Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Un nouveau soutien pour les projets innovants en UPM : le FARO, fonds d’amorçage et d’orientation

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 12 janvier 2011 | src.FARO
Marseille - Opéré par ANIMA Investment Network, basé à Marseille, le Fonds d’amorçage, de réalisation et d’orientation (FARO), créé à l’initiative de la Mission interministérielle française de l’Union pour la Méditerranée afin de contribuer au développement de l’innovation de part et d’autre de la Méditerranée, a déjà sélectionné deux projets innovants depuis sa mise en place à l’automne 2010. Et la seconde vague de projets candidats sera examinée dès mars prochain…

Doté d’un budget de 1 million d’euros, le fonds souhaite, d’ici fin 2011, aider plus de 40 entrepreneurs européens dans le développement de projets innovants menés en collaboration avec des partenaires du sud de la Méditerranée (Algérie, Autorité Palestinienne, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Syrie, Tunisie et Turquie).

Chaque projet soutenu est doté d’une subvention d’un montant maximum de 20 000 euros, qui finance jusqu’à 50 % du montant total des frais engagés.

Un comité de pilotage sélectionne les projets

Le comité de pilotage, regroupant un représentant de la République française, de l’Agence française de développement, de la Caisse des Dépôts et d’OSEO, se réunit tous les trimestres pour sélectionner les projets à soumettre à l’instruction d’OSEO.

Le comité de pilotage a ainsi choisi de soumettre un projet de développement d’énergies renouvelables issues des déchets de la production d’huile d’olive porté par Biomass SyngGas Energy, ainsi qu’un dispositif de suiveur solaire développé par Prestige solaire.

La prochaine réunion du comité de pilotage aura lieu en mars 2011. Les porteurs de projet intéressés sont donc invités à retirer et soumettre un dossier de candidature avant fin février sur www.faro-um.org

Les critères de sélection

Les organismes pouvant être éligibles au Faro sont les entreprises, les laboratoires, les centres de recherche sous contrat, les groupements d’entreprise sous forme de GIE, associations ou fédérations professionnelles ayant leur siège social dans l’Union européenne et dont l’effectif est inférieur à 250 personnes.

Les projets éligibles doivent être innovants, contribuer au développement économique, social et/ou environnemental d’un pays de la rive sud de la Méditerranée et impliquer des intervenants de trois pays différents (dont au moins un de la rive sud de la Méditerranée).

L’initiative Faro

Le Faro a été lancé dans l’axe de développement des PME de l’Union pour la Méditerranée, le 27 mai 2010 à Marseille, afin de favoriser la création d’entreprises, promouvoir l’emploi, soutenir l’innovation dans les pays de la rive sud de la Méditerranée et développer les partenariats nord - sud.

Initié par la Mission interministérielle « Union pour la Méditerranée » dirigée par Henri Guaino, le Faro associe la République française, l’Agence française de développement, la Caisse des Dépôts, OSEO et est opéré par ANIMA Investment Network.

Plus d’informations et télécharger le dossier de candidature : site du FARO


Articles récents recommandés