Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Veille Affaires Afrique n° 18 -

Focus GABON, avec Semaines Africaines

23 décembre 2018

Voici notre Veille Affaires n° 18, issue d’une sélection d’informations de notre partenaire SEMAINES AFRICAINES, revue de veille économique hebdomadaire en ligne, dédiée à l’Afrique subsaharienne francophone.

Cette semaine, nous vous présentons un focus 
GABON

* * *

CLIMAT DES AFFAIRES

#Cotisations
Le Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie
et de garantie sociale (CNAMGS) a reçu en audience une délégation de la direction générale de l’entreprise française Rougier Gabon, spécialisée dans l’industrie du bois. Au menu de cette rencontre la question des mécanismes de versement des cotisations sociales en vue d’offrir des prestations d’assurance maladie aux salariés.

#Pétrole #Minerais #Bois
Les importations totales américaines
s’élèvent à 199 millions USD pour l’année 2017, soit une augmentation de 85 % par rapport à 2016. Les États-Unis ont en majorité importé du Gabon du pétrole (pour 130 M USD), des minerais (pour 52 M USD), du bois (pour 4 M USD) et d’autres produits dérivés de ces matières premières ainsi que des biens culturels (pour 3 M USD).

AGRICULTURE - ALIMENTATION - AGROALIMENTAIRE

#Bois #Exportation
Pour le troisième trimestre de 2018
, les ventes de bois sciés vers l’Europe ont baissé de plus de 30 %. Cette baisse s’inscrit dans le repli des exportations hors pétrole du Gabon, fruit de la contraction de la demande des produits tels que les bois sciés, le caoutchouc et l’huile de palme : au T3 de 2018, cette baisse s’élevait à 16 %.


#Forêt
L’ONG Forest Stewardship Council (FSC)
, qui s’attelle à la promotion d’une gestion responsable des forêts, va s’implanter au Gabon. Cette ONG s’inscrit dans le cadre du projet FAO-EU FLEGT qui vise à renforcer les capacités pour améliorer la protection des droits des populations autochtones et communautés locales, et assurer leur participation effective à la gestion responsable des forêts.


#Huile de palme
La filiale locale de la multinationale agroalimentaire Olam Palm Gabon
 vient de doubler sa production d’huile de palme, en raison notamment de la montée en régime de la production des usines de Kango et Mouila. En passant de 13 918 tonnes en septembre 2017 à 26 074 tonnes en septembre 2018, Olam Palm Gabon a vu sa production augmenter de 85 %. Les surplus produits ont notamment été exportés vers le Cameroun et la Côte d’Ivoire.


#Riz #Pêche
Dans le cadre de la coopération agricole entre la Chine et le Gabon
, l’ambassadeur de Chine au Gabon a annoncé deux mesures visant à réduire la dépendance aux importations de riz : la production de riz dans le pôle de recherche agricole d’African University of Management, et le lancement d’un centre de pêche artisanal. Ce partenariat a pour but d’améliorer la compétitivité des produits agricoles gabonais et de favoriser la création d’emplois locaux et l’augmentation des revenus.


#Boissons
Revigorée par les ventes des boissons gazeuses, vins et alcoolmix, la Société des brasseries du Gabon (Sobraga)
a réalisé un chiffre d’affaires en hausse sur cette branche de produits sur les neuf premiers mois de l’année 2018. La brasserie a engrangé 119,8 milliards FCFA en 2018 contre 115,6 milliards à la même période en 2017.

BANQUE - FINANCES - ASSURANCES

#Transformation digitale
Le groupe Ecobank
 se lance dans la digitalisation de son système de paiement. Il déploie actuellement un nouveau programme de guichets automatiques de banque (Gab) déjà visible à Libreville. De fait, Ecobank facilite l’accès au digital et aux transactions par cartes de crédit à ses clients classiques.


