Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

« Titien, Tintoret, Véronèse… rivalités à Venise », une exposition du Louvre, jusqu’au 4 janvier

France | 18 décembre 2009 | src.Le Louvre
Paris - Dans la Venise des années 1540 à 1590, Titien, Tintoret, Véronèse, ... s’affrontent dans des combats picturaux. Ces rivalités artistiques favorisent un foisonnement d’idées et de nouveautés qui vont faire de Venise un pôle majeur de la création artistique. Une compétition entre artistes qui durera plus de trente années, et à laquelle est dédiée l’exposition du Louvre, jusqu’au 4 janvier 2010.

Photo ci-dessus : « Titien , Vénus au miroir » (détail).
Washington, National Gallery of Art © DR



Titien (Tiziano Vecellio) né à Pieve di Cadore, dans les Dolomites, s’est formé Venise auprès des Bellini et de Giorgione. Il acquiert rapidement une grande renommée dès 1520 à Venise et rapidement dans toute l’Italie et en Europe.

Tintoret (Jacopo Robusti) est né à Venise vers 1518. Trente années le séparent de Titien qui aurait été quelques temps son maître. Une forte antipathie semble s’être installée entre eux et de nombreuses commandes ou promesses de commandes apparaissent comme des tentatives pour surpasser ou bloquer l’autre.

Véronèse (Paolo Caliari) naît en 1528 à Vérone. Il s’installe à Venise dans les années 1550 et reçoit très vite de très nombreuses commandes émanant d’églises ou du Palais Ducal, faisant ainsi de l’ombre à Tintoret. Il semble qu’il soit devenu le protégé de Titien voire son pion dans sa rivalité avec Tintoret.

Ces trois peintres vont se côtoyer pendant plus de trente ans, et après la mort de Titien en 1576, les deux autres se confronteront encore pendant une douzaine d’années. Mais s’ils sont rivaux, ils s’influencent, s’inspirent. Pour chacun de ces artistes, le travail des autres est un aiguillon qui exige une réaction. Ils ont énormément contribué au renouvellement de la peinture : l’utilisation de l’huile sur toile, accent mis sur la couleur de préférence au dessin, l’émergence du tableau de chevalet qui transforme non seulement la peinture vénitienne mais la peinture européenne toute entière.

L’émulation de la compétition, source de renouvellement

La compétition entre artistes n’est pas seulement un phénomène vénitien puisqu’elle existait déjà quelques décennies auparavant à Rome, Florence et d’autres grandes villes ; cependant, dans le contexte vénitien, elle ne conduit pas à une dégradation esthétique mais plutôt à une émulation, un foisonnement d’idées.

Les commandes émanant de nombreuses sources privées, ecclésiastiques et institutionnelles mais aussi de clients étrangers pleuvent. La société vénitienne n’octroie pas ses faveurs à un seul artiste mais préserve l’harmonie en répartissant les commandes officielles sur une concentration inégalée de peintres. Le format des tableaux et le fait qu’ils soient peints sur toile facilitent leur diffusion et de nombreux amateurs collectionnent leurs œuvres. Nombreux sont les critiques qui discourent sur les dernières productions de chacun. Le public peut comparer leurs travaux, talents et progrès.

Les Concours permettent de mieux cerner combien la rivalité entre les artistes fut une source essentielle de création et de renouvellement artistique. Que ce soit pour la Sala Grande de la Libreria Marciana, pour la Sala dell’Albergo de la Scuola Grande di San Rocco, pour l’autel des Marzeri de l’église San Giuliano, pour la salle du Grand Conseil au Palais des Doges, les commanditaires invitent les artistes à concevoir un dessin de présentation très achevé (un modello) sur un sujet prédéfini ; il semble que le modello peint n’ait été demandé que pour le concours du Paradis pour la Salle du Grand Conseil du Palais des Doges.

Informations pratiques

Exposition jusqu’au 4 janvier 2010

Accès - Horaire

Musée du Louvre, Hall Napoléon : Accès par la pyramide, par la galerie du Carrousel et par le passage Richelieu (accès réservé aux visiteurs munis de billets ou de cartes d’abonnement et aux groupes).

Ouvert tous les jours, sauf le mardi et les 25 décembre et 1er janvier, de 9h à 18h ; nocturnes jusqu’à 20h le samedi et jusqu’à 22h les mercredi et vendredi.

Pendant les congés de fin d’année : nocturnes exceptionnelles jusqu’à 20h les 27, 28 décembre, 3 et 4 janvier ; attention, fermeture anticipée les 24 et 31 décembre à 17h.

Tarifs

Billet Exposition : 11 euros
Billet jumelé (Collections permanentes + Exposition) :
* Tarif plein : 14 euros
* Tarif réduit : 12 euros les mercredi et vendredi à partir de 18 h.
* Accès libre pour les moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les adhérents des cartes Louvre jeunes, Louvre professionnels, Laissez-passer enseignants, Etudiants partenaires et Amis du Louvre et pour toute personne handicapée et son accompagnateur sur présentation d’un justificatif.

Acheter vos billets en ligne :
- www.ticketnet.fr
- www.fnac.com

En savoir plus sur l’expo : Musée du Louvre

Articles récents recommandés