Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

La chute annoncée de Kadhafi (?) : une fatwa lancée contre lui, des tribus insurgées marchent sur Tripoli

Libye | 21 février 2011 | src.LeJMED.fr
Tripoli -

« le Guide » Mouammar Kadhafi est-il sur la voie de la sortie ? Alors qu’elle était son principal soutien depuis le début des événements, la tribu Wafala vient totalement de basculer en décidant de soutenir les insurgés. Et d’autres tribus rebelles marchent sur Tripoli…

Image ci-dessus : scène d’insurrection à Benghazi. © Capture vidéo amateur


Les populations des principales capitales telles que Tarhouna (60 km de Tripoli), menées par quatre tribus, sont en effet actuellement (lundi après-midi) en marche sur la capitale pour faire tomber le régime.
Idem pour Zaouia, située à 40 kms de la capitale et Gharyan (25 klms). Ces deux villes s’organisent elles aussi contre le Guide et ont décidé de se ralleir dans la grande marche insurrectionnelle.

Seule à rester encore fidèle au « Guide », la tribu du beau-frère de Kadhafi (Al maghar) et ses milices, qui continuent à le protéger et à se battre pour garder le pouvoir. Mais combien de temps vont-elles tenir ?

Certaines sources prétendent que Tripoli sera aux mains des insurgés dès ce lundi soir. D’autres font reculer l’échéance à demain. Du côté des religieux, Kadhafi ne peut également plus rien espérer. L’un des plus influents religieux, le cheikh Al Sadeq Al Gharyani, a lancé une fatwa à la population de Tripoli pour mener le combat contre le Guide.

Si au départ, les islamistes ont été le socle de la révolution, ils sont aujourd’hui largement accompagnés par la population. « Les personnes âgées et même les femmes sont dehors. C’est du jamais vu ! », commente un observateur. Reste à savoir comment Kadhafi va quitter le pouvoir : les milices sont-elles prêtes à mourir pour lui ?

Beaucoup évoquent un suicide, ou un assassinat, si ces mêmes milices décidaient in fine de se retourner contre lui. Autre solution : la fuite vers le désert. Des rumeurs prétendent que Guide aurait pris la tangente vers le Sud de la Libye. Ses fils sont pour la plupart à Tripoli mais Kamis (le quatrième fils, un militaire) serait toujours en train de combattre la rébellion dans les montagnes, et notamment dans les villes de Zintan, Roujban et Yefran.

© Hélène Bravin pour LeJMED.fr
Journaliste spécialiste du Maghreb


Articles récents recommandés