Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

À Marseille, lancement de l’anthologie « Les poètes de la Méditerranée »

Renaud Muselier : « La poésie, une des manifestations les plus significatives d’un art de vivre méditerranéen »

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 20 décembre 2010 | src.LeJMED.fr
Marseille -

L’anthologie « Les poètes de la Méditerranée », publiée par les Éditions Gallimard avec le soutien de Marseille-Provence 2013, et le Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée, a été présentée pour la première fois par les éditions Gallimard le 16 décembre 2010 à Marseille, en présence de : Renaud Muselier, ancien ministre, Député, Président du Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée ; André Velter, directeur de poésie/Gallimard ; Ulrich Fuchs, DG adjoint de l’Association Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ; Paul de Sinety, Directeur département du livre de Culturesfrance (Institut français).

Photo ci-dessus : Renaud Muselier lors d’une précédente manifestation sous l’égide du Conseil Culturel de l’UPM, qu’il préside : la présentation d’une planche Deyrolle dédiée à l’olivier, en octobre 2010 à l’Hôtel Marigny (Paris). © leJmed.fr - octobre 2010


L’ouvrage de 960 pages rassemble des œuvres de poètes contemporains des 24 pays riverains de la Méditerranée. Chaque poème est présenté en langue originale et dans sa version française.

Selon Antoine Gallimard, « ce livre consacré aux poètes de la Méditerranée relève de cette météo marine puisqu’il invite à lire et à entendre ce qui d’ordinaire ne cohabite pas, ne s’écoute pas, ne se connaît guère. Venus des vingt-quatre pays qui bordent une entité géographique unique, mais en mal d’unité, tous les poèmes apparaissent ici en version originale et en traduction française, proposant ainsi une polyphonie sans autre exemple, composant une vaste chambre d’écho où dix-sept langues font assaut de sonorités singulières tout en participant à une partition commune.

JPEG - 57.5 ko
De gauche à droite sur la photo : André Velter, directeur de poésie, Gallimard ; Ulrich Fuchs, DG adjoint de l’Association Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture. © François Moura

À l’évidence, une telle anthologie ne s’apparente en aucune façon à un palmarès, elle se veut navigation par cabotage qui, de rive en rive, découvre et accueille quelques-unes des voix vivantes d’aujourd’hui ».

Intervenant en sa qualité de Président du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée et de délégué spécial de « Marseille-Provence 2013 », Renaud Muselier s’est félicité que le CC UPM et « Marseille-Provence 2013 » se soient associés à ce projet d’anthologie des Poètes de la Méditerranée, « par conviction tout d’abord au regard de la place qu’occupe la poésie au cœur de l’humanisme méditerranéen et des civilisations qui l’ont façonné.

Toutes les civilisations méditerranéennes ont, en effet, engendré, dans cet art, de grands auteurs, qui sont autant de phares culturels pour l’humanité.

En citer quelques uns serait faire injure aux autres mais comment ne pas se sentir héritiers d’Eschyle, de Virgile, de Pétrarque, de Garcia Lorca, quelque soit notre appartenance nationale ?

Comment ne pas reconnaitre, au même titre, les innombrables trésors que la littérature arabe a offert au monde, et ce jusqu’à Marmoud Darvich, ce grand poète palestinien disparu en 2008 ?

La poésie, ainsi enrichie est devenue une manifestation parmi les plus significatives d’un art de vivre méditerranéen, fait de délicatesse des sentiments et d’éloge de la beauté. C’est un véritable message de confiance dans l’humanité. »

Renaud Muselier a également saisi cette opportunité pour rappeler quelques-unes des autres actions, en faveur du dialogue des cultures, déjà déployées par le Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée, qu’il préside depuis a création en décembre 2008 : le don de 500 000 livres par la BNF à la Bibliotheca Alexandrina ; le programme MAARIFA, plate-forme de formation aux métiers de l’audiovisuel destinée aux télévisions de la Méditerranée ; l’édition de la planche pédagogique Deyrolle consacrée à l’olivier ; le Prix (littéraire) Méditerranée, qui, en sa 25e année d’existence, a choisi de se placer dorénavant sous l’égide du Conseil culturel ; les rencontres des « Mardis de Marigny ».

LeJMED.fr


Articles récents recommandés