Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

TAREK EL AYARI, artiste-peintre tunisien : « La Culture est un Art qui fuse en Elle ! »

3 décembre 2017
TAREK EL AYARI - L’auto-portrait (?) de son auto-interview ? © DR
« La Culture est un art et l’Art est une culture ! Ils sont complémentaires et cumulables dès lors que leur combinaison est linéaire, affine et convexe pour définir une sagesse harmonieuse et ce, toutes choses étant égales par ailleurs ! Dans ces conditions, La Culture Illumine l’Art qui Fuse en Elle ! », écrivait le peintre El Ayari dès 2015. Aujourd’hui, dans cette auto-interview inédite, il précise et « traduit » sa pensée.

Tandis qu’il développe un travail sur l’île volcanique de Lanzarote (Canaries) et avant de s’envoler peut-être pour Tokyo dès l’aube de 2018, TAREK EL AYARI nous livre ici un auto-entretien où il est question d’une corrélation abrégée entre la peinture, la musique et la danse contemporaine – et d’une sagesse : les Arts sont mathématiques !…

Comment êtes-vous arrivé à la peinture ?

TAREK EL AYARI - Un parcours du combattant ! Beaucoup de « Non » auxquels il fallait que je donne un sens !
Ça commence à la faculté, des cours d’économétrie le matin, travail après les cours et peinture le soir ! En réalité je suis un autodidacte en art ! Mes premières œuvres m’ont ouvert la vision sur les grands artistes du monde contemporain. J’ai joué inconsciemment avec mon éclectisme pour aller aussi me former à l’étude de la matière, de la psyché, le droit, l’anglais, les dernières technologies dans l’art...

J’ai toujours aimé ce qui sort de l’âme, le vrai et le juste, la Peinture est le meilleur vecteur de transmission de ce qu’on appelle l’âme artistique pour être un artiste dans l’âme !

Quels sont vos thèmes de prédilection ?

TAREK EL AYARI - Je m’exprime mieux sur de grands formats (2 mètres minimum), afin d’être en conformité avec les règles de l’expressionnisme abstrait ainsi qu’avec ma philosophie sur l’Art !

En début de l’année 2015, j’ai écrit : « La Culture est un art et l’Art est une culture ! Ils sont complémentaires et cumulables dès lors que leur combinaison est linéaire, affine et convexe pour définir une sagesse harmonieuse et ce, toutes choses étant égales par ailleurs ! Dans ces conditions, La Culture illumine l’Art qui fuse en Elle !

Je traduis.

On ne peut dissocier la Culture de l’Art, ce dernier est une partie incontestable d’elle ! De la même façon, l’Art a sa propre Culture et est une Culture ! On peut conclure aisément sur la complémentarité des deux.
Mathématiquement, on peut démontrer jusqu’à la convexité ! Ce qui est une optimalité ! (raisonnement abrégé).

Pour arriver à la sagesse, il suffit de rajouter la musique, une variable d’intérêt double dans ma philosophie, comme la peinture ! C’est une Culture et Art !

Elle devient harmonieuse par la voix d’un artiste chanteur, par le talent d’un parolier ou simplement par les capacités créatives de mettre en harmonie des instruments !

Votre technique picturale ?

TAREK EL AYARI - Ma technique ? C’est ma folie ! Sans laquelle ce n’est plus de l’Art ! Plus sérieusement, je suis dans le « Dancing-Painting ».

Comment pouvons-nous parler de peinture et de musique sans évoquer la tonalité, le ton, la nuance, la gamme, le contraste, l’accord, la ligne et l’harmonie ?

Il est alors légitime, pour un artiste peintre, de faire vibrer les deux, la musique et la peinture qui ont un langage commun, pour faire ressortir de longs échos, qui au fond de l’âme se bousculent, se confondent... Alors, les couleurs et les sons se répondent et se manifestent sous forme de vibrations corporelles appelées « Danse contemporaine » !

À partir de là, le travail artistique commence, généralement six mois d’écoute de sons pour avoir un imaginaire suffisant pour voir une certaine esthétique complète de l’œuvre !

J’ai vécu des cas exceptionnels, où j’ai mis moins de temps, généralement, l’artiste fait naturellement chavirer mon âme ! Je tombe rarement sur ce genre d’artiste, car ils sont rares !

À rester avec vous dix minutes, on remarque que vous tremblez de la main droite alors que vous tracez de jolies lignes sur vous œuvres. Comment faites-vous pour peindre ?

TAREK EL AYARI - Ah ! Je suis né comme cela ! Et le premier « Non » auquel il fallait donner un sens, c’étaient mes trémulations !
Non, je ne peins pas avec les outils du marché ! J’ai développé mon « pinceau », je l’ai protégé, comme mon monde artistique et esthétique. Toujours, je commence mon travail sans poser un pinceau sur mon support !

C’est quoi au final l’art, pour vous ? Vous en combinez plein !

[L’art est la culture de combattre sans faire de mal ! C’est la définition même de la paix !
Beaucoup de belles choses commencent par A ! Dont l’Art et l’Amour ]

TAREK EL AYARI - L’art est ce qu’il y a de plus humain ! Il contribue à faire des Révolutions mentales sans R, à apprendre, il contribue aux développements économiques et sociétaux ...
C’est la fusion de la lumière qui sort l’humain d’une illusion appelée obscurantisme !

Vous parlez mathématiques dans votre art contemporain abstrait ! Qu’est-ce que les arts ? Est-ce cohérent ?

[Les arts sont un combat pour la paix, c’est pour ça qu’ils sont beaux !]

TAREK EL AYARI - L’art abstrait contemporain n’est pas abstrait ! Il est clair et précis ! Toute toile abstraite a une histoire qui m’appartient. En revanche, je ne jauge jamais l’histoire que les autres lisent !

Au moment de mon « Dancing-Painting », j’utilise deux variables sine qua non : Musique et Énergie ! La corrélation entre les deux est l’unité et explique amplement le travail final.

La musique étant des mathématiques, qui influence(nt) la psyché dont le mouvement et la couleur. Mes mouvements, suivant des vecteurs, vont générer des fonctions et une œuvre abstraite.

[Les mathématiques, sont sans raisonnement abstraites. Et l’abstraction est mathématiquement logique !]

Dans ce sens, les arts sont des combats intellectuels pour la paix ! Ce sont les « beaux-arts » !

◊◊◊

Visualiser des œuvres de TAREK EL AYARI : https://www.instagram.com/elnvt/

◊◊◊

Articles récents recommandés