Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le Secrétariat général de l’UPM a ouvert son site

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 27 décembre 2010 | src.LeJMED.fr
Barcelone -

Tous les passionnés de l’Union pour la Méditerranée attendaient avec impatience la mise en ligne du site du Secrétariat général. C’est désormais chose faite, le « cadeau » est arrivé à la veille de Noël. Au menu : quelques bonnes surprises, une déception, et… l’espoir que le petit nouveau deviendra vite bien plus grand !

Photo ci-dessus : une vue du site de l’UPM


Parmi les bonnes surprises que réserve le site du SG de l’UPM (www.ufmsecretariat.org/en), on relèvera tout d’abord une volonté certaine de transparence, avec l’édition de la liste complète des Secrétaires généraux adjoints, et de leurs biographies – courtes, mais suffisantes pour les situer —, ainsi que d’un courriel de contact qui fera grand plaisir, on peut l’affirmer avec certitude, aux nombreux porteurs de projets qui pourront ainsi désormais se faire connaître directement.

Pourquoi six Secrétaires généraux adjoints pour épauler le Secrétaire général Ahmad Massa’deh
 ? La réponse est simple : l’organigramme compte un SG adjoint pour chacune des six priorités stratégiques actées lors du Sommet fondateur de Paris, le 13 juillet 2008, et le site a le mérite de donner à lire les textes de référence, ainsi que les discours, prononcés à l’occasion de manifestations officielles, tant par le Secrétaire général que par ses adjoints.

Bonne surprise, aussi, que la galerie photos (déjà plus d’une cinquantaine en ligne), bien que l’on ne comprenne pas vraiment si elles sont librement reproductibles, ou pas, sur les sites d’information ou autres blogs s’intéressant à l’UPM. Bien aussi, la chaîne vidéo, hébergée sur Youtube, des entrevues accordées par le SG – fort utile aux journalistes et autres professionnels intéressés par l’UPM, qui pourront ainsi revenir « à la source ».

Au rang des déceptions, on notera une rubrique « Events » totalement vide – en tout cas au jour où nous écrivons ce texte, le 27 décembre 2010 – et, plus encore, le monolinguisme du site, exclusivement proposé en langue anglaise, alors que le logo, en haut de page (cf. la capture d’écran ci-dessus), laisse entendre que le site serait trilingue – anglais, français, arabe –, édité donc dans les trois langues officielles de travail de l’institution UPM.

On ose espérer que cette carence sera rapidement comblée, même si l’on sait qu’en attendant les contributions des États-membres, Bruxelles a chichement doté le budget de fonctionnement de démarrage du Secrétariat général de l’UPM

Alfred Mignot – LeJMED.fr

Nos autres articles sur le SG de l’UPM


Articles récents recommandés