Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

La BEI accorde un prêt de 300 M€ à la région Midi-Pyrénées pour moderniser et développer le rail

France | 24 septembre 2010
Toulouse - Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, et Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI, ont signé, ce 24 septembre 2010 à Toulouse un contrat de financement d’un montant de 300 millions d’euros dans l’objectif de moderniser et développer le réseau ferroviaire de Midi-Pyrénées.


Cette convention s’inscrit dans le cadre du Plan rail 2008-2013 de la Région Midi- Pyrénées, le premier de cette importance lancé en France sur un réseau régional principalement dédié au TER. Ce Plan a été rendu nécessaire du fait de la vétusté du réseau régional, condamnant à la fermeture de nombreuses lignes de TER. Il vise à doter la Région d’un réseau modernisé et pérenne sur 500 km de voies ferrées, dans l’objectif d’accroître les fréquences des trains et d’assurer des délais de transports convenables aux usagers.

L’opération se déclinera en une série d’opérations de réhabilitation de voie et de consolidation d‘ouvrages d’art, de doublement de voie et de mise en place de nouveaux systèmes de gestion du trafic rendus indispensables par l’accroissement considérable du trafic.

Ce Plan rail, initié par la Région Midi-Pyrénées qui le finance à hauteur de 400 M€ sur un montant global de 820 M€, est signé avec la SNCF et co-financé avec RFF, l’Etat et l’Europe (Feder).

Le financement de la BEI, d’un montant total de 300 millions d’euros, permettra concrètement de faciliter la circulation entre Toulouse et Saint-Sulpice, à ce jour une des lignes de voie unique les plus chargées en Europe, et cela par la réhabilitation d’une part des voies et de ses constituants entre Empalot et Auch, Figeac et Bagnac, Brive et Capdenac, Capdenac et Rodez, Tessonnières et Capdenac, Portet et Tarascon, Toulouse et St Sulpice et St Sulpice et Tessonnières ; d’autre part par la réhabilitation des sections de ligne Tessonnières-Rodez, Tarascon-Latour de Carol, St Sulpice-Mazamet.

Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI, s’est félicité de cette signature en ces termes : « Je suis très heureux que la BEI s’engage avec la Région Midi-Pyrénées dans la réhabilitation et la modernisation du réseau ferré de ce territoire. C’est une action qui aura un impact direct et positif sur l’environnement et in fine sur la mobilité durable en Midi-Pyrénées. Les transports durables au sein des régions sont une priorité européenne et constituent un élément essentiel du développement économique, social et humain qui contribuera directement à l’amélioration de la qualité de vie quotidienne des habitants. »


◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés