Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

La Tunisie, deuxième pays d’Afrique pour l’agriculture biologique

Tunisie | 22 décembre 2009 | src.Info Tunisie
Tunis - Avec 285 mille hectares de superficies dédiées à l’agriculture biologique en 2008 et une production de 170 mille tonnes générant, en valeur 64 millions de dinars de recettes d’exportation, la Tunisie est deuxième en Afrique et 24e mondiale en matière d’agriculture biologique, rapporte l’agence de presse TAP (Tunis Afrique presse).

Ces classements viennent concrétiser les performances, qualitatives et quantitatives, de cette filière dans les quatre dernières années… un état des lieux probant qui se manifeste surtout au niveau des superficies et production par produit, des exportations mais aussi au niveau des mécanismes et programmes mis en place.

Quant aux superficies dédiées la culture biologique, soit 130 mille hectares, elles ont englobé les oliveraies avec 115 mille ha, les arbres fruitiers avec 6 000 ha, les grandes cultures bénéficiant de 2 000 ha ainsi que 1 000 ha pour les palmeraies, sachant que 155 mille hectares ont été consacrés aux pâturages et forets.

Les exportations ont remarquablement revu leur taux à la hausse, notamment du côté de l’huile de l’olive avec 48 millions de dinars (MD), des dattes pour 12 MD, et d’autres produits pour 4 millions de dinars.

Durant les cinq prochaines années, les superficies dédiées aux cultures biologiques devraient double, conformément au plan quinquennal, pour atteindre les 550 mille hectares en 2014.

Les prévisions de l’année 2010 tablent, par ailleurs, sur des superficies de 320 mille hectares dont 200 mille hectares concernent les cultures maraîchères (culture de légumes et de certains fruits, de certaines fines herbes et fleurs à usage).

Ce développent de l’agriculture biologique participe des 16 stratégies tunisiennes, annoncées par le Président Ben Ali le 18 septembre 2008, pour la promotion des branches productives, la maitrise de l’exploitation des ressources naturelles, la valorisation des résultats de la recherche, l’impulsion des investissements, le traitement de l’endettement des agriculteurs, le développement des exportations agricoles ainsi que la consolidation de la rentabilité des structures professionnelles.

Côté investissement, l’année 2009 a été marquée par la tenue d’une panoplie de manifestations et journées régionales incitant à la création de projets agricoles et d’emplois. 1 000 projets ont été financés, avec une enveloppe de plus de 400 millions de dinars.

Le secteur agricole, avec 16,4 millions d’hectares en exploitation, participe à raison de 12 % au PIB tunisien et emploie 13,4 % de la population active.

Par ailleurs, la Tunisie s’est donnée pour objectif d’atteindre 16 % de couverture forestière vers 2015, contre 12,8 % actuellement, et de favoriser les cultures géothermiques, qu’elle souhaite voir croître de 50 %.

Articles récents recommandés