Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

La Grèce satisfait aux critères d’attribution
de la deuxième tranche du prêt européen

Grèce | 21 août 2010 | src.ANA-MPA
Athènes -

La Commission européenne a annoncé jeudi 19 août que la Grèce satisfait entièrement aux critères pour le versement de la deuxième tranche de l’emprunt financé par les États membres de la zone Euro, et a publié un rapport considérant que les résultats des efforts de redressement entrepris par le gouvernement grec sont positifs.

Photo ci-dessus : le premier ministre grec, Georges Papandréou, (à gauche) et Georges Provopoulos, gouverneur de la Banque de Grèce © ANA-MPA


« Nous avons atteint nos premiers objectifs », s’est félicité le premier ministre grec, Georges Papandréou, en accueillant jeudi le gouverneur de la Banque de Grèce, Georges Provopoulos, lui annonçant que les prochaines priorités concernent l’instauration d’un climat de sécurité, de justice sociale et la relance économique.

Selon un communiqué publié jeudi par le ministère des Finances, sur la base de données de la Cour des Comptes, au 30 juin 2010, la dette publique grecque s’est élevée à 316,954 milliards d’euros, contre 310,387 Mds € à la fin mars 2010.

Au total pour le premier semestre 2010, l’augmentation de la dette est de 18,43 milliards d’euros, alors qu’au même moment on enregistre une hausse de 6,36 milliards de réserves, ce qui corrige la hausse de l’endettement à 12 milliards.

Vers un retour de la croissance en 2012 ?

En ce qui concerne les banques, ces mêmes sources relèvent avec satisfaction leurs bons résultats lors du récent stress test, prévoyant aussi le même résultat pour le prochain, alors qu’elles confirment que l’État grec participera à l’augmentation du capital de ATEbank, sans toutefois préciser à quelle hauteur.

À son arrivée au Palais Maximou, le gouverneur de la Banque de Grèce avait relevé que les affaires budgétaires étaient sous contrôle en dépit de quelques problèmes et que les conditions étaient créées à présent pour sortir du « cercle vicieux » économique et entrer dans un « cercle vertueux ».

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement, Georges Petalotis, s’est dit convaincu que si le gouvernement continue [les réformes] au même rythme, la croissance reviendra en 2012, avec un recul du chômage .


Articles récents recommandés