Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Expo : Fra Angelico et les Maîtres de la lumière

Italie | 12 décembre 2011 | src.leJMed.fr
Paris -

Jusqu’au 16 janvier 2012, le Musée Jacquemart-André, à Paris, consacre une exposition exceptionnelle à Fra Angelico, figure majeure du Quattrocento. Le Musée Jacquemart-André est le premier musée français à rendre hommage à Fra Angelico et à revisiter la carrière de cet artiste exceptionnel.

Photo ci-dessus : Fra Angelico, La Vierge à l’enfant (détail), tempera sur bois, 1453. Galerie Sabauda, Turin. © DR


L’exposition présente près de 25 œuvres majeures de Fra Angelico et autant de panneaux réalisés par les peintres prestigieux qui l’ont côtoyé : Lorenzo Monaco, Masolino, Paolo Uccello, Filippo Lippi ou Zanobi Strozzi.

Alliant dans ses œuvres l’éclat des ors, hérité du style gothique, à la nouvelle maîtrise de la perspective, Fra Angelico (vers 1400-1455) a pleinement participé à la révolution artistique et culturelle que connaît Florence au début du XVe siècle. Il a ainsi été l’initiateur d’un courant artistique que les spécialistes ont appelé les « peintres de la lumière ».

Autour de lui, seront évoqués les peintres illustres qui ont eu une influence significative sur son art, comme son maître Lorenzo Monaco (vers 1370-1424), Masolino (1383-vers 1440) et Paolo Uccello (1397-1475), ainsi que les artistes qu’il a inspiré à son tour, tels que Filippo Lippi (1406-1469) ou Zanobi Strozzi (1412-1468).

L’exposition « Fra Angelico et les Maîtres de la lumière » est réalisée en partenariat avec les grands musées italiens – dont la Galerie des Offices de Florence – et des collections de renommée internationale.


Des œuvres majeures

Le génie de cet artiste est multiple et s’exprime avec une égale maîtrise sur des supports très variés.
Fra Angelico, que l’on connaît surtout pour l’ample décor à la fresque qu’il a réalisé au monastère San Marco de Florence, excelle tout autant dans l’art raffiné de l’enluminure et de la peinture sur bois, comme l’exposition va permettre de le découvrir.

Ce sont en effet des panneaux et des ouvrages aussi richement ornés que le Triptyque du Jugement dernier (Galleria Nazionale di Palazzo Corsini, Rome), la Madone de Cedri (Museo Nazionale di San Matteo, Pise) ou l’un des volets de l’Armoire des ex-voto d’Argent (Museo di San Marco, Florence) qui sont exposés au Musée Jacquemart-André.

Ces œuvres témoignent du goût de Fra Angelico pour les couleurs élégantes et contrastées. La délicatesse des nuances qu’il choisit met en valeur la finesse des figures qu’il représente dans des épisodes bibliques et des scènes de la vie des saints.

Les visiteurs pourront également découvrir le chef-d’œuvre de l’artiste : les fresques des cellules du couvent San Marco, à Florence, grâce à une vidéo présentée à l’entrée de l’exposition.

◊ ◊ ◊

Infos pratiques, horaires et tarifs :
voir le site de l’expofraangelico

Articles récents recommandés