Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

« Le 5 + 5 face aux défis du réveil arabe » : le retour à une géopolitique de la proximité en Méditerranée ?

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 25 février 2012 | src.leJMed.fr
Paris -

L’ouvrage collectif « Le 5+5 face aux défis du réveil arabe » (L’Harmattan) qui vient de paraître, sous la direction de l’expert et ancien contre-Amiral, Jean-François Coustillière, a pour objet de revaloriser notre regard sur cette institution (1) particulièrement méconnue. Pourtant, forts de leur potentiel d’une proximité humaine plus proactive qu’ailleurs, les pays du 5+5 peuvent sembler porteurs d’avancées qui pourraient s’élargir ensuite à l’ensemble de la Méditerranée…

Photo ci-dessus : le Contre-amiral (2S) Jean-François Coustillière, lors d’une conférence Euromed-IHEDN à l’École militaire (Paris) en décembre 2010. © Alfred Mignot - décembre 2010


Dans cette perspective de faire mieux connaître le « 5 + 5 » , Jean-François Coustillière, spécialiste des questions de relations internationales en Méditerranée, propose dans un premier temps une présentation du chemin parcouru, pour ensuite évoquer les pistes qui pourraient être ouvertes afin de bénéficier de la synergie ainsi créée, en confortant les relations autour de la Méditerranée occidentale et en constituant un laboratoire d’expériences au profit des autres enceintes de coopération en Méditerranée.

Selon lui, en effet, « les exemples récents montrent que vouloir aller trop vite, sans prendre en considération la complexité des situations, ne peut conduire qu’à l’échec et à la gabegie, voire à un retour en arrière ».


Un espace-pilote pour toute la Méditerranée ?

Ainsi, ajoute-t-il, « j’ai voulu que ce livre dresse un état des lieux, une photographie de cette initiative 5+5 avant que de conduire à s’interroger sur les voies à emprunter pour conserver les acquis tout en lançant de nouvelles pistes. Celles-ci évoquent des perspectives qui tiennent compte des aspirations que les peuples ont manifesté tant à l’occasion des révoltes arabes mais également des “mouvements des Indignés” plus au Nord. Divers points de vue s’y expriment avec la seule intention de proposer des axes d’orientation et d’approfondissement, sans viser à refonder une démarche qui doit trouver son équilibre « en marchant » de façon souple et autonome ».

L’ouvrage offre de ce fait une vision multinationale réelle, grâce aux contributions de nombreux spécialistes et experts (2) issus de toute la Méditerranée, et convaincus de l’importance du 5+5 dans cette période de profonds changements.

Au-delà de sa thématique d’ensemble – les voies d’une refondation des relations méditerranéennes – les « Annexes » de l’ouvrage présentent de nombreuses « propositions concrètes » sur des sujets très variés : la formation professionnelle, le développement rural, le tourisme des réseaux de tables d’hôtes et de gîtes, les échanges entre universités et étudiants, la coopération des entités territoriales… bref, la Méditerranée occidentale, potentiellement porteuse d’une proximité humaine peut-être plus forte et moins vulnérable qu’en Méditerranée orientale, pourrait se révéler l’espace sub-régional propice à des avancées en de nombreux domaines. Elle est en tout cas abordée ici comme le laboratoire d’expériences qui pourraient profiter ensuite à l’ensemble la Méditerranée.


◊ ◊ ◊


« Le 5+5 face aux défis du réveil arabe »
180 pages - L’Harmattan
En vente sur le site des Éditions l’Harmattan
Édition papier : 17,10 €
Édition numérique pdf : 13,50 €


Sur le même thème :

- Jean-François Coustillière – Relancer le « 5+5 Défense » pour appuyer la transition de nos partenaires sud-Med (juin 2011)

- Jean-François Coustillière – Pour une refondation des relations euromed, qui tienne compte des révolutions en cours (mai 2011)

- Jean-François Coustillière : « L’Europe et la France doivent se mobiliser pour soutenir le choix du peuple tunisien » (janvier 2011)


◊ ◊ ◊


1 - L’initiative « 5+5 », lancée en 1990, rassemble sept pays des deux rives de la Méditerranée occidentale – Algérie, Espagne, France, Italie, Libye, Maroc, Tunisie – ainsi que l’île de Malte, le Portugal – qui n’a pas de façade sur la Grande bleue, mais dont nul ne songe à contester le caractère de pays méditerranéen – et la Mauritanie : un pays situé loin de la Méditerranée, au sud du Maroc, mais que les promoteurs des partenariats euromed ont pris l’habitude d’intégrer aux institutions ad hoc.

2 - Les coauteurs de « Le 5 + 5 face aux défis du réveil arabe » : Tahani Abdelhakim • Adrià Albareda • Hatem Ben Salem • Habib Boulares • Isabelle Calleja Ragonesi • Valentina Cassar • Pierre-Yves Derangere • Vincent Dollé • Louisa Dris-Ait-Hamadouche • Cherif Dris • Noëlle Duck • Antoine Godbert • Rachid El Houdaigui • Jean Robert Henry • João Nunes Henriques • Robert G. Lanquar, Ph.D. • Michel Masson • Mario Rino Me • Philippe Navarre • Abdel Kader Ould Mohamed • Arturo M.L. Parisi • Michel Roche • Emmanuel de Romémont • Eduard Soler i Lecha • François Teissier • Marcel-René Tercinet • Pierre Vallaud • Juan Carlos Villamía Ugarte.

Articles récents recommandés