Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Plusieurs pays euro-med éligibles au programme UE de promotion des produits agricoles

Vendredi 24 Juillet 2009, Bruxelles - Grèce, Italie, France, Portugal et Espagne sont autant de pays de l’euro-med dont la Commission européenne a approuvé les programmes destinés à fournir des informations sur les produits agricoles et à en assurer la promotion dans l’Union européenne – les autres pays étant l’Autriche, la Belgique, la Finlande, le Luxembourg, la Lettonie, les et le Royaume-Uni.

Les programmes sélectionnés, dont la durée d’exécution est comprise entre un et trois ans, sont dotés d’un budget total de 62,1 millions d’euros, dont 27,8 sont financés par l’UE.

Les produits agricoles concernés par ces programmes sont les produits biologiques, les produits laitiers, la viande, le vin, les fruits et légumes, l’huile d’olive, le miel et les fleurs.

Cette annonce de la commissaire européenne à l’agriculture Mariann Fischer Boel, deux jours après la réunion à Bruxelles sur la crise du lait.

Les mesures financées au titre de ce règlement peuvent prendre la forme d’actions de relations publiques, de promotion et de publicité destinées à souligner en particulier les avantages des produits communautaires, notamment du point de vue de la qualité, de l’hygiène, de la sécurité des aliments, de la qualité nutritive, de l’étiquetage, du bien-être des animaux et du respect de l’environnement lors de la production.

Ces mesures peuvent également concerner la participation à des manifestations et à des foires, les campagnes d’information sur les régimes communautaires relatifs aux appellations d’origine protégées (AOP), aux indications géographiques protégées (IGP) et aux spécialités traditionnelles garanties (STG), ainsi que sur les systèmes communautaires de qualité et d’étiquetage et sur la production biologique, ou encore les actions d’information sur le système communautaire des vins de qualité produits dans des régions délimitées.

L’UE finance jusqu’à 50 % du coût de ces mesures (jusqu’à 60 % pour les programmes visant à encourager la consommation de fruits et de légumes auprès des enfants ou pour les actions d’information sur les modes de consommation responsables en matière de boisson et sur les méfaits de la consommation dangereuse d’alcool), la partie restante étant prise en charge par les organisations professionnelles et/ou interprofessionnelles qui les ont proposées et/ou par les États membres concernés.

Les modalités d’application de ces actions d’information et de promotion sont précisées dans un règlement de la Commission 2 énumérant les thèmes et les produits qui peuvent être couverts par les actions de promotion.

Les organisations professionnelles intéressées peuvent soumettre leurs propositions aux États membres avant le 30 novembre de chaque année.
Les États membres communiquent ensuite à la Commission la liste des programmes qu’ils ont choisis ainsi qu’une copie de chaque programme. La Commission examine les programmes et se prononce sur leur admissibilité.

à lire également France

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 210

à lire également Grèce

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

à lire également Espagne

0 | 10 | 20

à lire également Italie

0 | 10 | 20

à lire également Portugal

Articles récents recommandés