Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

700 M€ de la BEI et autres banques pour financer les énergies renouvelables en Midi-Pyérénées

France | 25 septembre 2010 | src.BEI
Toulouse -

La Région Midi-Pyrénées et la Banque européenne d’investissement (BEI) avec le Crédit Agricole, la Banque Populaire et Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées (le Groupe BPCE), ont lancé vendredi 24 septembre à Toulouse un dispositif de prêts bonifiés de 700 millions d’euros pour financer le déploiement des énergies renouvelables dans la région.

Photo ci- dessus : on reconnaît notamment Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, Philippe de Fontaine Vive, vice-Président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Yvon Malard, directeur général du Crédit Agricole Toulouse 31, Pierre Carli, président du Directoire de la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées et Alain Condaminas directeur général Banque Populaire Occitane. © Emmanuel Grimault - Toulouse Infos


Ces prêts s’adresseront en priorité aux entreprises publiques et privées, aux exploitations agricoles et aux collectivités, avec comme cible d’actions :
• la mise en place sur le territoire régional d’installations productrices d’électricité renouvelable, qu’il s’agisse d’installations photovoltaïques et éoliennes, d’installations de méthanisation « à la ferme » et « centralisée » ;
• la rénovation énergétique de bâtiments publics et privés de la région dans l’objectif de réduire d’au moins 20% les consommations énergétiques.

Cette opération de la Région Midi-Pyrénées est financée conjointement par la Banque européenne d’investissement avec l’octroi d’une ligne de crédit de 350 millions d’euros mise à la disposition de deux partenaires bancaires : le Crédit Agricole d’une part, et la Banque Populaire et Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées (Groupe BPCE) d’autre part. Ces deux groupements bancaires apporteront un financement complémentaire global de 350 millions d’euros pour co-financer ce grand projet régional en faveur des énergies renouvelables. Ces deux banques partenaires gèreront une enveloppe globale de 700 millions d’euros et assureront l’instruction des demandes de financement sur l’ensemble du territoire régional.

La Région Midi-Pyrénées s’est engagée à garantir 25 % du montant total des prêts octroyés aux TPE / PME et aux exploitations agricoles pour les projets de production d’électricité renouvelable. Un engagement qui permettra d’améliorer les conditions financières proposées aux petites entreprises, y compris les exploitations agricoles.

Un dispositif unique en France

Le prêt « Énergies renouvelables » est un dispositif unique en France à ce jour, tant par l’ampleur des investissements mobilisés, la gamme des énergies renouvelables concernées, que la diversité des projets ciblés.

Midi-Pyrénées est la première Région a avoir obtenu de la BEI une telle enveloppe pour des projets énergétiques et elle est la seule Région française à encourager, grâce à ce partenariat et les banques régionales, les trois énergies (photovoltaïque, éolien et biogaz) et la performance énergétique.

Ce prêt permet concrètement d’optimiser la capacité d’intervention des partenaires avec un meilleur effet de levier. Il s’inscrit dans la continuité de l’action prioritaire de la BEI en France et sur l’ensemble du territoire européen en faveur d’une énergie durable, compétitive et sûre. Rien que pour l’année 2009, en France, la BEI y a consacré 1,3 milliard d’euros.

La BEI, plusieurs fois primée pour ses prêts
en faveur des énergies renouvelables

Le rôle de plus en plus important que joue la BEI dans le domaine des prêts en faveur des énergies renouvelables est désormais reconnu. En 2009, la BEI a été primée à plusieurs reprises : Euromoney et Ernst &Young lui a décerné le prix du « Bailleurs de fonds de l’année dans le secteur des énergies renouvelables » tandis que l’Environnemental Finance Review l’a nommée « Meilleure centrale de financement » pour les énergies renouvelables…

Depuis 2005 et sur l’ensemble du territoire européen, la part des prêts de la BEI en faveur de projets dans le secteur des énergies renouvelables s’est accrue, passant de 43 % à 70 % de l’ensemble des prêts de la Banque pour la production d’électricité.


◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés