Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

#WIASummit-Entretien / Isabelle BÉBÉAR, dirigeante Bpifrance : « C’est un supplément d’âme que l’on ressent ici, à ce sommet Women in Africa ! »

6 juillet 2019
Isabelle Bébéar, Directrice des Affaires Internationales et Européennes de Bpifrance, lors de sa participation au sommet Women in Africa 2019 de Marrakech. © AM/AP.P
Bpifrance, banque publique française d’investissement et de financement des entreprises, était partenaire du sommet Women in Africa qui vient de se tenir à Marrakech (27-28 juin). Participante active au sommet, avec l’animation d’un atelier dédié au capital-investissement, Isabelle Bébéar, Directrice des Affaires Internationales et Européennes de Bpifrance, nous a accordé un entretien exclusif, témoignant de cette expérience.

.

En direct de Marrakech
Un article d’Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris (AP.P)
@alfredmignot | @PresseAfrica

.

Quelles sont les motivations de Bpifrance d’être partenaire du sommet Women in Africa ?

Isabelle BÉBÉAR Bpifrance soutient cette initiative parce qu’elle correspond en particulier à deux de ses objectifs : contribuer à développer l’entrepreneuriat féminin, et plus largement affirmer notre engagement pour l’Afrique, afin d’encourager les entreprises françaises à venir travailler sur le Continent ! C’est pourquoi cela a beaucoup de sens pour nous de participer à cet événement.

Une participation active, puisque vous avez animé une « master class » dédiée au capital investissement. Quel a été votre message à l’adresse de ces jeunes femmes, la plupart déjà entrepreneures ?

Isabelle BÉBÉAR L’objectif de cette master class était double. D’une part illustrer notre action en Afrique, où nous finançons des fonds d’investissement africains, et d’autre part démystifier le capital-investissement… en général, et pas spécialement sous l’angle du genre, que nous n’avons d’ailleurs pas abordé directement en tant que tel.

De quoi avez-vous parlé aux participantes ?

Isabelle BÉBÉAR Pour démystifier le sujet, justement, nous avons d’abord expliqué les mots du jargon financier. Puis mis en lumière les avantages d’avoir un fonds d’investissement au capital de son entreprise, mais aussi ses exigences. Nous avons évoqué les contraintes des fonds eux-mêmes, dont le but est in fine de revendre leurs parts en réalisant une plus-value… On a cherché à donner aux participantes les clés de compréhension de cet écosystème.

Elles étaient très nombreuses, la salle était bondée et vous avez même dû ajouter des chaises ! Quel genre de questions vous ont été posées ? Naïves, précises, sophistiquées ?…

Isabelle BÉBÉAR Aucune question naïve, vraiment ! Au contraire, j’ai trouvé les questions extrêmement pertinentes.
Alors oui, après nos interventions, il y a eu quelques questions relatives au genre, justement… AfricInvest, l’une des équipes de capital investissement dont nous sommes partenaires sur le Continent, a accepté d’animer cet atelier avec moi, et en effet son représentant, Omar Bekkali, a été questionné sur la problématique du genre, essentiellement celle-ci : Comment inciter les femmes à créer des entreprises ?

.

Une vue de la salle des conférences plénières du Sommet #WIA2019, au Beldi Country Club de Marrakech. © AM/AP.P

.

Alors, les réponses ?

Isabelle BÉBÉAR Omar a indiqué que dans le portefeuille d’AfricInvest, il y a déjà 2 % d’affaires dirigées ou créées par des femmes. Et qu’ils ont mis en place une politique ESG [le sigle international ESG indique la prise en charge par les entreprises de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, ndlr] très exigeante.

Autre point remarquable à relever : AfricInvest est une équipe avec plus de 65 investisseurs professionnels… dont des femmes, et certaines sont associées ! Ce n’est pas si courant dans ce monde du capital-investissement. C’est un point clé qui peut indiquer une plus grande objectivité à l’adresse de l’entrepreneuriat féminin.
Cela dit, il y a une limite à l’exercice… la mission des fonds n’est pas d’inciter les femmes à devenir chefs d’entreprise, mais d’abord d’investir dans des projets à fort potentiel.

Que vous apporte votre participation à cet événement ?

Isabelle BÉBÉAR D’abord faire connaître l’action de Bpifrance en Afrique : nous investissons dans des fonds, nous octroyons des crédits export, nous contractons des partenariats avec des institutions ou des sociétés privées africaines – par exemple Attijariwafa bank, ici au Maroc –, nous conseillons des gouvernements qui veulent créer des outils pour financer les entreprises de leur pays… Donc notre présence participe à conforter la notoriété de Bpifrance, et aussi à la démocratisation du capital-investissement en Afrique, comme nous le faisons d’ailleurs aussi en France.
Et nous sommes sensibles aux valeurs portées par le réseau Women in Africa, notamment d’inciter les femmes à s’entraider, à progresser, à être plus visibles… mais avec la présence des hommes ! Celui que j’ai fait intervenir dans notre « master class » a d’ailleurs été très bien accueilli. Il était le seul homme, elles ont été très gentilles avec lui !

