Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le Maroc se rapproche de son objectif stratégique de 10 millions de touristes par an

Maroc | 3 septembre 2010 | src.MAP
Rabat -

Le ministre marocain du Tourisme et de l’artisanat, Yassir Znagui a affirmé, mercredi 1er septembre à Cabo Negro, que le Maroc sera en mesure de dépasser les 9 millions de touristes d’ici à la fin de 2010, malgré la conjoncture économique difficile qu’a connue le monde ces dernières années. Ce chiffre marque la réussite du volontarisme marocain en la matière, les autorités ayant clairement annoncé, il y a quelques années, leur volonté d’atteindre les 10 millions de touristes accueillis par an.

Photo ci-dessus : villégiature de la famille royale marocaine, le site de Tamouda Bay fera l’objet d’un gigantesque aménagement touristique haut de gamme. © DR


« Le bilan est positif et nous allons pouvoir dépasser les 9 millions de touristes à la fin de l’année en cours, ce qui représente 93 à 94 % de l’objectif de la stratégie ambitieuse du gouvernement en matière de tourisme » , a souligné le ministre dans une déclaration à la presse à l’occasion du lancement des travaux de rénovation du village Yasmina du Club med à Cabo Negro.

Selon le ministre, en dépit de la crise économique aigüe l’année dernière, le Maroc a pu dépasser certains pays concurrents en enregistrant une croissance de 6 % en matière de tourisme, suivi de la Turquie avec 2 %, au moment ou d’autres pays comme la Tunisie et l’Espagne ont enregistré des baisses respectives de 3 et 9 %.

M. Znagui s’est dit confiant quant au développement du tourisme au Maroc grâce à la stratégie du gouvernement qui a permis à ce secteur de se positionner en tant que vecteur économique important qui représente 9 % au produit intérieur brut (PIB), et qui a connu une croissance soutenue de 15 % durant les dix dernières années.

Le ministre a par ailleurs souligné l’essor des activités touristiques au nord du Maroc, avec la promotion d’un tourisme haut de gamme.

Ce développement est accompagné des grands efforts déployés par les autorités locales en infrastructures de base. Il a cité à cet égard le projet Tamouda Bay qui a évolué, selon le ministre, de manière spectaculaire, grâce à une infrastructure routière de très haut niveau et un travail au niveau esthétique exceptionnel.

Tamouda Bay est un gigantesque projet d’un montant de 3,3 milliards de dirhams qui donne sur 20 km de littoral et s’étend sur 50 hectares répartis en cinq parcelles. Il comprend la construction de huit hôtels avec une capacité de 5000 lits, 4 parcours de golf et de nombreux espaces et infrastructures de loisirs (marina, jardins, restaurants).

Articles récents recommandés