Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Tunis : Sama Dubai commercialise
la « Porte de la Méditerranée »

Tunisie | 14 septembre 2008 | src.Infotunisie.com
Tunis - M. Farhan Faraidooni, président exécutif de Sama Dubaï, société internationale de promotion immobilière et d’investissement relevant de Dubaï Holding, a annoncé, jeudi soir, à Tunis, avoir reçu du gouvernement tunisien, au mois de juillet dernier, l’approbation du plan d’aménagement du projet de 25 milliards de dollars « Porte de la Méditerranée » et décidé d’entamer, incessamment, la première tranche autour de l’ancien port de Tunis et d’ouvrir le bureau des ventes, fin octobre 2008, au public.

M.Faraidooni, qui tenait une conférence de presse en présence de MM.Mohamed Nouri Jouini, ministre du développement économique et de l’investissement extérieur et de Foued Daghfous, conseiller principal auprès du président de la république et président de la commission supérieure des grands projets, a rappelé que l’approbation du plan d’aménagement intervient une année après que le Président Ben Ali, accompagné de Cheikh M’hamed Ben Rached Al Maktoum, vice- président de l’Etat des Emirats Arabes Unies (EEAU), président du conseil des ministres et gouverneur de Dubaï, eut posé la première pierre de ce méga projet touristico-immobilier.

La Tunisie , future plaque tournante d’affaires dans le monde
Il a ajouté que l’approbation officielle du plan d’aménagement de la Porte de la Méditerranée permettra au groupe de Sama Dubaï d’avancer dans l’exécution du projet conformément à notre agenda. « Nous considérons que l’engagement du gouvernement tunisien est un facteur clef pour faire de la Tunisie une plaque tournante d’affaires dans le monde et un moteur essentiel de la croissance économique », a t-il dit.

Le Président exécutif de Sama Dubaï a déclaré que la première tranche, entièrement à la charge de Sama Dubaï, sera mise en oeuvre pour un montant d’investissement de 1,3 milliard de dollars et consistera en la réalisation, sur une période de 4 à 5 ans, de 16 édifices qui seront vendus, dans une première phase, à des prix promotionnels, voire incitatifs.

La priorité d’embauche sera accordée aux ressources humaines locales
A noter ici que les étrangers peuvent acquérir des logements et locaux sans autorisation du gouvernement tunisien qui sera, toutefois, tenu informé de la transaction. Il a relevé que le financement de ce projet touristico-immobilier, « Porte de la Méditerranée », ne sera pas totalement assuré par Sama Dubaï mais également avec le concours d’autres investisseurs et que la priorité d’embauche sera accordée aux ressources humaines locales, annonçant que quelque 2 500 demandes d’emploi sont parvenues, jusqu’ici, aux bureaux de Sama Dubaï.

Autres éléments non moins importants révélés par M.Faraidooni, le projet a fait l’objet de plusieurs études d’impact dont une sur l’environnement et rappelé les motifs qui ont poussé son groupe à investir dans la Porte de la Méditerranée, en l’occurrence, la position géographique, la stabilité politique en Tunisie et la beauté du site qui couvre 1 000 hectares environ avec vue sur mer.

Un méga projet intégré

Inrervenant, M.Nouri Jouini a indiqué que l’objectif de créer 1 million d’emplois et le doublement du revenu par tête d’habitant, sur une période de 10 ans (d’ici 2016), a amené le gouvernement à identifier de nouvelles sources de développement et d’opter pour cette nouvelle génération de projets aux fins d’accélérer la croissance, d’intégrer l’économie du pays à l’économie mondialisée et d’améliorer l’attractivité du site Tunisie pour l’investissement étranger direct lequel est mobilisé en volumes importants, a-t-il dit, ne manquera de contribuer à la réduction, de manière significative, de l’endettement extérieur du pays.

Il a fait observer que la “Porte de la Méditerranée” n’est pas un projet immobilier classique mais un méga projet intégré qui comporte plusieurs composantes à vocation économique (services…) et touristique (tourisme de santé, d’affaires et de congrès) et aura pour mission de contribuer à rapprocher la Tunisie du degré de développement atteint par les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

Concernant l’éventuel risque de voir cette nouvelle génération de projets se répercuter négativement sur le prix des matériaux de construction, M. Jouini a indiqué que des mesures ont été prises pour valoriser les substances utiles dont engrange le pays à travers la création de nouvelles cimenteries et pour importer d’autres matériaux en fonction des besoins, relevant que la maîtrise des prix sera de rigueur car ni l’Etat, ni les particuliers, ni les entreprises n’ont aucun intérêt à voir les prix de ces matériaux suivre un trend haussier.

Interpellé sur la coordination entre les méga projets que la capitale va abriter, M.Foued Daghfous a indiqué que des projets de nouvelles villes comme la Porte de la Méditerranée de Sama Dubaï, Bled El Ward du groupe émirati El maabar et Tunis sport-city de l’homme d’affaires émirati Abou Khater et du port financier de Tunis ont pour point commun une vocation immobilière et se distinguent par leur complémentarité. Ils ne diffèrent que par leur spécificité. Chaque projet a pour mission de développer un produit bien détermine, a - t - il précisé.


Articles récents recommandés