Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire : « Que les Africains prennent leur destin en main »

1er août 2018
Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. © AN Côte d’Ivoire
Je n’avais que trois ans quand la CEDEAO fut créée en 1975 : je fais donc partie de cette nouvelle génération de dirigeants et responsables politiques qui – fidèles aux enseignements de ses pères fondateurs – souhaitent que les Africains prennent leur destin en main…

Le sondage* que vous m’invitez à commenter révèle d’ailleurs que la CEDEAO a plutôt « assez bien » (57 %), « bien » (33 %) ou même « très bien rempli sa mission » ( 4 %) depuis sa création. En participant notamment à la résolution de certaines crises qui menaçaient sérieusement de dégénérer sur notre Continent. C’est donc un instrument fort utile à l’intégration africaine et le Panafricain que je suis ne peut que saluer son travail et son efficacité.

Je veux saluer aussi le travail réalisé depuis un an par le président togolais Faure Gnassingbé, président en exercice de la CEDEAO, qui a eu l’excellente idée – menée à bien ces jours-ci – de réunir à Lomé le premier Sommet commun de la CEDEAO et de la CEEAC, son homologue d’Afrique centrale. Son initiative originale et pragmatique recueille la bonne note de 7,9 sur 10 ! Et va nous permettre de développer les relations Sud-Sud si importantes pour la bonne santé de nos économies respectives.

C’est une vision d’avenir qui va accroître la place et le poids de l’Afrique sur la scène internationale. On ne peut – là encore – que s’en féliciter. Comme il convient de se réjouir de l’adhésion à la CEDEAO du Royaume du Maroc, avec lequel la Côte d’Ivoire entretient d’excellentes relations. Cela va « renforcer la puissance et l’attractivité » de notre zone économique et cela constitue « une très bonne décision » pour 75 % des parlementaires ouest-africains interrogés.

Près de soixante ans après les indépendances, l’Afrique – je le répète – doit prendre enfin son destin en main. Sur ce chemin encore semé d’embûches, le Sommet de Lomé, comme ce sondage aux résultats révélateurs, ont le grand mérite d’y contribuer en faisant bouger les lignes.

◊ ◊ ◊

*Voir notre article :

SOMMET de LOMÉ, TOGO - Le rapprochement CEDEAO-CEEAC plébiscité par les députés (sondage IPSE)

TOUS NOS ARTICLES SUR LE SOMMET DE LOMÉ :

- SOMMET de LOMÉ, Togo - Le rapprochement CEDEAO-CEEAC plébiscité par les députés (sondage IPSE)

- SOMMET de LOMÉ, Togo - Président Faure GNASSINGBÉ : « Le Sommet historique du rapprochement entre la Cedeao et la Ceeac ! »

- Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Emmanuel Dupuy : « L’intégration du Maroc et le retour de la Mauritanie sont largement approuvés »

- Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Guillaume Soro, Président de l’Assemblée nationale ivoirienne : « Que les Africains prennent leur destin en main »

- Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Jean-Claude Brou, Président de la Commission : « La CEDEAO fait preuve d’une belle attractivité »

- Sommet de Lomé/ CEDEAO/ IPSE - @HBenchamach : « L’adhésion du Maroc à la CEDEAO doit être regardée avec optimisme par les États concernés »


◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés