Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le tourisme en forte hausse au Maroc, avec une progression des recettes de 9,3 % en janvier

Maroc | 2 mars 2011 | src.LE MATIN (du Maroc)
Rabat -

Après avoir bouclé l’année dernière avec une bonne reprise qui fait suite à une traversée du désert des mois durant, notamment en 2009, les recettes de voyages entament l’année en cours à un rythme plus rapide. En effet, selon les données provisoires de janvier 2011, publiées par l’Office des changes, le tourisme a généré ce mois des recettes en devises qui se chiffrent à 3,87 milliards de DH (MMDH), contre 3,54 MMDH en janvier 2010, soit une progression de 9,3 % ou +330,8 millions de DH.

Photo ci-dessus : une vue du vieux port et de l’ancienne forteresse portugaise de Mazagan. © Mustapha Ennaimi

Avec ce rythme de progression, le Maroc pourra dépasser largement le niveau enregistré en 2010, qui est de 56,2 MMDH.

Les dépenses sont évaluées, quant à elles, à 684,3 MDH contre 624,7 MDH, soit une hausse de 9,5% ou +59,6 MDH. Avec ce rythme de progression des recettes de voyages, le Maroc pourra cette année dépasser largement le niveau enregistré en 2010. Il est à rappeler que l’activité touristique a généré l’année dernière 56,2 milliards de DH de recettes en devises, en hausse de 6,3% ou +3,31 MMDH, après une chute de 4,9% en 2009. Par rapport à la moyenne des années 2005 à 2009, soit 52,1 MMDH, ces recettes se sont accrues de 7,8% ou +4,04 MMDH.

L’horizon 2020 : 140 milliards de DH de recettes
et 470 000 emplois

Par ailleurs, il est à rappeler que le Maroc ambitionne d’accroître à un rythme très soutenu ses recettes touristiques dans le cadre de la nouvelle stratégie sectorielle qui a été lancée fin novembre dernier. Ces recettes devront atteindre 140 milliards de DH en 2020, soit une somme cumulée sur la décennie proche de 1.000 MMDH (plus du double des recettes cumulées de la décennie précédente).

En plus de cet objectif, la vision 2020 vise également à créer 200 000 nouveaux lits hôteliers et assimilés, doubler les arrivées de touristes, notamment en doublant la part de marché du Maroc sur les principaux marchés mondiaux et en attirant 1 million de touristes issus des marchés émergents cibles. De même, on ambitionne de tripler le nombre des voyages domestiques. Ce qui devra consacrer le tourisme comme deuxième secteur économique du pays, avec 470 000 emplois directs à créer sur la période 2011-2020 pour employer au terme de la décennie près d’un million de Marocains. Le PIB touristique sera accru, quant à lui, de 2 points, pour atteindre près de 150 MMDH, contre environ 60 MMDH aujourd’hui.

Une tendance haussière meilleure que la moyenne mondiale

En outre, l’évolution des indicateurs relatifs à l’activité touristique est supérieure à la tendance enregistrée à l’échelle mondiale, notamment celle de l’Afrique du Nord (+5,8 %). En effet, les arrivées de touristes aux frontières ont atteint en 2010 près de 9,3 millions de touristes, en hausse de 11,4 % par rapport à 2009 qui a connu une hausse de 5,9 %. Et ce sont notamment les marchés traditionnels du Royaume qui sont à l’origine de cette reprise.

Ainsi, le marché français a émis 36,1 % des arrivées touristiques réalisées en 2010, contribuant à cette évolution à hauteur de 25,1 %, en enregistrant une croissance de 7,6 % par rapport à 2009. De même, les arrivées en provenance de d’Espagne, se sont accrues de 10,4 %, participant ainsi à hauteur de 20,4 % à l’augmentation globale des arrivées. Vient ensuite le marché britannique, avec un nombre de touristes en progression de 25,7 %, contribuant à hauteur de 10,2 % à l’évolution des arrivées.

S’agissant des MRE (les Marocains résidant à l’étranger, ndlr), ce sont 4,4 millions de personnes qui ont visité le Maroc en 2010, en augmentation de 8,2% par rapport à 2009.En ce qui concerne les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés, elles se sont améliorées de 11% en 2010, après un recul de 1,4% en 2009, ce qui correspond à près de 1,8 million de nuitées additionnelles.

Lahcen Oudoud - LE MATIN


Repères
- Valeur ajoutée - Avec 40,6 milliards de DH, la valeur ajoutée du tourisme a représenté en 2009 6,2% de la valeur ajoutée globale de l’économie nationale contre 6,5 % en 2005, selon le Haut Commissariat au Plan.
- Le PIB touristique a atteint l’année dernière 50 milliards de DH, en progression annuelle moyenne en valeur de 7,6%. Ce qui ramène sa part dans le PIB global à 6,8% en 2009, contre 7,1% en 2005, en repli de 0,3 point.

- Les résultats provisoires du compte satellite de 2009 publié par le HCP font ressortir également que la consommation intérieure du tourisme a atteint 86,3 milliards de DH en 2009, au lieu de 69 milliards en 2005.

- Trafic aérien : + 15,33 % - Les aéroports du Maroc ont accueilli, en janvier dernier, 1,21 million de passagers contre 1,05 million une année auparavant, en progression de 15,33 %, selon les statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA).
Près de la moitié (573.911 passagers) ont été accueillis à l’aéroport Casablanca-Mohammed V, enregistrant une hausse de 11,44 % par rapport à janvier 2010, alors que l’aéroport Marrakech-Ménara en a accueilli 275.990 (+18,17 %).
Vient en 3e position l’aéroport d’Agadir avec 124.053 passagers (+15,24 %), suivi de l’aéroport de Fès-Saiss avec 65.743 passagers (+41,39 %) et de l’aéroport de Tanger avec 55.266 passagers (+10,32 %).L’aéroport de Nador a, quant à lui, accueilli 34.871 passagers (+42,58 %) suivi de l’aéroport d’Oujda avec 30.259 passagers (+16,72 %).


Articles récents recommandés