Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Maroc et Vitali, vedettes de PhotoMed 2012

France | 16 mars 2012 | src.PHOTOMED 2012
Sanary-sur-Mer - Après le succès, en 2011, de la première édition de PhotoMed, festival de photographie méditerranéenne, la ville de Sanary-sur-Mer annonce une seconde édition tout aussi prometteuse, du 24 mai au 17 juin 2012, avec le Maroc et l’artiste italien Massimo Vitali comme invités d’honneur.

La réussite, en 2011, de la première édition de PhotoMed, avec près de 50 000 visiteurs, a bien sûr encouragé la municipalité de Sanary-sur-Mer à pérenniser cette belle initiative dédiée à la photographie méditerranéenne, avec « l’ambition de refléter ce qui nous rapproche entre peuples », selon l’expression du Dr Ferdinand Bernhard, Maire de Sanary-sur-Mer.

Placée à nouveau sous la direction artistique de Jean-Luc Monterosso, Directeur de la Maison européenne de la Photographie, le festival PhotoMed 2012 mettra à l’honneur le célèbre artiste italien Massimo Vitali et le Maroc.

« Un voyage qui met en balance le proche et le lointain,
le privé et le public, l’intime et l’étranger »

Voici un extrait de ce qu’en écrit Jean-Luc Monterosso :

« Encore peu connue du grand public, la création photographique marocaine regroupe des photographes qui, souvent partagés entre deux rives, s’interrogent sur leur identité.
Cette sélection, confiée à Mouna Mekouar, se présente comme un « voyage qui met en balance le proche et le lointain, le privé et le public, l’intime et l’étranger ».
Des photographes confirmés, comme Daoud Aoulad-Syad, voisinent avec de jeunes artistes jamais exposés en France, comme Mehdi Chafik, Yasmine Laraqui ou Amza Halloubi. Tous témoignent de la vitalité et de la créativité d’une photographie dont les sujets à fortes résonances locales n’en rejoignent pas moins les grands thèmes et préoccupations d’aujourd’hui.

En contrepoint, le regard de Scarlett Coten sur le Maroc actuel, ou de Gérard Rondeau sur les traces de Delacroix, privilégie une approche personnelle, et nous fait découvrir, au delà des clichés, les rémanences du passé dans une société en pleine mutation.

C’est au Maroc qu’a commencé l’aventure du « Plus beau jour de ma jeunesse » qui devait conduire Bernard Faucon dans 25 villes au monde. Dans un nouvel « editing » de ce travail, Bernard Faucon nous invite à partager les rêves d’adolescentes et adolescents, qui, d’Essaouira à Istanbul en passant par Damas, ont vécu et photographié une journée d’exception.

Comme toujours en Méditerranée, le rêve se mêle souvent aux mythes ancestraux… » dont témoignent aussi les contributions de Massimo Cristaldi, Martine Voyeux, Nermine Hammam, Athina Kazolea, Dimitris Koilalous, Paris Petridis et bien d’autres artistes autres encore.

Mais « Que serait une Méditerranée en noir et blanc, sans ses couleurs ? relève encore Jean-Luc Monterosso. Invité d’honneur du festival, Massimo Vitali le sait qui, en coloriste raffiné, peint une région trop souvent – hélas ! – livrée à la grisaille du béton. Ses dernières œuvres récemment exposées à Londres, à la fois étranges et séduisantes, reprennent ses thèmes de prédilection : le littoral, les activités balnéaires, les plages. »


Renaud Muselier : « Mieux sublimer ce qui nous rapproche »

Lors de la conférence de presse parisienne, qui s’est tenue à l’Hôtel Marigny, siège du Conseil culturel de l’UPM, son Président
Renaud Muselier (également Président de l’IMA) a confirmé le soutien du CC UPM à cette seconde édition de PhotoMed, et rappelé la place essentielle de la culture dans la construction d’un espace méditerranéen au service de ses peuples :
« À l’heure où le bassin méditerranéen vit des heures troublées et où le destin de milliers d’hommes et de femmes se réécrit quotidiennement, cette parenthèse autour de la photographie et de son expression universelle est une formidable illustration de la place que la création artistique peut et doit occuper dans la redéfinition d’une société nouvelle en Méditerranée.
C’est la raison pour laquelle, nous sommes fiers, au Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée, de soutenir ce beau projet qui transcende les différences et va au-delà de ce qui nous sépare pour mieux sublimer ce qui nous rapproche. »

◊ ◊ ◊ 

En savoir plus :
- Site de PhotoMed 2012 (24 mai > 17 juin)
- Télécharger le dossier de presse intégral de PhotoMed 2012

Articles récents recommandés