Un mot sur votre grand événement annuel, la journée Bpifrance Inno Génération, que vous organisez déjà pour octobre prochain : l’Afrique y aura-t-elle à nouveau une belle place, comme l’année dernière ?

Isabelle BÉBÉAR Bien sûr ! L’Afrique disposera à nouveau de sa plateforme dédiée, avec des ateliers sur des thématiques économiques – filières et secteurs, innovation et start-up… et beaucoup d’autres sujets, qui se succéderont tout au long de la journée. Nos équipes sont d’ailleurs déjà pleinement mobilisées pour préparer cette cinquième édition de l’événement Bpifrance Inno Génération…

… que les initiés appellent le « BIG », et qui se déroulera le jeudi 10 octobre prochain à l’Accorhôtels Arena de Paris Bercy !
Bien… Un dernier mot sur le sommet WIA ? Votre impression sur cet événement unique qui met en lumière l’entrepreneuriat féminin de tout le Continent, fait illustré notamment par le concours du WIA54, avec des lauréates de chaque pays d’Afrique [ICI lien vers l’article] ?

Isabelle BÉBÉAR En effet, c’est sans doute un moment unique de forte visibilité pour l’entrepreneuriat féminin d’Afrique. Et on y ressent une bienveillance, très perceptible… mais non, bienveillance est un mot aujourd’hui un peu trop galvaudé. Je dirai plutôt que c’est un supplément d’âme que l’on ressent ici, à ce sommet Women in Africa ! C’est facile de se rencontrer, c’est facile de se parler, c’est facile d’échanger. Les femmes sont contentes de tout cela, on le voit bien !

Vue d’un atelier du sommet WIA 2019. © AM/AP.

◊ ◊ ◊

◊ ◊ ◊

SUR LEME THÈME

#WIASummit 2019 / Le IIIe Sommet Women in Africa fondé par @AudedeThuin, une illustration enthousiaste du potentiel des femmes pour le développement économique de l’Afrique

#WIASummit 2019 - Témoignages / Aïssata DIAKITÉ, entrepreneure malienne : « Sans les femmes, Zabbaan n’existerait pas ! »

#WIASummit 2019 - Entrevue / Bruno METTLING, Président ORANGE Afrique et Moyen-Orient : « En Afrique, l’Europe doit soutenir des projets d’entreprises »

#WIASummit 2019 - Témoignages /L’enthousiasme communicatif d’Aniella, Nasrine et Laïhanatou, championnes du Burundi, de Maurice et du Niger

#WIASummit 2019 - Témoignages / Djemila Carole MAD-TOÏNGUE (Tchad) : « Les femmes africaines de l’avenir se construisent dès aujourd’hui »

#WIASummit 2019 - Analyse / Anne BIOULAC, dirigeante @BergerParis : « Les entrepreneures d’Afrique donnent à nous toutes une leçon de vie ! »

#WIASummit 2019 - Rencontre / Laura KAKON, Directrice marketing Honoris UU : « L’entrepreneuriat féminin est un axe majeur pour transformer le continent africain »

#WIASummit 2019 - Entretien/ Isabelle BÉBÉAR, dirigeante Bpifrance : « C’est un supplément d’âme que l’on ressent ici, à ce sommet Women in Africa ! »

#WIASummit 2019 - Rencontre / Mounia TAGMA, Directrice Afrique et MO d’AHI : « Même dans les pays pauvres, on peut trouver des solutions pour loger les gens »

#WIASummit 2019 - Entretien / Maître Lubomir ROGLEV, DS Avocats : « Les femmes et les hommes doivent avancer ensemble, avec toute notre diversité et nos particularités »

#WIASummit 2019 - RETROUVEZ NOTRE DOSSIER COMPLET (10 articles)

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

ET AUSSI

– Isabelle Bébéar, directrice de l’International de Bpifrance :
« L’Afrique, c’est maintenant ! »

– Karim Trad (AfricInvest, Tunis) : « Nous souhaitons mettre
l’accent sur le partage des retours d’expérience »

◊ ◊ ◊

LIENS UTILES

Ve Bpifrance Inno Génération
https://innogeneration.bpifrance.fr/

AfricInvest
http://www.africinvest.com/

◊ ◊ ◊

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles récents recommandés