Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Gema Martín Muñoz

- Le paradigme de Cordoue, clé millénaire revisitée du dialogue contre le fanatisme

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 11 février 2011 | src.LeJMED.fr
Cordoue -

Dans cette Tribune Libre, écrite à la veille des premiers « Encuentros Averroès » qui se sont tenus à Cordoue du 3 au 5 février 2011, Gema Martín Muñoz, Directrice Générale de Casa Árabe co-organisatrice de l’événement, apporte son éclairage d’universitaire spécialiste du monde arabo-islamique, mettant en exergue la pertinence du « paradigme de Cordoue », soit les vertus de l’échange et du dialogue, pour faire face aux fanatismes et racismes qui blessent encore la Méditerranée. Une leçon non point magistrale, mais inspirée par presque mille ans d’Histoire d’Al Andalous…

Photo ci-dessus : Gema Martín Muñoz lors de sa participation aux premiers Encuentros Averroes de Cordoue, en février 2011. © Nadia Bendjilali


Tribune Libre

Les Rencontres Averroès à Cordoue,
ou l’actualité revisitée de presque mille ans d’Histoire espagnole


par Gema Martín Muñoz
Directrice Générale de Casa Árabe,
co-organisatrice des « Encuentros Averroès » de Cordoue

Professeur de Sociologie du Monde Arabe et Islamique
à la Universidad Autónoma de Madrid


Gema Martín Muñoz en visite à Madinat Al-Zahra, en février 2011, à l’occasion des premiers Encuentros Averroes de Cordoue. © Nadia Bendjilali

Les « Encuentros Averroès » de Cordoue, en ce mois de février 2011, constituent la première édition d’un espace multiculturel ouvert au grand public, comme il se produit déjà chaque année à Marseille, où il a été créé en 1994, sous le nom des Rencontres Averroès.

Dans notre démarche, ce nom d’Averroès ne renferme pas l’événement des ces « Encuentros » dans une spécialisation thématique sur le philosophe arabo-espagnol universel. Il s’agit plutôt d’une évocation, d’une métaphore. Les sujets et les débats qui se dérouleront dans le cadre de ces rencontres ont une grande vocation d’actualité et de discours contemporain ; nous souhaitons cependant les aborder « sous le signe d’Averroès », ou, ce qui revient au même, dans le sillage du rationalisme et du lien interculturel incarné par ce juriste et philosophe magistral, né à Cordoue en 1126 et enterré à Marrakech en 1198, introducteur d’Aristote en Europe, et grand représentant du savoir rationnel dans la pensée islamique.

L’axe central de ces Rencontres est constitué par un ensemble de Débats qui ne prétendent pas être un espace réservé aux spécialistes mais, bien au contraire, ouvert au grand public intéressé de connaître davantage les grandes questions qui concernent le monde arabo-islamique et occidental dans l’actualité.

À côté de l’analyse et de la discussion, les Débats sont accompagnés d’un programme de cinéma, d’une mise à disposition de musique et livres, outils importants de communication et d’apprentissage .

Un autre grand élément symbolique de ces Rencontres réside dans son intégration dans le réseau des villes où elles se déroulent une fois par an, de sorte que cet espace constitue un trait d’union entre des capitales européennes et arabes.

Les Rencontres Averroès ont vu le jour en 1994 à Marseille, à l’initiative de Thierry Fabre et d’Edgar Pisani, qui était, à l’époque, le Président de l’Institut du Monde Arabe. Au fil des dix-sept éditions qui se sont succédé, ces Rencontres sont devenues depuis une véritable référence culturelle euro-méditerranéenne en France.
En 2009, Rabat a rallié ce projet en organisant, elle aussi, Les Rencontres Averroès, à la Bibliothèque Nationale de la capitale marocaine. Et en cette année 2011, Averroès « revient » dans sa ville natale, Cordoue, et s’incorpore à ce réseau épaulé par Casa Árabe, la Chaire UNESCO de Résolution de Conflits de l’Université de Cordoue et la Fondation Cordoue Cité Culturelle.

L’internationalisation de ces Rencontres, Marseille-Rabat-Cordoue, obéit à leur vocation d’intégration transnationale dans le travail nécessaire de diffusion des idées et des acteurs, de débat critique et d’espace de conversation, divergence et échanges entre diverses approches culturelles, politiques et de pensée.

Loin du présumé choc ou antagonisme entre l’Orient et l’Occident, et en fait contre celui-ci, ces Rencontres encouragent et favorisent l’entente par le biais de l’expression libre, contrastée et diverse de ses nombreux participants.

Pour cette première édition des Rencontres Averroès à Cordoue, nous avons choisi un sujet transcendant en 2011, année du 1 300e anniversaire du débarquement des Arabes sur la péninsule Ibérique, qui a marqué le début des huit siècles d’Al-Andalous dans notre histoire.
Il y a deux ans, en 2009, a eu lieu une autre commémoration : celle du début de l’expulsion des Morisques, en 1609. Le début et la fin Ainsi la plus longue des expériences historiques (711-1609) vécues par notre civilisation péninsulaire, s’acheva-t-elle en 1609 avec le triomphe du fanatisme et du racisme. Elle aura néanmoins duré presque un millénaire, et laissé une empreinte matérielle et immatérielle dans notre histoire, notre paysage et notre personnalité. Le sujet mérite bien une réflexion, et à la lumière de la multiplicité des interprétations : de celle qui considère ces presque mille ans comme un accident de l’Histoire qui n’a pas laissé de trace sur notre identité hispanique, à la vision de mythification d’un passé dont la perfection prétendue n’échappe pas non plus à certaines manipulations idéologiques contemporaines.

Le Paradigme de Cordoue. Identité et diversité est le sujet qui vertèbre ces Rencontres Averroès inspirées par la nécessité de débattre et de rapprocher des analyses et des avis sur cette réalité du passé (son héritage, ses mythes, ses interprétations intéressées) et l’énorme actualité qu’elle conserve à l’heure présente : l’acceptation de la diversité, de la pluralité confessionnelle et la lutte contre les fanatismes et les racismes.

Gema Martín Muñoz
Directrice Générale de Casa Árabe
Professeur de Sociologie du Monde Arabe et Islamique
à la Universidad Autónoma de Madrid

Site de la Casa Árabe


Sur le même événement :

- Les « Encuentros Averroès », à Cordoue, en quête du mieux vivre-ensemble la diversité méditerranéenne

- Naseer Shamma - « La musique est liberté ! Et vice versa ! », dit le maître irakien du oud, vivant au Caire

- Thierry Fabre – « La Méditerranée du XXIe siècle est née », estime le créateur des Rencontres Averroès

- Henda Ben Salah – « Les 1res Rencontres Averroès d’Amérique se tiendront à Montréal, en octobre 2011 »


Articles récents recommandés