Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

André Azoulay

- “La culture et la création sont centrales pour le devenir de l’Union pour la Méditerranée”

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 24 février 2011 | src.LeJMED.fr
Marseille -

Un atelier d’une journée s’est tenu au Palais de la Bourse à Marseille, mercredi 23 févier 2010, afin d’organiser les projets de coopération entre le Maroc et les trois « Maisons » indissociables que sont la Maison de la Création, la Maison de la Formation et la Maison des Événements Économiques et Culturels de Marseille.

André Azoulay, Conseiller de SM le Roi du Maroc Mohamed VI, Président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh et administrateur de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode de Marseille, a participé à cette séance de travail. Dans cette entrevue, il explique les raisons de son engagement aux côtés de la MMMM, et nous livre son sentiment sur le rôle de la culture et de la création dans la construction de l’Union pour la Méditerranée.

Photo ci-dessus : André Azoulay, Président de la Fondation Anna Lindh © DR


Une entrevue exclusive avec André Azoulay,
Président de la Fondation Anna Lindh,
membre du Conseil d’administration de la MMMM


Par Nadia Bendjilali, correspondante de LeJMED.fr à Marseille


« Photo de famille » des participants à l’atelier du 23 février 2011, dans le grand escalier du Palais de la Bourse de Marseille. Au premier rang, à la gauche de Mme Maryline Bellieud-Vigouroux, André Azoulay, Président de la Fondation Anna Lindh et membre du Conseil d’administration de la MMMM, Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode de Marseille. © Nadia Bendjilali

LeJMED.fr – Vous êtes l’un des 14 membres éminents du Conseil d’Administration de cette nouvelle Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode de Marseille, quel est le sens de votre engagement ?

André Azoulay – Je connais ce projet depuis sa genèse et j’y ai adhéré immédiatement. J’y retrouve là à la fois le volontarisme, la détermination et la volonté politique de Maryline Bellieud-Vigouroux, militante de ce projet depuis tellement longtemps, et j’en salue le formidable travail fédérateur !

Dans ce grand rêve, qui nourrit à la fois les espoirs et les ambitions de beaucoup d’entre nous, d’une Union pour la méditerranée et d’une destinée, qui, un jour, deviendra commune pour les gens du sud et du nord, la question de la culture et de la création est centrale. Il y a là un espace qui fait, avant et mieux que les politiques, l’Union pour la Méditerranée.

En effet, pour les créateurs de tous les domaines – mode, arts plastiques, musique, cinéma –, l’union est un fait acquis depuis longtemps. Pour le monde politique, c’est donc une référence, un exemple et un levier. Je me sens personnellement chez moi à travers ce prisme qui présente la capacité de faire se rencontrer, échanger, partager et travailler tous ceux qui sont dans la modernité de la création.

LeJMED.fr – Vous êtes Président de la Fondation Anna Lindh pour le rapprochement des peuples de l’EuroMéditerranée. Votre fondation apportera-t-elle un soutien à la MMMM, étant entendu que justement cette maison facilite la mise en œuvre concrète d’une stratégie conjointe et le développement d’une filière à l’échelle de la région MED ?

André Azoulay – La culture a su faire plus et mieux que les politiques, je vous le disais précédemment. La Fondation a réussi a fédérer depuis sa création 43 pays, un réseau aujourd’hui de plus de 2 000 ONG. Il y a bien cohérence entre mon mandat à la Fondation et mon engagement à accompagner les trois maisons qui fondent la MMMM de Marseille, dont j’accompagne avec grand plaisir la naissance, l’émergence et la démarche.

Sur le même sujet

- Filière Mode : la MMMM de Marseille élabore une coopération gagnant-gagnant avec le Maroc

En savoir plus

- Site de la Fondation Anna Lindh
- Site de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode de Marseille (MMMM)


Articles récents recommandés