Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Christelle Labernède (Business France) :
« Avec Ambition Africa 2019, nous visons
2 000 rendez-vous BtoB, soit le double de 2018 »

9 septembre 2019
Christelle LABERNÈDE, Cheffe du service des Événements spéciaux de Business France, opérateur de Ambition Africa 2019. © AM/AP.P
À deux mois de la seconde édition du grand événement d’affaires Ambition Africa, qui se tiendra à nouveau dans les bâtiments ministériels à Bercy, les 30 et 31 octobre, Christelle Labernède, Cheffe du service des Événements spéciaux de Business France, dresse pour AfricaPresse.Paris un point d’étape du grand rendez-vous entrepreneurial franco-africain.

.

Un entretien exclusif conduit par Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris (AP.P)
@alfredmignot | @PresseAfrica

.

L’an dernier, la première édition d’Ambition Africa a remporté un grand succès. Voulez-vous nous en rappeler les principaux chiffres ?

Christelle LABERNÈDE La première édition d’Ambition Africa a en effet connu un véritable succès : l’événement a rassemblé près de 460 entreprises françaises, 500 entreprises venant de 38 pays africains – les plus représentés furent le Nigéria, la Côte d’Ivoire, l’Algérie, la Tunisie, le Ghana, le Cameroun, le Maroc, le Mali, le Sénégal, le Kenya –, une centaine de journalistes, soit plus de 1000 participants au total. Et près de 1 000 rendez-vous BtoB ont été comptabilisés pendant les deux jours.

Quels sont les objectifs de l’événement Ambition Africa 2019, à nouveau opéré par Business France, et qui se tiendra également à Bercy, au ministère de l’Économie des Finances, les 30 et 31 octobre ?

Christelle LABERNÈDE Cette année, nous attendons près de 1 500 participants au total sur les deux jours de conférence. En ce début septembre, à deux mois de l’évènement, nous avons déjà enregistré et validé 200 entreprises africaines et une centaine d’entreprises françaises.
Les rendez-vous BtoB ont déjà été lancés sur notre plateforme et nous devrions atteindre 2 000 rendez-vous BtoB cette année, soit le double de 2018. Je rappelle que tous les rendez-vous sont qualifiés, les sociétés africaines sont sélectionnées par nos bureaux Business France basés en Afrique.

Le BtoB est donc toujours au cœur de votre engagement ?

Christelle LABERNÈDE Oui, bien sûr ! Business France est reconnu pour la qualité de ses rendez-vous BtoB, qui sont évalués par tous nos clients. D’ailleurs, nous sommes l’une des rares agences d’aide à l’export à évaluer l’impact de nos prestations au travers d’un vrai sondage réalisé par un institut indépendant après nos évènements et prestations. [Voir la figure à la fin de l’article, ndlr.]
Notre rôle est de mettre en relation les entreprises françaises avec des partenaires, entreprises, institutionnels africains dans une logique de co-développement, de partenariat, de co-investissement ou bien commerciale. Les entreprises françaises ont la capacité de proposer des solutions adaptées aux besoins des pays africains et nous les accompagnons dans cette démarche.

Votre programme est en cours de finalisation, mais on remarque déjà une forte séquence avec le Club Afrique de France Invest – une plénière de trois heures, mercredi 30 – qui mettra en lumière le potentiel du capital investissement en Afrique. Quelles considérations ont motivé ce choix ?

Christelle LABERNÈDE Le Club Afrique de France Invest s’est associé à notre événement Ambition Africa afin d’informer, lever les freins, encourager les acteurs de la place parisienne et européenne (LPs, family office, GPs) à aller investir en Afrique. Il nous a semblé tout naturel d’accueillir cette conférence qui permettra de positionner le capital-investissement français comme le hub européen, porte d’entrée vers le non coté en Afrique. Il s’agit même d’une très belle opportunité pour les entreprises africaines participantes de rencontrer des investisseurs.

Au moment où les perspectives de développement à long terme de l’Afrique sont soutenues par la croissance démographique globale – le Continent représentera 1/4 de la population mondiale en 2050 –, la constitution d’une classe moyenne importante et un rôle accru du secteur privé, le besoin de financement et d’accompagnement des entreprises devra être servi notamment par l’offre de capitaux à moyen et long terme disponibles, et particulièrement au travers du capital investissement

Une autre nouveauté thématique est la séquence dédiée aux “Femmes africaines : une nouvelle génération de leaders”, le 31. Comment allez-vous l’organiser ? Sous quel angle ? Surtout des témoignages ?

Christelle LABERNÈDE Oui, à la suite d’Ambition Africa 2018, j’ai pensé qu’il manquait une séquence dédiée exclusivement aux femmes africaines, même si j’avais invité des femmes à participer aux tables rondes comme par exemple Linda MABHENA-OLAGUNJU, Aïssata DIAKITE ou encore Yvonne MBURU. J’ai été impressionnée par leur intervention et leur projet.

