Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Maroc Entrepreneurs fête ses 20 ans à Paris - Le Maroc, de l’idée à l’acte : un modèle de codéveloppement en Afrique. Une tribune de Bouchra Bayed

27 janvier 2020
Bouchra BAYED, présidente de Maroc Entrepreneurs. © DR
Maroc Entrepreneurs vient de fêter ses vingt ans à Paris, par une riche journée de conférences du Forum Tremplin Maroc, dont nous avons rendu compte (voir les liens ci-dessous). L’occasion aussi pour Bouchra Bayed, la sémillante présidente de l’association, de tracer les perspectives d’action prochaines années, afin que l’avancée du Maroc vers la modernité et la prospérité se consolide et s’épanouisse.

.

Une contribution de Bouchra BAYED,
Présidente de Maroc Entrepreneurs

.

Les projets de modernisation des affaires, la promotion de l’entrepreneuriat réalisés par le Maroc au cours des deux dernières décennies lui ont permis de se mettre au diapason des plus grands pays et de se positionner en tête des pays africains.

Grâce à une politique novatrice et aux différentes actions entreprises, le secteur privé a résolument été le fer de lance de cette percée africaine durant ces dix dernières années. Il constitue ainsi un modèle de co-développement réussi, notamment dans les secteurs de la banque, de l’assurance, des télécommunications, de l’immobilier ou encore de l’aérien. Le leadership marocain s’est naturellement imposé comme une puissance économique qui irrigue presque toute l’Afrique, en appliquant la ligne directrice « gagnant- gagnant ».

Un pays plusieurs fois premier

La stratégie visionnaire menée par le Maroc et l’attractivité dont jouit le pays le mettent au devant de la scène internationale. Il est ainsi devenu une plateforme incontournable en Méditerranée, grâce au Port Tanger Med qui accompagne l’accroissement de l’activité dans cette Région. Par ailleurs, il est aussi devenu le premier constructeur automobile du continent, en s’ouvrant aux investissements étrangers.

L’organisation ovationnée de la COP 22 et l’inauguration de la plus grande centrale solaire en 2016 témoignent de l’implication du Royaume dans la lutte contre le changement climatique. La cristallisation des ponts économiques avec les investisseurs internationaux facilitera la croissance de la dynamique africaine et encouragera davantage les investissements marocains notamment dans des domaines prioritaires : l’agro-industrie, la santé, les infrastructures, l’éducation, etc.

Anticiper, innover, investir

Le Maroc devra en revanche être en mesure de gérer la concurrence, tout en améliorant la compétitivité et le développement du secteur privé et des partenariats publics-privés. Dans un contexte de libéralisation de l’économie et d’amélioration progressive de l’environnement des affaires, la promotion de l’entrepreneuriat par les pouvoirs publics et le secteur privé devient indubitable.

Si le succès d’un projet dépend en grande partie des qualités individuelles de son porteur, le développement pérenne d’une entreprise passe également par la recherche du savoir-faire complémentaire, de l’expertise partagée, mais surtout par le bon financement et l’aide au démarrage.

Pour stimuler de nouvelles vocations et offrir d’autres opportunités d’innovation, aujourd’hui et plus que jamais, une seule réponse est recevable : anticiper, innover, investir et créer de la richesse. Le panorama de ce nouveau modèle est tracé mais la création de valeur ajoutée ne peut passer que par l’existence d’une entité, jouant le rôle de vecteur clé dans cette locomotive économique : l’Entreprise.

Vers la « nouvelle étape »

Maroc Entrepreneurs a d’ailleurs œuvré vingt ans durant à l’édification d’un pont économique entre la France et le Maroc, au travers d’un réseau de 12 000 membres. Le programme Tremplin Maroc mis en place en 2007 a soutenu cette ambition, notamment par l’accompagnement de plus de 79 projets créés en France, au Maroc, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

Le Maroc devrait supputer l’impact du capital entrepreneurial dont il dispose, renforcer les réformes en faveur de l’entrepreneuriat et déployer des plans de financement concrets et complets, pour créer une synergie nationale et confronter les retards cumulés.

Le Maroc a pu, au cours des vingt dernières années, unir la nation autour d’un projet national adapté aux évolutions mondiales. Le pays pourra d’ailleurs s’appuyer sur les Marocains du Monde qui joueront un rôle prépondérant dans la création de cette chaîne de valeur profitable. Ceci afin d’emprunter ensemble le chemin de la transformation perspicace et la modernité progressive vers la « nouvelle étape ».

◊ ◊ ◊

SUR LEME SUJET :

- Maroc Entrepreneurs fête ses 20 ans à Paris - Youssef Saadani (CDG) : « La transformation structurelle de l’économie ne peut être portée que par un dynamisme entrepreneurial accru »

- Maroc Entrepreneurs fête ses 20 ans à Paris – La diaspora marocaine invitée à contribuer à un nouveau souffle du développement économique

- Bouchra Bayed, Présidente de Maroc Entrepreneurs : « Une nouvelle vague d’entrepreneurs d’origine marocaine a adopté le principe de la colocalisation »

- À (RE) LIRE : NOTRE DOSSIER « LE MAROC, UNE AMBITION D’ÉMERGENCE AVEC L’AFRIQUE » - Conférence CAPP-AP.P - Paris, 11 juin 2019 (11 articles et la vidéo intégrale de l’événement)

◊ ◊ ◊

.

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés