Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le Maroc, une plate-forme aéronautique
plus compétitive que l’Europe de l’Est

Maroc | 29 janvier 2010 | src.Le Matin.ma
Marrakech - Le Maroc se positionne désormais en tant que plate-forme très compétitive à même de favoriser le développement du secteur aéronautique, a indiqué, mercredi 27 janvier à Marrakech, Benbrahim El Andaloussi, le président du Groupement des industriels marocains opérant dans le secteur aéronautique et spatial (Gimas). S’exprimant lors d’une rencontre- débat tenue à l’occasion de la deuxième édition du Salon international des industries et services aéronautiques au Maroc « Aeroexpo 2010 » (27- 30 janvier), M. El Andaloussi a ajouté que le Royaume est aujourd’hui « très compétitif par rapport à d’autres pays, notamment ceux de l’Europe de l’Est ».

Photo ci-dessus : © AeroExpo Marrakech


Benbrahim El Andaloussi a fait savoir, par ailleurs, que la finalité étant de développer une plate-forme s’inscrivant parfaitement dans le prolongement naturel de l’Europe, « Nous sommes dans une logique de développement d’installations pour permettre aux acteurs de référence d’être compétitifs dans le contexte de la globalisation », a-t-il dit.

« Notre objectif dans le cadre du développement du pôle d’excellence est d’enrichir les produits à valeur ajoutée, en produisant un ensemble de systèmes et de technologies de pointe », a-t-il souligné, précisant que 90 sociétés opérant dans le secteur aéronautique ont choisi le Royaume pour développer leurs activités, alors que leur nombre n’excédait pas la soixantaine il y a deux ans.

Selon M. El Andaloussi, le secteur aéronautique connaît un rythme de croissance de 7 % par an, en dépit de la crise économique et financière internationale qui a affecté nombre de pays concurrents, affichant une tendance haussière de 10 %.

« Nous estimons qu’à partir de 2012- 2013, nous allons assister à une accélération du rythme des relocalisations de firmes étrangères au Maroc et ce, grâce aux différentes mesures d’accompagnement prises par le gouvernement », a-t-il soutenu.

Après avoir mis en avant l’importance de la formation dans ce domaine, M. El Andaloussi a annoncé la création prochainement d’un Institut des Etudes Aéronautiques afin de permettre aux professionnels du secteur de se doter d’une main d’œuvre qualifiée et apte à relever les défis imposés par la mondialisation.

Pour sa part, Abdelhanine Benallou, directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA) a évoqué la stratégie adoptée par l’Office pour accompagner le développement que connaissent les secteurs de l’aérien et de l’industrie aéronautique.

M. Benallou a souligné, à cet égard, l’importance que revêt le pôle aéronautique installé à Casablanca, lequel offre une multitude de services d’accompagnement pour toute entreprise étrangère désireuse de s’installer au Maroc.

Ce pôle a pour missions, entre autres, de faciliter l’installation des entreprises concernées et le contact avec les administrations, a-t-il expliqué, faisant remarquer que cette plateforme propose aux investisseurs des unités prêtes à l’emploi, outre des espaces bureautiques adéquats.

La création de cette infrastructure d’accueil a permis au Royaume en peu d’années d’attirer un nombre conséquent d’entreprises et donc de se positionner comme étant un pays où « on peut s’installer et commencer à travailler rapidement et à produire de manière compétitive », a-t-il indiqué.

Placé sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, ce Salon qui connaît la participation de près de 400 exposants internationaux, est aménagé sur une superficie totale de 60 000 m2, dont 25 000 m2 couverts.


Articles récents recommandés