#Crédit
Au premier semestre 2018, les banques camerounaises
ont octroyé 75 % des crédits dans la zone CEMAC, pour un montant total de 3 372 milliards FCFA. Le Gabon est le deuxième pays en matière de financement de l’économie, avec un volume de 646 milliards FCFA, soit 14 % du total. Ensemble, le Cameroun et le Gabon cumulent 89,31 % des crédits bancaires distribués dans la zone CEMAC au 30 juin 2018.

ENERGIES - CLIMAT

#Route
Le premier ministre E. I. NGONDET
s’est rendu sur le chantier de la route Port-Gentil-Omboué, longue de 95 km, qui vise à désenclaver la ville de Port Gentil pour la connecter au reste du réseau national. Le taux d’avancement des travaux est estimé à 92 %. Pour rappel, ce chantier repose sur un partenariat public–privé avec l’entreprise chinoise China Road and Bridge Corporation, un financement du Fonds Routier et la banque chinoise Eximbank.


#École
Dans le cadre de l’amélioration des infrastructures scolaires
sur l’ensemble du territoire national, le comité de pilotage du Programme d’investissement dans le secteur de l’éducation (PISE) a annoncé récemment le lancement en juillet de ce programme qui sera réalisé grâce à un prêt de l’Agence française de développement (AFD) d’un montant de 100 milliards FCFA. 223 salles de classe sont prévues dans ce projet, notamment dans les villes de Libreville et Port-Gentil.


#Route
La gestion du réseau routier gabonais
est un frein au développement de l’économie locale : seulement 10 % des routes sont bitumées. De fait, les aléas climatiques rendent les routes non bitumées impraticables et paralysent l’activité économique nationale. Devant cette situation, le ministère de l’Équipement a annoncé une enveloppe de 4 milliards FCFA pour rénover les routes en latéralite. Pourtant aucun changement ne semble être observé sur le terrain.

INTERNET - TIC - TÉLÉCOMS

#Partenariat #Transformation digitale
La Banque africaine de développement (BAD)
vient d’octroyer au Gabon, à titre de don, la somme plus de 450 millions FCFA pour accélérer le processus de digitalisation des services de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf). 
Dans le cadre du Plan national stratégique Gabon digital 2025, cette somme vise à produire des études de faisabilité technique et économique pour la mise en place d’un portail Internet gouvernemental, un système de paiements digitaux et l’implémentation d’une plateforme opérationnelle de données ouvertes.


#Award #Transformation digitale
Le Gabon vient de réaliser un bond de six places
supplémentaires dans le classement 2018 de l’indice B2C e-commerce de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Le pays se positionne au douzième rang continental et à la 104e position mondiale sur 151 pays évalués, avec une valeur indiciaire de 38,9 %. 
Plus précisément, 62 % des Gabonais utilisent l’Internet : le manque de fiabilité des services d’achats en ligne et postaux explique le faible classement du Gabon.

#Télévision
14 des 19 télévisions analogiques et 39 des 73 stations de radio
émettant dans le pays sont en « situation irrégulière ». De fait, les médias pris en faute sont auditionnés par la Haute autorité de la communication (HAC) afin de clarifier leur situation.

MINES - HYDROCARBURES

#Pétrole #Gaz
Afin de satisfaire la croissance des besoins locaux
en matière de consommation de produits pétroliers, la Société Gabonaise de Raffinage (Sogara), dans l’optique de faire face au déficit de production, s’est approvisionnée auprès de fournisseurs étrangers. De fait, les importations (gaz et pétrole confondus) affichent une hausse de 41,9 % par rapport à la même période en 2017.

Cette situation s’explique par les difficultés rencontrées par la Sogara cette année : perturbations techniques et dysfonctionnements de l’outil de production. Ainsi, le chiffre d’affaires s’est replié de près de 3 % à 200 milliards FCFA, contre 206,285 milliards FCFA au T3 de l’année 2018.


#Pétrole
Le Gabon a engrangé 450 milliards FCFA de recettes pétrolières
sur les neuf premiers mois de l’année 2018, soit une augmentation de 9,5 % par rapport à 2017. Ces estimations signifient que le taux de réalisation s’établit à 64,5 % par rapport aux objectifs de la loi de finances rectificative. Ce résultat s’explique notamment par la hausse des cours du baril de pétrole.


