Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le diplomate marocain Youssef Amrani, nouveau Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée ?

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 16 mai 2011 | src.LeJMED.fr
Rabat -

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Taieb Fassi-Fihri a annoncé, dimanche 15 mai 2011 au Caire, que le Maroc a présenté officiellement la candidature de Youssef Amrani pour le poste de Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM).

Photo ci-dessus : Youssef Amrani intervenant lors du Forum économique mondial de Marrakech, en octobre 2010. © World Economic Forum - Alan Keohane/still-images.net


Article mis à jour le 25 mai 2011, lire ici :
- Le diplomate marocain Youssef Amrani
devient Secrétaire général
de l’Union pour la Méditerranée

◊ ◊ ◊

"Le Maroc a présenté cette candidature lors d’une réunion des Ministres des Affaires étrangères des pays arabes méditerranéens, tenue dimanche en marge de la réunion extraordinaire du conseil ministériel de la Ligue arabe", a précisé le Ministre marocain. Il a souligné qu’il existe une unanimité arabe pour soutenir la candidature marocaine et pour présenter à la partie européenne un seul candidat arabe, soulignant la détermination constante du Maroc et son souci à œuvrer pour donner un contenu à l’UPM et lui permettre de jouer un rôle influent dans le cadre d’une coopération sérieuse.

Cette candidature étant soutenue à l’unanimité par l’ensemble des pays arabes méditerranéens, il est fort probable que Youssef Amrani – actuellement Secrétaire général du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération – devienne le futur Secrétaire général de l’UPM, et cela d’autan plus que depuis quelques semaines, on affirmait dans les milieux parisiens concernés par l’UPM que « le Maroc tenait la corde » pour cette nomination.

En janvier 2010, s’exprimant en ouverture d’un séminaire sur “Le dialogue méditerranéen et le nouveau concept stratégique de l’OTAN”, Youssef Amrani avait déclaré, selon Libération – Maroc, que le Maroc conçoit la sécurité régionale et internationale comme étant un “ensemble de mesures gouvernementales et intergouvernementales conduisant, in fine, à la sécurité individuelle et humaine”, [avec des actions] “gravitant autour d’une stratégie globale intégrée, concertée et multidimensionnelle” pour traiter l’ensemble des menaces qui pèsent sur la région méditerranéenne.

À cette occasion, Youssef Amrani avait aussi souligné l’importance du dialogue méditerranéen dans le renforcement de la compréhension réciproque et la consolidation de la confiance mutuelle entre l’OTAN et les pays du sud, et souligné que le Maroc est, pour l’OTAN, un partenaire “fiable stratégiquement et crédible politiquement”.

Lors du Sommet fondateur de l’UPM, le 13 juillet 2008, Youssef Amrani figurait déjà parmi les personnalités pressenties pour accéder au poste de Secrétaire général, qui fut finalement confié au diplomate jordanien Ahmad Massa’deh, démissionnaire en janvier 2011.

(MAJ au 19 mai 2011)

Selon notre confrère Kapitalis.com qui, dans un article daté de mardi 17 mai, rapporte le dépit de "l’autre candidat", le tunisien Ghazi Mabrouk (non soutenu par le gouvernement provisoire tunisien), une réunion prévue le 25 mai 2011 au siège du Secrétariat général de l’UPM, à Barcelone (Espagne), pourrait être l’occasion de désigner définitivement le nouveau Secrétaire général.

LeJMED.fr

Articles récents recommandés