Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Bulgarie, porte de l’Orient

Bulgarie | 23 février 2010 | src.leJMED.fr
Sofia - À l’extrême sud-est de l’Europe, entre la Grèce, la Roumanie et la Turquie, la Bulgarie est un petit pays de 110 993 Km². Elle n’en offre pas moins une belle diversité de paysages, de la montagne des Balkans à la Mer noire, aux portes de l’Orient.

Photo ci-dessus - La station balnéaire Les Sables d’Or, dans le Golfe de Varna, sur la mer Noire © DR


Située à l’ouest du pays, dans une plaine fertile au pied du mont Balkan, la capitale Sofia compte 1,2 million d’habitants, sur un total national de 8,1 millions. Déjà capitale de la Dacie romaine au IIIe siècle, dévastée par Attila en 447, pillée par les Turcs en 1382, Sofia demeura sous leur contrôle jusqu’à l’indépendance de la Bulgarie, en 1878... date à partir de laquelle on la « modernisa » à l’européenne, en traçant de larges avenues et en aménageant des parcs.

Sofia, une vraie capitale

JPEG - 32.4 ko
La cathédrale Alexandre Nevski, à Sofia, le plus imposant édifice orthodoxe de Bulgarie. © DR

Mais, ayant subi de nombreuses destructions au cours de la Seconde Guerre mondiale, Sofia fut presque entièrement reconstruite après 1945.

De ce fait, les édifices anciens sont rares dans la capitale bulgare – on notera cependant l’église Saint-Georges, avec sa rotonde du VIe siècle, et la mosquée des Bains, datée fin XVIe s. –, et la plupart des bâtiments de quelque importance (Hôtel Balkan, Maison du Parti) datent de l’après-guerre communiste. Quant à l’imposante cathédrale néobyzantine Alexandre-Nevski, qui s’élève au cœur de la ville, elle fut en fait érigée au XXe siècle.

Sofia n’en présente pas moins les attributs d’une « vraie » capitale. Ville universitaire et foyer culturel de toute la Bulgarie, elle dispose de plusieurs musées importants : Musée archéologique, Musée ethnographique, Galerie nationale d’art, Musée des beaux-arts... Plusieurs événements culturels ponctuent la vie de la capitale. Le plus important, depuis 1970, est constitué par les Semaines Musicales de Sofia, de la mi-mai à la mi-juin : un festival de concerts, opéras et ballets avec la participation des plus célèbres orchestres symphoniques et artistes internationaux.

Les plaisirs de la montagne

D’une altitude modeste, entre 1 000 et 2 500m, les quatre grands massifs bulgares – Stara Planina, Rila, Pirine et Rhodopes – sont faciles d’accès. De nombreux parcs naturels y ont été aménagés, dont le plus ancien (1934), celui de Vitosha, s’étend sur 260 Km2. Un réseau de chemins de randonnée bien entretenu les parcourt (35 000km, sur l’ensemble du pays) et l’on y trouve de nombreux refuges, ouverts toute l’année.

Outre le ski, les montagnes bulgares se prêtent aussi idéalement à la pratique du parapente et du vol libre, et cela même en hiver, aux stations de Bansko, Pamporovo, Borovets et Vitosha. Également pratiquée, la spéléo (nombreuses grottes) et, bien sûr, l’escalade : sur les fameuses « calanques » de calcaire blanc de Vratzata, sur les falaises calcaires de Lakatnik, près de Sofia, ou encore sur les rochers qui surplombent la Mer noire, à Kamen Briag et Tulenovo...

Varna, capitale de la Mer noire

Située sur la Mer noire, dont la Bulgarie possède 370 Km de côtes, Varna, troisième ville du pays avec 315 000 habitants, est la capitale des vacances d’été. Port maritime, animé durant toute la saison par de nombreuses fêtes, manifestations et festivals, Varna est aussi une ville de culture, où l’on trouve un Opéra, une Galerie municipale des beaux-arts, et le Musée Archéologique le plus riche de Bulgarie, avec 100 000 pièces.

Toutes proches, dispersées le long du Golfe de Varna, les stations balnéaires Sveti Konstantin, Albena et... Les Sables d’Or (photo ci-dessus), les bien nommés. Totalement piétonne, à seulement quinze minutes de Varna, cette station des Sables d’Or est située dans une forêt magnifique qui s’étend des collines jusqu’à la mer. Un site de rêve, type « Riviera » années 1950, mais avec l’Orient juste derrière la ligne d’horizon.

La Bulgarie de l’Unesco

La Bulgarie ne compte pas moins de neuf sites culturels ou naturels classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Parmi eux, le site trois fois millénaire de l’antique cité thrace de Nessebar : on y visite les vestiges de la cité grecque qu’elle fut au VIe siècle – acropole, temple d’Apollon et agora – mais aussi la basilique de Stara Mitropolia et la forteresse, qui datent du Moyen Âge.

© Alfred Mignot (2006) pour leJMED.fr

En savoir plus : Voyages en Bulgarie


à lire également Bulgarie

Articles récents recommandés