Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Les 22 ministres du Second gouvernement tunisien d’Unité nationale, formé le 27.01.2011

Tunisie | 28 janvier 2011 | src.LeJEMD.fr
Tunis -

Le Premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi, reconduit dans ses fonctions, a annoncé jeudi soir 27 janvier 2011, la composition d’un nouveau gouvernement chargé d’organiser des élections démocratiques dans les prochains mois.
Dans une intervention en direct à la télévision publique tunisienne, Mohamed Ghannouchi a souligné que « des consultations avec tous les partis politiques et les composantes de la société civile qui ont accepté d’y participer, nous ont permis de former un gouvernement provisoire ».

Photo ci-dessus : le PM tunisien Mohamed Ghannouchi, lors de son allocution télévisée du jeudi 27 janvier 2011. © Capture vidéo LeJMED.fr


« La mission de ce nouveau gouvernement sera d’organiser des élections pour que le peuple choisisse en toute liberté », a-t-il ajouté, en affirmant que ce gouvernement « s’engage à ce que les élections soient organisées sous le contrôle d’une commission indépendante en présence d’observateurs internationaux pour en garantir la transparence ».

Ce nouveau gouvernement est caractérisé par le départ des principaux caciques de l’ancien régime de Ben Ali.


La liste des 22 ministres du IIe gouvernement
tunisien d’Unité nationale du 27.01.2011

Dix ministres sont reconduits du premier gouvernement d’Union nationale formé le 17 janvier, et douze y font leur entrée.

La plupart sont des technocrates et des personnalités indépendantes.


PREMIER MINISTRE
Mohamed Ghannouchi (reconduit)

LES MINISTRES

• Ministre de la défense nationale : Abdelkarim Zebidi

• Ministre des affaires étrangères : Ahmed Ouneies

• Ministre de l’intérieur : Farhat Rajhi

• Ministre de la justice : Lazhar Karoui Chebbi (indépendant, reconduit)

• Ministre des affaires religieuses : Laroussi Mizouri (indépendant, reconduit)

• Ministre du développement régional et local : Ahmed Néjib Chebbi (dirigeant du Parti démocratique progressiste, ex-opposition à Ben Ali, reconduit)

• Ministre de l’éducation : Taieb Baccouch (syndicaliste indépendant, reconduit)

• Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique : Ahmed Brahim (dirigeant du parti Ettajdid, ex-opposition à Ben Ali, reconduit)

• Ministre de la santé publique : Habiba Zéhi

• Ministre du commerce et du tourisme : Mehdi Houas

• Ministre des affaires sociales : Mohamed Naceur

• Ministre de l’agriculture et de l’environnement : Mokhtar Jalleli

• Ministre de la planification et de la coopération internationale : Mohamed Nouri Jouini (membre du dernier gouvernement Ben Ali, reconduit)

• Ministre de l’industrie et de la technologie : Mohamed Afif Chelbi (membre du dernier gouvernement Ben Ali, reconduit)

• Ministre des finances : Jelloul Ayed

• Ministre de la culture : Ezzedine Bach Chaouech

• Ministre des affaires de la femme : Lilia Laabidi (responsable associative, reconduite)

• Ministre du transport et de l’équipement : Yacine Ibrahim

• Ministre de la formation et de l’emploi : Said Aydi

• Ministre de la jeunesse et des sports : Mohamed Aloulou (indépendant, reconduit)

• Ministre auprès du premier ministre, chargé des réformes économiques et sociales : Elyes Jouini


Articles récents recommandés