Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Total présente un résultat net en hausse de 28 % pour le premier semestre 2010

France | 4 août 2010 | src.TOTAL
Paris -

Le Conseil d’administration de Total a communiqué le 29 juillet 2010 les comptes du Groupe pour le deuxième trimestre et le premier semestre 2010, dont le résultat net s’élève à 5,7 milliards d’euros, soit en hausse de 28 %. De ce fait, « le Groupe aborde le deuxième semestre 2010 confiant dans ses perspectives et sa stratégie de croissance fondée sur un modèle intégré », a commenté Christophe de Margerie, PDG du Groupe Total.

Photo ci-dessus : une station d’essence Total, au Sénégal © Serigne Diagne


Le résultat net ajusté du deuxième trimestre 2010 ressort à 2 961 M€, en hausse de 72 % par rapport au deuxième trimestre 2009 et de 29% par rapport au
premier trimestre 2010. Exprimé en dollars, il progresse respectivement de 60 % et 19 %.

Le Conseil d’administration a décidé de fixer à 1,14 € par action le montant de l’acompte sur dividende au titre de 2010 qui sera versé en novembre prochain, au même niveau que l’acompte et le solde du dividende au titre de l’exercice 2009.

En commentant les résultats, Christophe de Margerie, Président - Directeur Général, a déclaré :

« L’industrie pétrolière a été marquée au deuxième trimestre par l’accident sur le puits Macondo dans le Golfe du Mexique. Cet accident nous rappelle que sécurité et environnement doivent rester les priorités absolues dans nos métiers. Total a
immédiatement engagé une revue complète de toutes ses procédures existantes et opérations de forage, y compris des moyens à mettre en œuvre en cas d’accident.

Plus généralement, le Groupe poursuit une politique particulièrement stricte qui consiste à mettre les moyens nécessaires pour définir et appliquer des procédés rigoureux, en mettant l’accent sur la formation et le management des équipes.

Au deuxième trimestre, l’environnement économique pour nos activités a été globalement favorable avec des prix du Brent oscillant autour de 75 $/b, des marges de raffinage en légère hausse et un environnement de la chimie meilleur qu’au premier trimestre 2010.

En revanche, les prix de vente du gaz restent déprimés.
Dans ce contexte, le résultat net ajusté du deuxième trimestre 2010 exprimé en dollars atteint 3,8 milliards, soit une hausse de 60 % par rapport au deuxième trimestre 2009 et de 19 % par rapport au premier trimestre 2010, une des meilleures performances parmi les majors. En euros, la hausse du résultat net ajusté est respectivement de 72 % et 29 %, traduisant l’appréciation du dollar ce trimestre.

Ces résultats reflètent, outre l’impact de l’environnement, une bonne performance
opérationnelle et la croissance de nos activités. En particulier, la production
d’hydrocarbures est en hausse de 8 % par rapport au deuxième trimestre 2009 et de 6 % sur le semestre, essentiellement portée par les montées en puissance des projets majeurs démarrés en 2009. (…)

Fort de ses performances opérationnelles, de sa capacité d’adaptation et d’un bilan solide, le Groupe aborde le deuxième semestre 2010 confiant dans ses perspectives et sa stratégie de croissance fondée sur un modèle intégré. »

Principaux résultats

Résultat net ajusté du 2e trimestre :

- 3,0 milliards d’euros, +72 %

- 3,8 milliards de dollars, +60 %

- 1,32 euro par action, +71 %

- 1,68 dollar par action, +60 %

Résultat net ajusté du 1er semestre :

- 3 5,3 milliards d’euros +37%

- 7,0 milliards de dollars +36%

Résultat net du 1er semestre :

- 5,7 milliards d’euros, +28 %

Faits marquants depuis le début du deuxième trimestre 2010

- Production d’hydrocarbures de 2 359 kbep/j au 2 trimestre 2010, en hausse
de 8% par rapport au deuxième trimestre 2009
- Démarrage du deuxième train de liquéfaction de Yemen LNG et du craqueur
d’éthane Qatofin au Qatar
- Lancement du développement du champ d’Islay en mer du Nord
- Nouvelles découvertes sur le bloc 15/06 dans l’offshore profond en Angola et
sur le bloc OML 136 au Nigeria
- Signature d’un accord afin d’acquérir la société UTS et sa participation de 20%
dans le projet Fort Hills dans les huiles lourdes au Canada
- Extension du domaine minier avec l’acquisition de participations sur un bloc
dans la zone ante salifère du bassin de Santos au Brésil, sur deux permis en
mer d’Arafura en Indonésie, sur le bloc 72 au Yemen et sur la zone de
développement conjoint entre le Nigeria et Sao Tomé et Principe
- Cessions des participations dans les champs de Valhall et Hod en Norvège et de
Virgo et Matterhorn dans le golfe du Mexique
- Cession des activités de chimie de spécialités grand public Mapa Spontex
- Poursuite du développement du portefeuille dans les énergies nouvelles :
- Prise de participation et partenariat stratégique avec la société Amyris pour
la recherche et le développement de produits issus de la biomasse
- Lancement de la construction en Abou Dhabi de la plus grande centrale de
solaire concentré du monde
- Prise de participation dans la société AE Polysilicon développant une
nouvelle technologie de production de polysilicium solaire

Articles récents recommandés