme, rendant hommage aux travail de ces actrices du vivre-ensemble : « Des femmes solidaires qui attestent de la richesse et de la diversité d’un Marseille solidaire (…) Des femmes extraordinaires qui se battent au quotidien ».

Rappelant sa conviction que « c’est par les femmes que toutes les belles choses arriveront », l’Adjointe au Maire de Marseille a valorisé « le combat de ces femmes qui travaillent sans sectarisme droite-gauche, pour l’égalité et la dignité dans l’espace euro-méditerranéen (…) En somme des femmes originaires de tout le pourtour méditerranéen qui œuvrent dans la solidarité féminine ».

Le bénévolat féminin a préservé le tissu social

Yves Moraine, Président du Groupe de la Majorité Municipale de la Ville de Marseille, durant son allocution, en compagnie de Nora Remadnia-Preziosi, Adjointe au maire de Marseille, Chargée de l’Action Familiale et des Droits des Femmes. © Nadia Bendhjilali

Yves Moraine, Président du Groupe de la Majorité Municipale de la Ville de Marseille, a également pris la parole lors du cocktail déjeunatoire, déclarant notamment : « La plus-value qu’a apporté la parité dans la vie politique se retrouve dans les activités bénévoles : les femmes ont un intérêt d’abord et avant tout pour les vrais problèmes, et cela plus que les hommes qui sont parfois plus passionnés par d’autres enjeux.(...) On s’aperçoit que le bénévolat est plutôt l’apanage des femmes. Dans une Ville comme la nôtre c’est le bénévolat, en particulier féminin, qui a assuré que le tissu social, notamment dans les quartiers les plus difficiles, ne craque pas ».

Table ronde avec notamment Alain Wallon, au centre, Administrateur principal à la Représentation en France de la Commission européenne. © Nadia Bendjilali

Alain Wallon, Administrateur principal à la Représentation en France de la Commission européenne, a, de son coté, a apporté son témoignage en ces termes, lors de la première table ronde : « Par le bénévolat et le volontariat, les femmes arrivent à faire passer des messages qui sont beaucoup plus difficiles à faire entendre dans la sphère professionnelle. Je crois dans la puissance de la masse du volontariat pour faire passer des messages du bénévolat vers les autres domaines de la vie, et notamment celui de l’égalité, l’égalité des salaires au premier chef. Cette année est donc un vrai défi : celui lancé aux non-bénévoles qui représentent les trois quarts de la population européenne ».

L’un des stands associatifs de la Journée marseillaise des Femmes, celui de l’Association Solidarité Féminine de Riaux, avec Marie-Hélène Ziani, présidente de l’ASFR (à gauche), et Christine Dufresne. © Nadia Bendjilali

Répondant cette fois aux questions de LeJMED.fr, Marie-Hélène Ziani, présidente de l’Association Solidarité Féminine de Riaux (ASFR), qui mène une action solidaire dans un quartier marseillais populaire, l’Estaque, a présenté un résumé de son action :
« ASFR, ce sont 800 adhérents et plus de 2000 inscrits. Nous demandons à ceux qui ne peuvent pas, pour des raisons économiques, payer leur cotisation, de rendre un service à l’association : classement administratif, tri de vêtements, tenue de stands lors des vide-greniers etc. Notre activité principale est de rompre la solitude par des activités sociales, sanitaires, culturelles, artistiques ».

Et d’ajouter, à propos des motivations de sa tenue d’un stand ce jour au World Trade Center de Marseille, où se déroulait la manifestation : « Solidarité et générosité, tels sont les mots forts de cette journée. Les femmes des autres associations sont venues nous rencontrer. De ces contacts, des collaborations vont se nouer avec des associations qui sont d’importantes structures du territoire. Pour nous, c’est précieux pour apporter des services à nos adhérents ».

Ainsi, les stands associatifs et institutionnels nombreux lors de cette journée sont autant de ressource pour le maillage entre femmes – et hommes – de bonne volonté.

© Nadia Bendjilali pour LeJMED.fr
Correspondante à Marseille


Articles récents recommandés