Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Sommet de Lomé, Togo - Président Faure Gnassingbé : « Le Sommet historique du rapprochement entre la Cedeao et la Ceeac ! »

31 juillet 2018
Faure Gnassingbé, Président du Togo, lors de l’ouverture du Sommet de Lomé, le 30 juillet 2018. © Présidence du Togo
Commentant le sondage IPSE* dont il a eu connaissance en avant-première du Sommet de Lomé du 30 juillet, le Président du Togo, Faure Gnassingbé, relève que le rapprochement qu’il a initié entre la Cedeao et de la Ceeac fait que les deux communautés rassemblant 26 pays pèsent… la moitié du Continent, donc « une véritable force de frappe économique ».

.

Une Tribune du Président Faure Gnassingbé
.

" Le Togo se réjouit d’accueillir ce 31 juillet à Lomé le premier Sommet commun entre la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) et la CEEAC (Communauté économique des Etats d’Afrique centrale), dont mon homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, assure avec dynamisme la présidence. Et le présent sondage* réalisé par l’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) avec le concours d’Opinions en Région souligne la justesse de cette initiative, tant l’Afrique se doit d’innover pour faire face aux défis qui dépassent nos frontières nationales comme le terrorisme, les migrations ou le réchauffement climatique. C’est donc un Sommet historique !

Présentée à juste titre comme « le Continent du XXIe siècle », l’Afrique se doit de trouver en son sein les idées, les ressources et les mécanismes pour transformer tous ces problèmes en solutions ou, du moins, en opportunités. Comme dit le proverbe africain, « Seul, on va sans doute plus vite, mais ensemble on va plus loin ».

La CEDEAO, que j’ai eu l’honneur de présider pendant un an, poursuit en effet son élargissement et a ainsi décidé de développer les coopérations Sud-Sud au bénéfice de toute l’Afrique. Forte de quinze membres qui seront bientôt dix-sept avec l’adhésion du Maroc et le retour de la Mauritanie, sans compter les pays qui accèdent au statut d’« observateurs » comme la Tunisie, la CEDEAO s’associe à la CEEAC, qui compte déjà onze membres. Ensemble, nous représentons la moitié du Continent et donc une véritable force de frappe économique.

Une nouvelle Afrique se dessine chaque jour sous nos yeux. Et la CEDEAO se doit d’en être le fer de lance. Comme le démontre également ce sondage, son travail assidu a permis de mettre en pratique la liberté de circulation des biens et des personnes, condition sine qua non au développement de relations économiques et commerciales qui profitent à tous. Il nous reste à transformer l’essai et le Sommet de Lomé va s’y employer. "

◊ ◊ ◊

* Voir notre article :

SOMMET de LOMÉ, TOGO - Le rapprochement CEDEAO-CEEAC plébiscité par les députés (sondage IPSE)

TOUS NOS ARTICLES SUR LE SOMMET DE LOMÉ :

- SOMMET de LOMÉ, Togo - Le rapprochement CEDEAO-CEEAC plébiscité par les députés (sondage IPSE)

- SOMMET de LOMÉ, Togo - Président Faure GNASSINGBÉ : « Le Sommet historique du rapprochement entre la Cedeao et la Ceeac ! »

- Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Emmanuel Dupuy : « L’intégration du Maroc et le retour de la Mauritanie sont largement approuvés »

- Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Guillaume Soro, Président de l’Assemblée nationale ivoirienne : « Que les Africains prennent leur destin en main »

- Sommet de Lomé/Sondage CEDEAO-IPSE - Jean-Claude Brou, Président de la Commission : « La CEDEAO fait preuve d’une belle attractivité »

- Sommet de Lomé/ CEDEAO/ IPSE - @HBenchamach : « L’adhésion du Maroc à la CEDEAO doit être regardée avec optimisme par les États concernés »


◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés