Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

#WIASummit-Témoignages / L’enthousiasme communicatif d’Aniella, Nasrine et Laïhanatou, championnes du Burundi, de Maurice et du Niger

30 juin 2019
De gauche à droite sur la photo : Laïhanatou Hama Harouna, lauréate WIA54 du Niger ; Nasrine Faucheux, lauréate WIA54 de l’Île Maurice ; Aniella Niyonkido, lauréate WIA54 du Burundi ; Laura Kakon, Directrice marketing de Honoris United Universities, groupe panafricain d’enseignement supérieur privé, opérateur et sponsor du « Bootcamp » organisé pour les lauréates. © AM/AP.P
En prélude au #WIASummit 2019 (27-28 juin, Marrakech) un « Bootcamp » opéré et sponsorisé par le groupe panafricain d’enseignement supérieur privé, Honoris United Universities, a rassemblé les 53 lauréates de la troisième édition du concours annuel WIA54. Deux journées de formation en accéléré, et qui ont enthousiasmé les participantes.

.

En direct de Marrakech
Un article d’Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris (AP.P)
@alfredmignot | @PresseAfrica

.

Aniella Niyonkido, la championne burundaise, est « heureuse », dit-elle, de ces deux journées qui l’ont gonflée à bloc d’énergie, et d’avoir « fait la connaissance d’autres jeunes femmes qui ont la même ambition de bâtir un meilleur avenir pour l’Afrique. »

Spécialiste de la gestion de projets, cette jeune entrepreneure de 34 ans a créé son entreprise AHEZA IWACU en 2017. Son créneau : apprendre aux ruraux à cultiver de petits espaces. « Souvent des ruraux n’ont pas de travail et pensent que leur terrain est trop petit pour en tirer de quoi vivre. Mais non, on peut obtenir beaucoup des petits espaces, et c’est ce que nous leur montrons concrètement », explique-t-elle.

Venue de l’autre bout de l’Afrique, la Mauricienne Nasrine Faucheux, 36 ans, a elle aussi créé en 2018 une jeune pousse, ORIENT’U, qui répond à la sempiternelle et sans doute unverselle question : « Que feras-tu quand tu seras grand(e) ? »

Ingénieure de formation, elle est convaincue que beaucoup des métiers de demain restent à inventer, et pour cela, il est indispensable de « stimuler le potentiel des jeunes, de les accompagner dès l’âge de 15 ans à construire leur projet d’orientation professionnelle ».
Comme ses deux camarades de promotion, elle se dit surprise par « la qualité de la formation » et la multiplicité des sujets abordés : « On a touché à toutes les thématiques qui peuvent nous aider », se réjouit-elle.

Venue du Niger, Laïhanatou Hama Harouna est elle aussi une jeune « femme de tête » qui a créé MAJI Solutions, une entreprise de conseil BtoB pour le traitement des déchets et des eaux usées.
« Notre spécificité, explique-t-elle, c’est de fournir des solutions clés en mains, sur mesure, adaptées aux besoins et à la situation des collectivités comme des hôpitaux, ou des sites de production isolés… »
Des solutions qu’elle veut « frugales », le moins consommatrices possibles d’énergie et à l’entretien « pas trop contraignant, sinon il ne sera pas fait… Connaître les réalités du terrain, c’est aussi notre force », commente-t-elle.

Ces deux journées lui ont apporté beaucoup, à commencer par « la confiance ! Je me sens enfin légitime. Et je sais que quand on est porteur d’un projet qui répond à un besoin, on peut trouver un financement. C’est ce que je vais aller chercher maintenant, pour développer MAJI Solutions. Oui, maintenant j’ai confiance ! »

.

Une vue de la salle des conférences plénières du #WIA2019, au Beldi Country Club de Marrakech. © AM/AP.P

.

◊ ◊ ◊

◊ ◊ ◊

SUR LEME THÈME

#WIASummit 2019 / Le IIIe Sommet Women in Africa fondé par @AudedeThuin, une illustration enthousiaste du potentiel des femmes pour le développement économique de l’Afrique

#WIASummit 2019 - Témoignages / Aïssata DIAKITÉ, entrepreneure malienne : « Sans les femmes, Zabbaan n’existerait pas ! »

#WIASummit 2019 - Entrevue / Bruno METTLING, Président ORANGE Afrique et Moyen-Orient : « En Afrique, l’Europe doit soutenir des projets d’entreprises »

#WIASummit 2019 - Témoignages /L’enthousiasme communicatif d’Aniella, Nasrine et Laïhanatou, championnes du Burundi, de Maurice et du Niger

#WIASummit 2019 - Témoignages / Djemila Carole MAD-TOÏNGUE (Tchad) : « Les femmes africaines de l’avenir se construisent dès aujourd’hui »

#WIASummit 2019 - Analyse / Anne BIOULAC, dirigeante @BergerParis : « Les entrepreneures d’Afrique donnent à nous toutes une leçon de vie ! »

#WIASummit 2019 - Rencontre / Laura KAKON, Directrice marketing Honoris UU : « L’entrepreneuriat féminin est un axe majeur pour transformer le continent africain »

#WIASummit 2019 - Entretien/ Isabelle BÉBÉAR, dirigeante Bpifrance : « C’est un supplément d’âme que l’on ressent ici, à ce sommet Women in Africa ! »

#WIASummit 2019 - Rencontre / Mounia TAGMA, Directrice Afrique et MO d’AHI : « Même dans les pays pauvres, on peut trouver des solutions pour loger les gens »

#WIASummit 2019 - Entretien / Maître Lubomir ROGLEV, DS Avocats : « Les femmes et les hommes doivent avancer ensemble, avec toute notre diversité et nos particularités »

#WIASummit 2019 - RETROUVEZ NOTRE DOSSIER COMPLET (10 articles)

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles récents recommandés