Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le président Alpha Condé réunit un Groupe consultatif à Paris pour financer le développement de la Guinée

20 octobre 2017
En cours de construction, le barrage hydroélectrique de Souapiti, à 170 km de Conakry, capitale de la République de Guinée, devrait être opérationnel en 2020. © DR
Paris - Le gouvernement de la République de Guinée réunit ses partenaires techniques et financiers les 16 et 17 novembre 2017 en organisant un Groupe consultatif qui rassemblera plus de 300 participants, au Pavillon Chesnaie du Roy à Paris, avec le soutien de la Banque Mondiale, de la Banque Africaine de Développement, de la Banque Islamique de Développement, de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique et le Programme des Nations Unies pour le Développement.

Le Groupe consultatif, issu de pays amis, d’agences de coopération, d’institutions financières internationales et du secteur privé, doit permettre au gouvernement guinéen de nouer un partenariat stratégique autour de son Plan national de développement économique et social (PNDES, 2016-2020) ; mais aussi de lever des fonds pour financer plus de 50 projets structurants de son Programme National d’Investissement (PNI).

Ce Plan s’inscrit dans le prolongement de l’accélération des réformes initiées dès 2011 par les autorités guinéennes pour favoriser une croissance inclusive et durable. Le PNDES 2016-2020 permet à la République de Guinée de se doter d’une feuille de route ambitieuse pour projeter le pays vers l’émergence en 2040, à travers un plan de diversification économique et de développement qui profitera à l’ensemble de la population.

Un plan à 13 Md € et quatre axes d’action

Ce PNDES repose sur une programmation annuelle cohérente des sources de financement, de leur utilisation et de l’effet du Plan sur l’économie guinéenne, avec un budget total de 13 millierds d’euros, et s’appuie sur quatre piliers :

- la promotion de la bonne gouvernance pour lever les facteurs de fragilité politique et sociale du pays ;

- la transformation économique durable et inclusive, afin d’assurer notamment la sécurité alimentaire et nutritionnelle des Guinéens ;

- le développement du capital humain pour réduire les inégalités ;

- la priorité donnée par le gouvernement guinéen à la durabilité, notamment dans la gestion du capital naturel.

Énergie et agriculture, deux secteurs-phares

Sur l’ensemble des projets phares du PNDES 2016-2020 répertoriés dans le PNI, des financements extérieurs sont attendus en particulier sur une cinquantaine de projets, notamment dans les secteurs-clés de l’énergie, l’agriculture, les mines, l’urbanisme, et l’aménagement du territoire, les transports et l’éducation.

La recherche de financements passe notamment par le Groupe consultatif de Paris, qui se déroulera sur deux jours. La première journée sera présidée Alpha Condé, président de la République, et sera consacrée à la présentation du PNDES et à la rencontre entre le gouvernement et l’ensemble des partenaires au développement de la Guinée.

Cette journée offrira aux partenaires l’occasion de faire des annonces de contributions aux financements du Programme National d’Investissement adossé au PNDES. La seconde journée sera réservée au secteur privé et aux deux secteurs-phares que sont l’énergie et l’agriculture.

En amont de la tenue de ce Groupe consultatif, une délégation ministérielle a effectué une mission à Washington du 9 au 15 octobre, à l’occasion des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale. Les partenaires institutionnels, bilatéraux et privés ont réaffirmé leur soutien et leur accompagnement de la République de Guinée pour le financement du PNDES, a confié Madame Kanny Diallo, ministre du Plan et de la Coopération Internationale, en charge de l’organisation du Groupe consultatif à Paris. Cette mission à Washington a également permis de s’accorder sur les grandes lignes du nouveau programme avec le FMI, qui sera présenté au Conseil d’Administration de cette institution.