Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

À Paris, le PM tunisien Youssef CHAHED
appelle la France « à s’investir davantage en Tunisie »… et obtient satisfaction

15 février 2019
Youssef Chahed (g.), Chef du gouvernement tunisien et Édouard Philippe, premier ministre français, lors de la conférence de presse conjointe à l’issue du Conseil de Coopération franco-tunisien, jeudi 14 février, à Paris. © DR gouvernement.fr
Durant ses trois jours de visite officielle dans la capitale française, lors de sa rencontre avec Président Emmanuel Macron, comme lors de celle avec le Premier ministre Édouard Philippe, ou encore lors de ses discours au Sénat comme à l’Institut du Monde Arabe, le Premier ministre tunisien Youssef CHAHED n’a eu de cesse de répéter le même message, appelant la France « à s’investir davantage en Tunisie ». Les avancées de ces trois journées (13 au 15 février) en faveur de la Tunisie montrent qu’il a été entendu.

.

par Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris (AP.P)
@alfredmignot | @PresseAfrica

.

Hasard du calendrier ou choix délibéré ? C’est en tout cas le jeudi 14 février, jour de la Saint Valentin qui est la fête des amoureux, que s’est tenu le Haut Conseil de Coopération franco-tunisien, présidé par les deux premiers ministres Youssef Chahed et Édouard Philippe.

Dès cette première réunion de travail avec plusieurs ministres qui l’accompagnaient, le PM tunisien a affirmé que « Nous [le gouvernement tunisien, ndlr] pensons que la France doit s’investir dans cette jeune démocratie tunisienne qui a montré son caractère exceptionnel, son caractère unique ». Un véritable mantra que Youssef Chahed a repris le soir même lors d’une conférence donnée à l’Institut du Monde Arabe devant un amphithéâtre archi-comble, ou encore le lendemain dans une salle publique également bondée du Sénat, et enfin face au Président Emmanuel Macron, ainsi qu’il l’a déclaré à la presse à sa sortie du palais de l’Élysée, le vendredi matin.

Doublement des investissements français
et cinq accords de coopération signés

Ainsi donc il a été entendu, puisque le PM français Édouard Philippe a annoncé lors de la conférence de presse conjointe de clôture du Haut Conseil de Coopération (HCC) que la France allait doubler d’ici à 2020 ses investissements en Tunisie, conformément d’ailleurs à la promesse du Président Emmanuel Macron lors de sa visite à Tunis, en janvier 2018. Ces investissements devraient donc s’élever autour de 2,8 milliards d’euros à la fin du quinquennat en 2022, tandis que l’aide bilatérale de la France à la Tunisie atteindra 1 milliard d’euros dès 2020.

De plus, le HCC s’est conclu très concrètement par la signature de cinq accords de coopération entre les deux pays, dans les domaines du développement, de l’enseignement supérieur, du transport et de la santé – et notamment pas une conversion de dettes en projet de développement pour financer un nouvel hôpital, à hauteur de 60 millions d’euros.

D’autres dispositions ont également été annoncées par les autorités françaises, notamment un financement par l’Agence française de développement (AFD) de 120 M€ pour l’installation de 400 000 capteurs connectés dans le gouvernorat de Sfax, 30 M€ de lignes de crédits en prêts et dons pour soutenir les PME tunisiennes (disposition à valider par l’Assemblée des Représentants du Peuple). Autres projets programmés : l’ouverture à Tunis d’une université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée, ainsi que l’appui de la France à un programme national tunisien dans le domaine de la santé et e-santé, ou encore le lancement d’un incubateur de startups sur le modèle de la fameuse Station F parisienne.

Un regain d’optimisme sur la conjoncture

Ces rencontres au plus haut niveau ont aussi été l’occasion d’aborder plusieurs sujets d’intérêt commun, que le PM Youssef Chahed a d’ailleurs également évoqués tant au Sénat qu’à l’IMA. La sécurité est bien sûr l’un des thèmes les plus prégnants, mais Youssef Chahed s’est voulu rassurant, se félicitant de la forte coopération entre les deux pays et affirmant qu’aujourd’hui « la Tunisie est aussi sûre que l’Europe ».

Mais c’est surtout sur le champ économique que Youssef Chahed a axé son propos au Sénat, lors du Forum économique franco-tunisien organisé vendredi par Business France. Ainsi le chef du gouvernement tunisien a-t-il mis en exergue plusieurs avancées récentes de l’économie tunisienne : la croissance en hausse à 2,8 % en 2018 ; des investissements directs étrangers (IDE) également en augmentation, de 4 % ; le retour des touristes (+ 18) générant des recettes du secteur en hausse de 25 % en euros ; la reprise dans le textile ; 2 milliards par an investis par la Tunisie dans les infrastructures ; 17 % du budget de la nation dédié à l’éducation et à la formation, ce qui le classe sans doute parmi les plus élevés au monde, en pourcentage ; et aussi… un récent baromètre de la CCI française en Tunisie, relevant un renouveau d’optimisme parmi les entrepreneurs, qui envisagent plus facilement d’investir et d’embaucher.

Promouvoir la « compétitivité globale tuniso-française »

Rappelant aussi les atouts de la Tunisie – proximité physique, culturelle et humaine avec l’Europe et la France, toujours premier partenaire – Youssef Chahed a conclu vendredi matin son discours au Sénat en lançant une injonction amicale – « Soyez rapide, ayez de l’audace, venez en Tunisie ! Investir en Tunisie, c’est investir dans la démocratie ! » – aux entrepreneurs et investisseurs français et a plaidé pour un nouveau regard sur la coopération entre les deux pays, estimant qu’il fallait passer de la sous-traitance à plus de coproduction, et asseoir le « partenariat d’exception » (évoqué avec le Président Macron dès son voyage à Tunis en janvier 2018) sur le concept de « compétitivité globale tuniso-française », approche la plus pertinente, selon lui, pour s’engager sur le chemin du codéveloppement et affronter la « féroce » concurrence internationale.

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles récents recommandés