Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Selon un sondage « Afrique Opinion », 96 % des parlementaires 
africains sont pour une libre circulation des personnes et des biens

22 janvier 2019
La conférence d’ouverture du Ve Salon international ShieldAfrica d’Abidjan, lundi 21 janvier 2019. © DR
La Ve édition du Salon international ShieldAfrica d’Abidjan (21 au 24 janvier), consacré à la Sécurité et à la Défense en Afrique, s’est ouvert par une conférence internationale sur le thème : « Des frontières terrestres, maritimes et aériennes vivantes et régulées, conditions du développement ». L’occasion de la publication d’un sondage très instructif sur ce sujet, réalisé auprès de 2 600 parlementaires des pays de l’Union africaine.

.

par Bruno Fanucchi, envoyé spécial à Abidjan (Côte d’Ivoire)


.

Les frontières ont été de tout temps un enjeu vital, économique et politique pour les nations du Continent africain car elles marquent les limites de la souveraineté d’un pays où les autorités légitimes exercent leur pouvoir. Issues bien souvent des différentes « colonisations », elles sont aujourd’hui devenues intangibles. Du moins, théoriquement. Car elles sont bien souvent encore le lieu de crises, de tensions, voir d’affrontements armés.

D’où l’intérêt de ce sondage réalisé sur ce thème par Afrique Opinion et Mandi’s Africa Network, dans la période du 10 décembre 2018 au 10 janvier 2019, auprès d’un échantillon représentatif de 2 600 parlementaires de pays de l’Union africaine.
Ses enseignements sont révélateurs, puisque 72 % des députés interrogés estiment dès la première question que leurs pays connaissent des problèmes sur leurs frontières et que ces problèmes sont pour 63 % économiques et pour 37 % sécuritaires.

Des frontières « pas convenablement gérées »

Une immense majorité (93 %) des parlementaires juge même que ces frontières ne sont « pas convenablement gérées » et que les choses ne peuvent s’améliorer qu’en coopération avec les pays voisins (97 %) de manière collective. Les problèmes frontaliers se partagent toujours à deux et ne peuvent se résoudre pacifiquement qu’ensemble, c’est le simple bon sens !

On découvre cependant que 61 % des frontières connaissent encore des contentieux (territoriaux, administratifs, économiques ou politiques) et que 18 % risquent de dégénérer en un conflit armé ! Alors que 21 % seulement des frontières du Continent apparaissent comme des « frontières achevées et incontestées ». Les frontières maritimes des différents pays côtiers du Continent sont d’ailleurs très largement méconnues (59 % contre 38 %), ce qui sous-entend par exemple d’éventuels conflits pour les zones de pêche.

Séance d’ouverture du salon ShieldAfrica, mardi matin 22 janvier 2019. © Daphné Lepetit

Une intégration économique
« moyennement satisfaisante »

Mais si les frontières sont parfois un lieu d’affrontements, de rivalités et de guerres, elles constituent le plus souvent un lieu d’échanges économiques en général profitables à toute la sous-région. La quasi-totalité (96 %) des parlementaires africains se prononce ainsi pour une « libre circulation » des personnes et des biens à l’échelle sous-régionale, voir à l’échelle du Continent. Et il y a visiblement, à ce sujet, encore bien des progrès à faire puisque 78 % jugent « moyennement satisfaisante » l’intégration économique sous-régionale de leur pays.

En revanche, une autre quasi-unanimité (98 %) pour reconnaître que les nouvelles technologies constituent un atout majeur pour assurer un meilleur contrôle des frontières, rendu bien nécessaire – en Afrique comme ailleurs – par une menace terroriste toujours diffuse et présente, et pas seulement au Sahel. Au regard de ce sondage, il paraît donc urgent de mieux gérer et surveiller toutes ces frontières, tant il est vrai que la sécurité est la condition première du développement.

.

Un article de notre site partenaire L’Afrique Aujourd’hui

◊◊ ◊

SUR LEME THÈME

Stéphane Konan, commissaire général du salon : « ShieldAfrica propose des outils pour sécuriser le développement de l’Afrique »

ABIDJAN, 21-24 janvier - Succès annoncé du Salon SHIELD AFRICA 2019

◊ ◊ ◊

EN SAVOIR PLUS SUR LE SITE DE L’ÉVÉNEMENT
Cliquer sur l’image ci-dessous :

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés