Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le IIIe Sommet Women in Africa fondé par Aude de Thuin, illustration enthousiaste du potentiel des femmes pour le développement économique de l’Afrique

30 juin 2019
Aude de Thuin, fondatrice de Woman in Africa Initiative, lors de son allocution d’ouverture du IIIe Sommet WIA, à Marrakech (27-28 juin 2019). © AM/AP.P
C’est dans le magnifique cadre du Beldi Country Club, à Marrakech, que vient de se dérouler, les 27 et 28 juin, le IIIe Sommet annuel de Women In Africa (WIA), réunissant plus de 550 personnes venant de 53 États d’Afrique et de 27 autres pays du reste du monde, notamment des délégations officielles des États-Unis, du Moyen-Orient et d’Asie. Ensemble, ces dirigeantes économiques, gouvernementales et personnalités culturelles, ainsi que les lauréates de la promotion 2019 du concours WIA 54 dédié aux jeunes entrepreneures africaines, ont travaillé sur le thème : « Comment les femmes africaines engagent le monde et créent un nouveau paradigme ».

.

En direct de Marrakech
Un article d’Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris (AP.P), avec WIA-Initiative
@alfredmignot | @PresseAfrica

.

« Nous devons cesser de penser charité quand nous parlons des femmes d’Afrique », a déclaré Aude de Thuin, fondatrice de Women in Africa et du Women’s Forum for the Economy & Society, lors d’une de ses interventions. « Le seul message est celui des femmes dans l’économie, au même niveau que les hommes », a-t-elle ajouté, ovationnée par les participantes, parmi lesquelles de nombreuses personnalités qui ont participé activement aux échanges et ateliers tout au long de ces deux journées (27-28 juin) du IIIe Sommet WIA, notamment : Awa Ndiaye Seck (ONU Femmes), Cathia Lawson Hall (Société Générale), Viviane Onano (Leading Light Initiative), Swaady Martin (Yswara), Alyse Nelson (Vital Voices), Rokia Traoré (chanteuse), Aïssata Diakité (Holding Zabaan), Francine Ntoumi et Oby Ezekwesili (#BringBackOurGirls)…

Trois conférences thématiques ont été dédiées à la manière dont l’Afrique peut revisiter ses relations économiques avec l’Amérique, l’Asie et l’Europe (lire ICI notre entretien avec Bruno Mettling, Président Orange Afrique et MO, qui a participé au sommet WIA).

Les échanges lors des nombreux ateliers et autres « Master classes » ont abordé les thèmes aussi divers que l’inclusion financière, les femmes dans les sciences, l’impact du changement climatique, le développement du leadership féminin, l’investissement dans la nouvelle génération de jeunes innovateurs numériques, l’accès des femmes aux marchés financiers et agricoles ou encore la corruption et le genre.

.

Une vue de la salle des conférences plénières du #WIA2019, au Beldi Country Club de Marrakech. © AM/AP.P

.

Le Prix WIA54 met en lumière les championnes 2019
de l’Afrique entrepreneuriale

À l’initiative de la Fondation Women In Africa Philanthropy, les 53 lauréates de la promotion 2019 du Prix WIA54 – destiné aux jeunes femmes entrepreneures africaines à fort potentiel qui inventent l’Afrique de demain –, ont participé à une série d’ateliers de formation durant les deux jours précédant le Sommet WIA, afin de les initier aux défis récurrents à relever aux moments cruciaux du développement d’une start-up. « Ces 53 femmes chefs d’entreprise représentent tous les pays d’Afrique à l’exception de l’Érythrée. Elles ont été sélectionnées parmi 1 800 candidates, ce qui confirme la force de l’entrepreneuriat féminin en Afrique », commente Seynabou Thiam, directrice du programme sponsorisé par le groupe panafricain d’enseignement supérieur privé, Honoris United Universities.
[À lire bientôt en ligne, notre article sur le témoignage de trois lauréates]

 
Parmi les 53 lauréates, sept d’entre elles ont été mises particulièrement à l’honneur et leurs projets présentés aux participantes du #WIASummit :
Ley Zoussi (République du Congo) en agriculture pour Complete Farmer, sa plateforme d’agriculture communautaire ;
Gladys Nelly Kimani (Kenya) sur le digitalpour Class Teacher Network, son application qui digitalise le parcours scolaire ;
Fadzayi Chiwandire (Afrique du Sud) en éducationpour DIV:A Initiative, son ONG qui enseigne le code aux jeunes filles ;
Ehiaghe Aigiomawu (Nigéria) en fintech, pour Vesicash, sa technologie de dépôt fiduciaire instantanée ;
Corinne Maurice Ouattara (Côte d’Ivoire) en santé, pour son Pass Santé Mousso, le dossier médical numérique sur bracelet connecté ;
Mariam Sherif (Égypte) en environnement, pour Reform Studio, pour ses produits design éco-friendly ;
Grace Camara (Sierra Leone)pour l’innovation sociale, avec RemitFund, qui transforme les transferts de fonds de la diaspora africaine en investissements sociaux.

.

Moment de communion au #WIA2019, au Beldi Country Club de Marrakech. © AM/AP.P

Younes El Mechrafi, le Marocain lauréat 2019
du « Prix de l’Homme africain de l’année »

« Ensemble, nous changeons l’histoire séculaire de l’Afrique par la magie des femmes de toute l’Afrique, de l’Asie, du Moyen-Orient et de l’Amérique et aussi des hommes qui ont compris que nous œuvrons pour le plus grand bien de tous », a déclaré Hafsat Abiola, Présidente de Women in Africa.
Illustration symbolique du message d’ouverture que la Présidente adresse aux hommes, le prix AMOYA – African Man Of the Year Award – a été remis cette année à Younes El Mechrafi, Directeur général de la Marocaine des Jeux et du Sport (MDJS) et vice-Président Afrique de la World Federation for Company Sport. Ce prix récompense l’engagement de Younes El Mechrafi à travers la MDJS pour la pratique sportive féminine et pour l’inclusion des femmes dans le monde du sport.

Invité à intervenir en clôture de ces deux enrichissantes journées de rencontres et d’échanges, Frédéric Oudéa, Directeur Général de Société Générale – l’un des grands sponsors de l’événement – a déclaré : « L’Afrique est la seule région au monde où plus de femmes que d’hommes choisissent la voie de l’entrepreneuriat, une réalité accompagnée par la fondation Women in Africa Philanthropy, que nous sommes fiers de soutenir pour la deuxième année consécutive. Ouvrir le champ des possibles à cette dynamique féminine aura un impact indéniable sur l’avenir du continent. »

Une affirmation pleinement partagée par toutes les participantes à ce IIIe Sommet WIA, qui fut aussi un bel événement de sororité enthousiaste et d’émotion partagée.

.

Une vue du Beldi Country Club de Marrakech, où s’est déroulé le IIIe Sommet WIA, les 27-28 juin 2019. © Beldi CC

◊ ◊ ◊

À propos de WIA Initiative
Women in Africa (WIA), fondé par Aude de Thuin et présidée par Hafsat Abiola, est une plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel. Par cette initiative, WIA souhaite révéler le potentiel de ces femmes et les connecter au niveau continental et international.
En savoir plus :
www.wia-initiative.com - #WIASUMMIT - #WIAInitiative - #Womenempowerment – #WIAPhilanthropy #Projet54 | #WIAPhilantropy

◊ ◊ ◊

◊ ◊ ◊

SUR LEME THÈME

#WIASummit 2019 / Le IIIe Sommet Women in Africa fondé par @AudedeThuin, une illustration enthousiaste du potentiel des femmes pour le développement économique de l’Afrique

#WIASummit 2019 - Témoignages / Aïssata DIAKITÉ, entrepreneure malienne : « Sans les femmes, Zabbaan n’existerait pas ! »

#WIASummit 2019 - Entrevue / Bruno METTLING, Président ORANGE Afrique et Moyen-Orient : « En Afrique, l’Europe doit soutenir des projets d’entreprises »

#WIASummit 2019 - Témoignages /L’enthousiasme communicatif d’Aniella, Nasrine et Laïhanatou, championnes du Burundi, de Maurice et du Niger

#WIASummit 2019 - Témoignages / Djemila Carole MAD-TOÏNGUE (Tchad) : « Les femmes africaines de l’avenir se construisent dès aujourd’hui »

#WIASummit 2019 - Analyse / Anne BIOULAC, dirigeante @BergerParis : « Les entrepreneures d’Afrique donnent à nous toutes une leçon de vie ! »

#WIASummit 2019 - Rencontre / Laura KAKON, Directrice marketing Honoris UU : « L’entrepreneuriat féminin est un axe majeur pour transformer le continent africain »

#WIASummit 2019 - Entretien/ Isabelle BÉBÉAR, dirigeante Bpifrance : « C’est un supplément d’âme que l’on ressent ici, à ce sommet Women in Africa ! »

#WIASummit 2019 - Rencontre / Mounia TAGMA, Directrice Afrique et MO d’AHI : « Même dans les pays pauvres, on peut trouver des solutions pour loger les gens »

#WIASummit 2019 - Entretien / Maître Lubomir ROGLEV, DS Avocats : « Les femmes et les hommes doivent avancer ensemble, avec toute notre diversité et nos particularités »

#WIASummit 2019 - RETROUVEZ NOTRE DOSSIER COMPLET (10 articles)

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊◊ ◊

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Articles récents recommandés