Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Paris - France - 22 septembre 2010 au 24 janvier 2011

Rétrospective Claude Monet au Grand Palais

France | 21 septembre 2010 | src.Expo Claude Monet 2010
Paris - Le Grand Palais, à Paris, présente une grande rétrospective Claude Monet, du 22 septembre 2010 au 24 janvier 2011. Cette exposition, l’un des évènements majeurs de la rentrée 2010 à Paris, veut renouveler l’approche de celui qui incarne l’impressionnisme.Un maître qui a peint inlassablement pendant plus de soixante ans, et nous a laissé 2 000 toiles, dont quelque 200 sont présentées au public durant cette rétrospective.
Photo ci-dessus : détail du tableau « fondateur » de l’impressionnisme, « Impression, soleil levant », Claude Monet, 1872 © DarFin Oil Painting


Avec son tableau "Impression, soleil levant" (1872), Claude Monet (1840-1926) a donné son nom à l’impressionnisme.

L’exposition des Galeries nationales du Grand Palais veut réinterroger son parcours, après de nouvelles recherches et la mise en lumière d’aspects moins connus de son œuvre.

Monet a construit un regard sur la nature, de la Normandie de sa jeunesse à Paris et sa banlieue, en particulier dans les paysages des bords de Seine. Dans les années 1880 il a séjourné dans le nord et l’ouest de la France, au bord de la Méditerranée, à Belle-Ile ou dans la Creuse, régions qui lui ont offert des motifs divers.

Monet a aussi abordé la figure et la nature morte. À partir de 1890, le peintre crée son jardin de Giverny où il travaillera désormais à des tableaux d’après un même motif changeant avec une lumière différente selon les heures et les saisons.

À travers près de deux cents œuvres, cette rétrospective sera organisée selon des axes thématiques et chronologiques, des débuts des années 1860 aux ultimes tableaux liés au cycle des Nymphéas.

Pendant plus de soixante ans, Claude Monet a peint sans relâche, élaborant une œuvre qui incarne l’expression la plus pure de l’impressionnisme, pour constituer au début du XXe siècle un des fondements de l’art moderne. C’est l’ensemble de ce parcours riche et fécond que l’exposition des Galeries nationales réinterroge.

Cette exposition monographique est la plus importante manifestation dédiée à l’artiste depuis près de trente ans, lorsque s’était tenue aux Galeries nationales en 1980 une rétrospective en forme d’hommage. Depuis, les recherches sur l’artiste se sont multipliées et ont mis en lumière des aspects moins connus de son œuvre.

Une exposition séduisante conçue pour un large public, chronologique et thématique, remarquablement scénarisée, qui démontre comment Claude Monet a consacré plus de 60 ans de sa vie à peindre les multiples variations de la lumière sur l’eau, et sur dame nature, qu’il chérissait plus que l’agitation des hommes et des villes. Le chef de file de l’impressionnisme nous a laissé 2 000 toiles.

L’accrochage de l’exposition et un nouvel éclairage, imitant la lumière du soleil au zénith, révèlent la puissance créatrice et l’exigence de celui qui, au début de sa carrière fut éreinté par la critique, ces "malades de la rétine" disaient les plus cinglants.

Des premiers paysages réalistes aux grandes peintures décoratives presque abstraites des nymphéas, offertes à l’état français en 1918, à la fin de la première guerre mondiale, le visiteur suit les voyages et les obsessions de Monet. Des côtes normandes aux rives de la Seine, en passant par la Tamise à Londres, les couleurs éclatantes de la Méditerranée, mais aussi Belle-Ile, les vallons de la Creuse, jusqu’au rêve éveillé et au voyage immobile à Giverny, où l’artiste s’installe en 1890 et construit un jardin et un étang pour ses nymphéas.

La surprise et l’émerveillement dans cette rétrospective, ce sont les étonnantes natures mortes, et les immenses formats dans la salle « Figures et portraits », où le peintre représente ses proches, notamment dans "Le déjeuner sur l’herbe" qu’il n’osera jamais présenter au Salon, et qu’il laissera en fragments dans son atelier.

"On est subjugué aussi, par l’élégance et le mouvement du grand tableau "Femme à la robe verte", avec pour modèle Camille, la première épouse de Monet dont l’artiste fera un portrait troublant, captant la lumière bleutée de son visage, sur son lit de mort en 1879", écrit Claire Baudéan dans sa chronique de France Info.

700 000 visiteurs au moins sont attendus…

HORAIRES

Tous les jours de 10h00 à 22h00.
Le mardi jusqu’à 14h00.
Le jeudi jusqu’à 20h00.

Tous les jours de 9h à 23h pendant les vacances scolaires.

Fermeture exceptionnelle à 18h00 le 24 et 31 décembre.
Fermé le 25 décembre.

Dernier accès : 45 minutes avant la fermeture des Galeries.
Fermeture des salles à partir de 15 minutes avant la fermeture des Galeries.

TARIFS

Prix d’entrée 12 €, tarif réduit 8 €.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
Entrée : Champs-Elysées

Accès
Métro : Franklin-Roosevelt ou Champs-Elysées-Clemenceau
Bus : lignes 28, 32, 42, 72, 73, 80, 83, 93
Stations Vélib’ n° 8029 et 8001

Renseignements
Tél : +33 (0)1 44 13 17 17 (serveur vocal)

En savoir plus : site de l’expo Claude Monet 2010


Articles récents recommandés