Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Partenariat renforcé FEMIP-FEMISE : préparer les pays méditerranéens à la sortie de la crise

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 10 juillet 2009 | src.FEMIP - BEI
Bruxelles - La FEMIP, l’instrument de la BEI dédié au développement des 10 pays partenaires méditerranéens, renforcera son action pour préparer les pays partenaires à la sortie de la crise économique. Au programme : faciliter la réalisation du Plan Solaire Méditerranéen, appuyer la réalisation du projet « Autoroutes de la Mer et de la Terre »,* coordonner le Plan « Dépollution de la Méditerranée », partenariat renforcé avec le FEMISE, avec le lancement d’une étude sur l’impact de la crise financière internationale dans les pays partenaires méditerranéens.

La Conférence Ministérielle FEMIP, réunie à Bruxelles en marge de l’EcoFin européen du 7 juillet, a en effet examiné les axes du Plan opérationnel d’activité 2009-2011 en se réjouissant que, malgré un contexte économique difficile, la FEMIP ait pu, en 2008 (cf. Rapport annuel FEMIP), maintenir un haut niveau de soutien au développement de l’économie des pays partenaires. Les Ministres ont, en particulier, approuvé les contributions que la FEMIP mettra en œuvre pour appuyer les objectifs de la Déclaration du Sommet de Paris dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée (UpM), notamment pour :

* faciliter la réalisation du Plan Solaire Méditerranéen : à cet égard, les Ministres ont pris acte avec intérêt de l’initiative instituant une coopération renforcée entre la BEI, la KfW et l’AfD afin de permettre à des projets d’une valeur de 5 milliards € de bénéficier de leurs financements conjoints, dans les secteurs de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, à compter de 2010 et sur les cinq années à venir ;

* appuyer la réalisation du projet « Autoroutes de la Mer et de la Terre », à travers un programme d’études sur les implantations logistiques en Méditerranée (« Logismed ») et l’appui à des investissements tant en infrastructures qu’en moyens de transports ;

* coordonner le Plan « Dépollution de la Méditerranée », en s’appuyant sur les réflexions et l’impulsion donnée par la Réunion Ministérielle de l’UpM sur le développement durable, tenue à Paris le 25 juin dernier, à laquelle la BEI a activement participé en coordonnant les interventions des institutions financières.

Les Ministres ont également noté avec satisfaction la contribution qu’apportera la FEMIP, sous forme d’une étude de préfiguration, à la réalisation de la « Mediterranean Business Development Initiative », inscrite parmi les priorités de l’UpM.

Partenariat renforcé avec le FEMISE : en marge de la réunion ministérielle, la FEMIP représentée par M. Philippe de Fontaine Vive, Vice Président de la BEI, et le FEMISE, représenté par M. Ahmed Galal, Président, et le Pr. Jean-Louis Reiffers, Président du Conseil Scientifique, ont signé une convention renforçant leur partenariat (datant de mars 2006) ; la première expression de ce partenariat renforcé est le lancement d’une étude sur l’impact de la crise financière internationale dans les pays partenaires. L’étude devrait être finalisée au premier semestre 2010.

L’étude établira, en premier lieu, les canaux de transmission de la crise aux pays partenaires et la quantification des effets (constatés ou prévus) au niveau macro-économique, avec une attention particulière portée au secteur bancaire et financier ; en second lieu, l’étude comportera une dimension prévisionnelle couvrant les trois prochaines années, en vue de déterminer les actions de politique économique pouvant être mises en œuvre par chacun des pays et la formulation de recommandations quant aux interventions des bailleurs de fonds internationaux et partenaires financiers du développement.

Le partenariat renforcé FEMIP-FEMISE a pour objet de permettre de nouvelles synergies entre la connaissance scientifique agrégée par le FEMISE et les activités opérationnelles de la FEMIP. Dans ce cadre, la FEMIP pourra s’appuyer sur le FEMISE pour, d’une part, lancer des recherches économiques de grande ampleur, telle l’étude précitée, et d’autre part, associer le FEMISE à ses actions d’assistance technique aux pays partenaires.

Il en sera particulièrement ainsi s’agissant des actions que la BEI mènera au sein du futur « Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée » (CMIM). Le Centre de Marseille sera en effet une plateforme d’assistance à modernisation des politiques publiques des pays partenaires regroupant, avec la BEI, les principaux acteurs du développement en Méditerranée dont la Banque Mondiale, plusieurs institutions financières bilatérales européennes, des organismes des Nations Unies (PNUD, PNUE, PAM, ONUDI, etc.) et des institutions académiques (dont le FEMISE et l’ETF de Turin).

Photo : la signature de l’accord FEMIP -FEMISE, le 7 juillet 2009
© et Source : FEMIP - BEI

A propos du FEMISE :

Le FEMISE regroupe en réseau 80 instituts de recherches en sciences économiques, venant de 14 pays de l’Union européenne et de 10 pays partenaires, spécialisés dans les questions relatives au développement socio-économique des pays méditerranéens. Le réseau est animé conjointement par l’Economic Research Forum du Caire et par l’Institut de la Méditerranée basé à Marseille.
Plus d’informations sur le site : www.femise.org.

Le partenariat renforcé FEMIP-FEMISE, financé par le Fonds Fiduciaire FEMIP, amplifie l’accord de coopération, signé en mars 2006, qui avait permis des échanges entre les deux institutions sur les conditions du développement économique et social des pays partenaires et fait participer la FEMIP à la définition du programme de travail du FEMISE.

A propos de la FEMIP :

La FEMIP (ou Facilité Euro-Méditerranéenne d’Investissement et de Partenariat) a été créée en octobre 2002, à la demande du Conseil européen de Barcelone, pour renforcer et amplifier l’action de la BEI envers les pays partenaires méditerranéens. Elle est aujourd’hui l’acteur de référence du développement en Méditerranée avec pour priorités le développement du secteur privé local et la mise en place d’un environnement favorable aux investissements.
En six années, la FEMIP a investi plus de 8,5 milliards d’€ dans 125 projets d’envergure, soutenu le développement de 1.770 PME locales et consacré près de 100 millions d’€ à 113 opérations d’assistance technique et études.
Pour plus d’informations, voir : http://www.eib.org/projects/regions/med/index.htm.

Articles récents recommandés