Cette année, j’ai eu l’opportunité de participer au sommet de Women In Africa (WIA) à Marrakech, et j’ai pu ainsi rencontrer de nombreuses femmes engagées, courageuses et déterminées. 27 % des femmes créent en Afrique une entreprise, soit le taux le plus important à l’échelle mondiale. Il m’a semblé logique d’organiser une table ronde consacrée à ses femmes entrepreneuses qui viendront témoigner de leur expérience.

Dans votre programme très riche, on retrouve tous les grands enjeux et défis du Continent : la santé, le numérique, les transports, l’agroalimentaire, la formation… etc. Ces secteurs sont-ils représentés par des entreprises ?

Christelle LABERNÈDE Oui, tous les secteurs sont représentés parmi les participants et comme je vous le disais, nous sommes bien avancés sur les inscriptions en cette rentrée.

Qu’en est-il de l’importante participation annoncée des officiels, ministres, ambassadeurs…

Christelle LABERNÈDE Nos tutelles, le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ont conjointement invité une dizaine de ministres en provenance de 13 pays africains. Chaque ministre participera à l’une ou l’autre des 17 tables rondes en présence de sociétés françaises et africaines.

Et du côté des grandes entreprises ? enregistrez-vous de nouvelles inscriptions particulièrement gratifiantes ?

Christelle LABERNÈDE Oui, nous attendons des têtes d’affiche dont je ne peux pas encore communiquer les noms. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Comme l’année dernière, vous proposez en clôture une séquence sur le rôle des diasporas dans le développement de l’Afrique. Allez-vous traiter le sujet sous un angle particulier ? Votre panel est-il finalisé ?

Christelle LABERNÈDE Le panel n’est pas encore finalisé mais l’idée est de faire témoigner des personnes de la diaspora ayant par exemple des projets visant à mieux utiliser l’argent de la diaspora, comme c’est le cas de Grace Camara qui a créé un organisme à but non lucratif primé, qui transforme les envois de fonds en impact social en permettant à la diaspora africaine d’investir dans des entreprises durables en Afrique [https://www.myremitfund.org/].
Avec d’autres panélistes, nous évoquerons également la possibilité de mobiliser les compétences des Africains de la diaspora au service du Continent.

En votre qualité de Cheffe du service des Événements spéciaux de Business France, que pouvez-vous nous dire des grands moments à venir, au-delà d’Ambition Africa ?

Christelle LABERNÈDE Mon service organise plus de 30 événements par an en France et à l’étranger, déclinés sous différentes formes. Les colloques et forums d’affaires produits en France, dédiés à un pays ou à une région, permettent aux entreprises françaises de s’informer en amont sur les opportunités d’un marché, d’échanger avec des PME et des grands groupes, de rencontrer des partenaires et des clients potentiels ainsi que des officiels du pays concerné.

Nous organisons également des Forums à l’étranger et des pavillons France sur les salons multisectoriels comme la Foire Internationale de Bagdad, le SPIEF à Saint Pétersbourg, le CIIE à Shanghai ou encore Promote à Yaoundé. [Voir ICI L’agenda international de Business France, ndlr]

Proposez-vous aussi des missions d’accompagnement ?

Christelle LABERNÈDE Oui ! Dans mon service, nous organisons le déplacement de PME-ETI en marge des déplacements officiels de ministres, du Premier ministre et du président de la République. Depuis septembre 2017, nous avons accompagné 206 entreprises dans 13 pays et organisé plus de 2 000 rendez-vous BtoB.

Quelle est la part de l’Afrique dans vos activités ?

Christelle LABERNÈDE Depuis le début de l’année 2019, nous avons organisé 13 événements dédiés au continent africain alors que nous sommes en charge, théoriquement, d’informer sur l’ensemble des pays de la planète présentant des évolutions dans leur marchés / contextes économiques !
Le dernier événement en date fut le Forum économique France-Ghana, en présence du Président Nana Akufo-Addo à Bercy le 9 juillet dernier… Notre programmation reflète bien la stratégie de Business France de développer les relations économiques et commerciales entre la France et l’Afrique.

◊ ◊ ◊

Impact de l’accompagnement de Business France
en 2018 (sondage indépendant)

◊ ◊ ◊

LIENS UTILES

- Site AMBITION AFRICA 2019

- Twitter : https://twitter.com/ambition_africa
- Linkedin :
https://www.linkedin.com/company/ambition-africa/

- L’agenda international de BUSINESS FRANCE

- Notre dossier sur AMBITION AFRICA 2018 (16 articles)

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés