Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

La BEI prête 12 M€ à la Fondation GCA pour développer la microfinance en Afrique de l’Ouest

2 avril 2019
Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI, lors de son allocution à la conférence de presse commune avec la Fondation GCA, à Paris le 1er avril 2019. © AM/AP.P
La Fondation Grameen Crédit Agricole (GCA) bénéficie d’un prêt de la Banque européenne d’investissement (BEI) de 12 millions d’euros – équivalent en Francs CFA – pour soutenir le développement de la microfinance en Afrique de l’Ouest, ont annoncé les deux entités lors d’une conférence de presse commune, à Paris, lundi 1er avril 2019. Selon ses dirigeants, ce financement en devise locale est une véritable reconnaissance pour la Fondation, qui pourra ainsi accroître son rayonnement en Afrique.

La BEI, un acteur engagé pour la microfinance

 
La BEI a une longue expérience dans le développement de la microfinance. Avec plus de 1,3 milliard d’euros engagé depuis les premières opérations de microfinance en 1992, elle soutient des institutions de microfinance et d’autres acteurs du secteur qui promeuvent une finance inclusive et responsable. Dans le cadre de l’Accord de Cotonou signé en 2000 entre l’Union européenne et le groupe des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), la BEI a lancé une facilité d’investissement en microfinance pour promouvoir le secteur privé et lutter contre la pauvreté dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

C’est dans le cadre de ce programme qu’un prêt de 12 millions d’euros équivalent en Francs CFA a été accordé à la Fondation Grameen Crédit Agricole.
 

La Fondation GCA, un expert du secteur

 
Investisseur, financeur, coordinateur d’assistance technique et conseiller de fonds, la Fondation soutient depuis dix ans des institutions de microfinance et social business partout dans le monde. À ce jour, ce sont plus de 200 millions d’euros de financements, une présence dans une trentaine de pays et plus de 100 partenaires soutenus depuis l’origine.

En 2018, 73 millions d’euros d’encours ont été suivis par la Fondation et 75 partenaires ont été accompagnés dans 35 pays. Après ses bons résultats en 2018, ce nouveau financement permettra à la Fondation d’élargir son action en Afrique autour de la microfinance et le soutien à l’entrepreneuriat social.
 
Avec plus de 30% de financements en Afrique subsaharienne, la Fondation se positionne comme un acteur engagé dans la lutte contre la pauvreté dans le continent. Elle oriente son action en direction des populations rurales pour soutenir l’inclusion financière et renforcer la résilience du secteur agricole.

Cette alliance entre la BEI et la Fondation répond à un objectif commun : financer et promouvoir une économie plus durable et inclusive, dans le droit fil de l’Agenda mondial de développement d’ici 2030. En octroyant ce financement en Francs CFA, la BEI permet à la Fondation de continuer d’appuyer ses partenaires en Afrique de l’Ouest avec des prêts en devise locale.
 

Des projets déjà porteurs

 
Deux institutions vont d’ores et déjà bénéficier de ce soutien conjoint :
· CAURIE MICROFINANCE, au Sénégal, qui vient contribuer de manière durable à l’autonomisation sociale et économique des micro-entrepreneurs pauvres, principalement des femmes.
· PAM BF, au Burkina Faso qui octroie des microcrédits pour financer des activités agricoles et économiques, telles que le maraîchage ou la production de céréales. Ces deux institutions ont à elles deux près de 100 000 emprunteurs actifs.
 
« Avec ce financement, la Banque européenne d’investissement confirme son engagement en faveur de l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest aux côtés d’un acteur engagé qui vient de célébrer ses dix ans d’existence, a expliqué Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI. La capacité à financer cette opération en monnaie locale est un élément clé pour pouvoir atteindre les populations les plus fragiles sans faire peser le risque de change sur les institutions de microfinance. Nous soutenons particulièrement la Fondation Grameen Crédit Agricole dans sa démarche en faveur de l’emploi des femmes. Ce sont ces valeurs portées par l’Europe que nous soutenons aujourd’hui. »
 
« Le prêt de la BEI nous permet de démultiplier l’action de la Fondation qui concentre plus d’un tiers de ses financements en Afrique subsaharienne et est présente dans une douzaine des pays africains. L’Afrique continuera d’être une cible prioritaire pour la Fondation qui concentrera d’ici à 2022 plus de 30 % de ses financements sur le continent. Merci à la BEI de faire partie de l’aventure humaine et entrepreneuriale que le Crédit Agricole et le Professeur Yunus ont commencé il y a dix ans », a déclaré Jean-Marie Sander, Président de la Fondation Grameen Crédit Agricole.
 
◊ ◊ ◊

À PROPOS
 
- La Banque européenne d’investissement (BEI) est la banque de l’Union européenne (UE). La BEI est le plus grand emprunteur et prêteur multilatéral au monde. Elle apporte ses financements et son savoir-faire à l’appui de projets d’investissement durables qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE.
Plus d’information : http://www.eib.org/. Twitter : https://twitter.com/eib
 
- La Fondation Grameen Crédit Agricole est un opérateur multi-métiers qui vise à promouvoir l’inclusion financière et l’entrepreneuriat à impact social. Investisseur, prêteur, coordinateur d’assistance technique et conseiller de fonds, la Fondation soutient aujourd’hui plus de 70 partenaires dans 35 pays avec plus de 80 millions d’euros d’engagements. La Fondation cible en priorité des institutions de microfinance qui servent les femmes et les populations rurales. Ces institutions soutiennent 4 millions de clients, dont 75% sont des femmes et 80% vivent en zone rurale.
Plus d’information : http://gca-foundation.org/. Twitter : @FondationGCA

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés