Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Total et Sonatrach associés pour l’exploitation du site gazier algérien d’Ahnet

Algérie | 3 janvier 2010 | src.Total
Alger - Total a remporté, avec son partenaire Partex, l’appel d’offres pour l’acquisition d’une participation de 49 % sur le permis Ahnet, dans le cadre du deuxième appel à concurrence lancé par l’Agence algérienne nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT). Total (47%), associé à Partex (2%) et Sonatrach (51%), mènera une campagne d’appréciation et de développement des découvertes sur le permis Ahnet.

Situé dans le Sud-Ouest algérien à proximité de la ville d’In Salah, le périmètre d’exploration et d’exploitation Ahnet couvre une superficie de 17 358 kilomètres carrés où douze structures à gaz ont déjà été découvertes.

Un plan de développement sera soumis aux autorités avant la mi-2011 pour une mise en production prévue en 2015.

Le permis Ahnet recèle de très importantes ressources en place (environ 500 milliards de mètres cubes de gaz) qui doivent permettre d’assurer une production gazière d’au moins 4 milliards de mètres cubes par an, conformément à ce que le contrat avec Sonatrach prévoit.

Ce projet constitue un développement majeur de la nouvelle province gazière du Sud-Ouest algérien qui comprend notamment le projet Timimoun opéré par le groupement Sonatrach, Total, Cepsa. Il confirme aussi la volonté de Total d’investir en Algérie, tant dans l’amont gazier que dans la pétrochimie.

Total Exploration et Production en Algérie

En Algérie, la production de Total provient de ses participations directes dans les champs de gaz de Tin Fouyé Tabenkort, et de sa participation dans CEPSA (48,83 %), elle-même partenaire de Sonatrach sur les champs d’Ourhoud et Rhourde El Krouf.

Comme dans tous les pays où le Groupe est implanté, Total mène plusieurs programmes sociaux et environnementaux en Algérie, notamment dans le domaine de l’éducation, de la santé et de la protection du patrimoine.

Sonatrach, un leader mondial dans le domaine de l’énergie

Sonatrach est la compagnie algérienne de recherche, d’exploitation, de transport par canalisation, de transformation et de commercialisation des hydrocarbures et de leur dérivés. Elle intervient également dans d’autres secteurs tels que la génération électrique, les énergies nouvelles et renouvelables et le dessalement d’eau de mer. Elle exerce ses métiers en Algérie et partout dans le monde où des opportunités se présentent.

Sonatrach est la première entreprise du continent africain. Elle est classée 12e parmi les compagnies pétrolières mondiales, 2e exportateur de GNL et de GPL et 3e exportateur de gaz naturel. Sa production globale (tous produits confondus) est de 230 millions de tep en 2006. Ses activités constituent environ 30% du PNB de l’Algérie.

Elle emploie 120 000 personnes dans l’ensemble du Groupe.

Sonatrach, entreprise citoyenne, œuvre à resserrer les liens sociaux, aider les populations dans le besoin, promouvoir la recherche et les activités scientifiques, aider la création artistique, promouvoir la pratique sportive, contribuer à la préservation de la nature et à la sauvegarde du patrimoine culturel et historique.

Aujourd’hui Sonatrach ne conçoit pas de développement économique sans un développement durable.

Sonatrach annonce cinq nouvelles découvertes d’hydrocarbures dans les bassins de Berkine, Illizi et Amguid/Hassi Messaoud.

Sonatrach annonce cinq nouvelles découvertes d’hydrocarbures

Annoncées le 29 décembre 2009, ces découvertes, faites dans les bassins de Berkine, Illizi et Amguid-Hassi Messaoud, ont été réalisées à la suite des forages des puits :

- Menzel Ledjemet Sud Ouest -2 (MLSW-2), Est Menzel Ledjemet Centre-2 (EMLC-2) situés dans le périmètre Menzel Ledjemet (bloc 405a), Rhourde El Helba-2 (RHB-2), situé dans le périmètre Zemoul El Kbar II (bloc 403d) dans le Bassin de Berkine.

Le puits MLSW-2 a débité à partir du réservoir TAGS 5,40 m3/h de condensat et 6995 m3/h de gaz avec une pression en tête de 1650 PSI sous duse 32/64’’,
le puits EMLC-2 a produit à partir de deux réservoirs ayant débité respectivement dans le TAGI 6,88 m3/h d’huile avec une pression en tête de 433 PSI sous duse 24/64 et dans le Tournaisien F1a 10739 m3/h de gaz avec une pression en tête de 3184 PSI sous duse 32/64 et
le puits RHB-2 a produit de l’huile à partir de deux réservoirs ayant débité respectivement dans le Gédinnien 14,38 m3/h avec une pression en tête de 1050 PSI sous duse 32/64 et dans le Siégénien-D 11,14 m3/h avec une pression en tête de 668 PSI sous duse 32/64.

- Erg El Ouar Nord-1 (EERN-1) situé dans le périmètre El Ouar II (bloc 212b)/ Bassin d’Illizi. Ayant produit du gaz à partir de deux réservoirs le TAGI et le Siégénien ayant débités, sous duse 32/64’’, respectivement 1478 m3/h avec une pression en tête de 400 PSI et 4838m3/h avec une pression en tête de 917 PSI.

- Hassi El Gassi -1(HGI-1), situé dans le périmètre Hassi D’Zabat (blocs : 427 & 439), Bassin Amguid/Hassi Messaoud. Il a débité à partir du réservoir de l’Ordovicien (Quartzites de Hamra et Grés d’El Atchane) 4 m3/h d’huile avec une pression de 200 PSI sous duse 32/64’’.

Ces nouvelles découvertes portent à seize, le nombre de découvertes enregistrées par Sonatrach, durant l’année en cours, neuf (09) en effort propre et sept (07) en association.
Source : Sonatrach

Articles récents recommandés