#Pétrole
La gestion des trente-deux participations de l’État dans tous les titres pétroliers gabonais
détenus par la compagnie pétrolière française Perenco sera désormais assurée par la Gabon Oil Company (GOC). De fait, les parts de l’État dans les recettes pétrolières devraient mécaniquement augmenter.


#Développement #Croissance
Le nouvel administrateur directeur général (ADG) de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog)
, Léod-Paul BATOLO, a esquissé ses projets pour l’avenir de l’entreprise. Dans le cadre du plan « Comilog 2020 », la Comilog souhaite augmenter sa production de plus de 30 % : pour ce faire, elle entend ouvrir une nouvelle mine, construire une nouvelle laverie, doubler la capacité de chargement des wagons à la gare de Moanda et augmenter la capacité de stockage et d’évacuation des bateaux à Owendo d’ici 2022.

#Équipements #Manganèse
Afin d’atteindre l’objectif de 440 000 tonnes de production supplémentaire en 2019
, la Comilog (Compagnie minière de l’Ogooué) a acheté deux machines, des cribles Sandvik, pour un investissement total de 1 milliard FCFA. Ces deux machines visent à exploiter le manganèse induré, notamment sur le site de Bagombé.


#Sable #Environnement
Pour 2019, le gouvernement préconise d’interdire l’extraction du sable
sur toute la presqu’île de Mandji et sa côte maritime, en raison des conséquences environnementales désastreuses. 
Les zones autorisées pour l’exploitation de sable sont celles situées autour du fleuve Ogooué et ses affluents.
Certaines entreprises ont été autorisées à poursuivre leurs activités d’exploitation des carrières de sable au regard de leur respect des normes et réglementation en vigueur, tandis que d’autres ont été invitées à se conformer aux nouvelles dispositions sous peine de voir leurs licences d’exploitation retirées.


#Partenariat
Le Groupe Eramet et l’État gabonai
s ont entamé des discussions portant sur les concessions, les licences et autorisations d’exercer, ainsi que sur les avantages fiscaux et douaniers concédés aux différentes filiales d’Eramet au Gabon. 
L’État gabonais souhaite que la contribution du secteur minier au PIB national passe de 6 % actuellement à un peu plus de 10 %. 
Pour rappel, Eramet est le principal actionnaire de plusieurs sociétés : Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), et Société d’exploitation du parc de la Lékédi (Sodepal).

TRANSPORTS - LOGISTIQUE

#Aviation #Partenariat
Présente au Gabon depuis 72 ans, la compagnie Air France
 a décidé de baisser de 8 % le prix du billet en classe économique sur la ligne Libreville-Paris. Pour rappel, Air France a créé plus de 1 000 emplois directs et indirects au Gabon.


#Assurance
Saham Assurance Gabon, filiale locale du groupe marocain Sanlam
, vient de lancer un nouveau produit d’assurance automobile, « Assur Pass Confort ». 
Ce produit, qui comprend une assistance automobile gratuite, des avantages sur la visite technique et une remise de 20 % sur les kits de sécurité routière, est destiné aux clients particuliers et entreprises et leur permettra d’être en conformité avec la réglementation sur la sécurité routière en vigueur au Gabon.


#Port
Le bail liant l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag)
à la société Nouvelle gestion privée (NGP) ne sera pas renouvelé. Aucun gestionnaire n’a pour l’instant été nommé.

ETC, ETC… Cliquez sur l’image ci-dessous

et obtenez plus deux cents informations complémentaires en recevant un exemplaire gratuit de la veille hebdomadaire de notre partenaire SEMAINES AFRICAINES, et PROFITEZ de notre offre d’ABONNEMENT à TARIF PRÉFÉRENTIEL de -100 EUROS.

◊ ◊ ◊
Articles récents recommandés