Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

La BEI accorde un prêt de 130 M € au Groupe Bolloré pour sa RDI dans le stockage d’électricité et la RFID

France | 11 janvier 2011 | src.LeJMED.fr
Paris -

Lundi 11 janvier 2010 à Puteaux (Paris) Philippe de Fontaine Vive, vice-Président de la BEI, et Vincent Bolloré, PDG du Groupe Bolloré ont signé, au siège du Groupe, un contrat de financement de 130 millions d’euros en faveur des programmes de Recherche, Développement et Innovation (RDI) du Groupe Bolloré dans le domaine du stockage d’électricité (batteries et véhicules électriques), et pour la RDI de sa filiale IER, leader mondial de l’identification automatique par radio-fréquence (RFID).

Photo ci-dessus : lors de la cérémonie de signature, lundi 10 janvier au siège du groupe Bolloré à Puteaux, Philippe de Fontaine Vive, vice-Président de la BEI (à gauche), et Vincent Bolloré, PDG du Groupe Bolloré. © LeJMED.fr - janvier 2011


JPEG - 64.6 ko
Vincent Bolloré et Philippe de Fontaine Vive, après un petit tour de démonstration – zéro bruit, zéro pollution – à bord du Microbus Electricity, équipé des fameuses batteries LMP. © LeJMED.fr - janvier 2011

Il s’agit du premier contrat de financement accordé par la BEI au Groupe Bolloré, dont on sait que la voiture électrique BlueCar équipera le système Autolib’ de voitures électriques en libre-service, prévu pour démarrer dès le 30 septembre 2011, à Paris et dans 37 communes voisines, avec un premier parc de 250 voitures – et une perspective de 3 500 voitures pour 80 communes de l’Ile-de-France desservies à l’horizon 2016.

Lors de la cérémonie de signature, Vincent Bolloré, PDG du Groupe, a tenu à souligner que l’avancée du voiturage électrique a été rendue possible par les immenses progrès accomplis dans le domaine du stockage électrique par Batscap, entreprise filiale du groupe, qui a mis au point la batterie électrique non polluante LMP, « au cœur de la BlueCar, avec ses 250 Km d’autonomie et une durée de vie exceptionnelle de l’ordre de 200 000 Km ». Une batterie qui, à elle seule, représente à ce jour autour de 1 milliard d’euros d’investissement, sur un total actuel de 1,2 Md, et de 1,5 Md € qu’aura nécessité au final le développement de la BlueCar.

Par ailleurs, devait encore préciser Vincent Bolloré, c’est sans doute parce que le Groupe a pu proposer un service complet clé en mains qu’il a remporté le marché – qui sera une formidable vitrine pour le savoir-faire du groupe dans cette activité – de l’Autolib’ parisien. Parmi la multitude des savoir-faire impliqués, celui de l’identification automatique, d’enregistrement et de traçabilité par radio-fréquence (RFID, spécialité de la filiale IER).

JPEG - 40.3 ko
Conférence de presse à Buc, au siège de la filiale du Groupe Bolloré IER, spécialiste de l’identification automatique, de l’enregistrement et de la traçabilité par radio-fréquence. © LeJMED.fr - janvier 2011

C’est donc aux développements de ces deux secteurs très « pointus » de la Recherche, Développement et Innovation du Groupe Bolloré que sont destinés les 130 M € de prêts accordés par le BEI.

Ainsi, Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI, s’est-il félicité de cette signature « qui marque l’engagement concret de la BEI en faveur de l’Innovation et de la Recherche-Développement en France. Nous misons sur les technologies de pointe car elles sont un fer de lance pour l’avenir en termes de développement économique et durable. C’est un vivier d’emplois et de hautes compétences, ayant un impact direct sur la vie quotidienne de nos concitoyens ».

Pour sa part, Vincent Bolloré s’est réjoui de « cette collaboration qui va permettre d’accompagner le Groupe Bolloré qui investit depuis dix-huit ans dans les batteries électriques, ainsi que notre filiale IER qui consacre une part importante de son chiffre d’affaires à la recherche-développement ».

Et de préciser qu’il n’entendait demander aucun soutien à l’État français, avant d’annoncer une autre bonne nouvelle : la ville de Luxembourg a décidé de s’équiper en microbus 100 % électriques Bolloré-Gruau, le Microbus Electricity. Équipé avec les fameuses batteries LMP, bien sûr !

Alfred Mignot – LeJMED.fr


À propos
Groupe Bolloré - Le Groupe Bolloré est un groupe familial fondé en 1822 et coté sur le Nyse Euronext Paris. Il réalise un chiffre d’affaires d’environ 7 milliards d’euros et emploie plus de 33 000 collaborateurs dans le monde. Le Groupe est présent dans l’organisation du transport et de la logistique à l’international (Bolloré Logistics), la manutention et logistique en Afrique (Bolloré Africa Logistics), la distribution d’énergie (Bolloré Énergie), le stockage d’électricité (batteries et véhicules électriques, films plastiques pour condensateurs), les terminaux et systèmes spécialisés (IER), la communication et les médias (télévision, presse) et les plantations.
À côté de ses métiers, le Groupe gère un portefeuille de participations représentant environ 2,2 milliards d’euros.
Site du Groupe Bolloré

BEI - La BEI est la banque de l’Union européenne. Elle a pour mission d’accorder principalement des prêts à long terme en soutien de projets d’investissements viables, privés ou publics, qui réalisent les objectifs d’intégration, de cohésion et de développement de l’UE, déclinés en six politiques prioritaires : cohésion économique et sociale ; protection de l’environnement naturel et urbain ; recherche et innovation ; soutien aux PME ; réseaux de transports trans-européens et promotion d’une énergie sûre, compétitive et durable.

En 2009, elle a accordé 70 milliards d’euros de financements dans l’Union européenne, ce qui représente une hausse de 36% par rapport aux 51,7 milliards d’euros prêtés en 2008. Toujours en 2009, pour soutenir l’économie face à la crise, elle a accordé dans l’Union Européenne et hors de l’Union Européenne un total de financements de 79 milliards d’euros en faveur des collectivités locales et des entreprises. La BEI a fait du « triangle de la connaissance », concept qui relie l’éducation, la recherche-développement et l’innovation (RDI), un de ses axes d’action prioritaire. En 2009, la Banque y a consacré plus de 18,3 milliards d’euros contre 12,5 milliards d’euros en 2008, soit une augmentation de près de 50%.
Site de la BEI


Articles récents recommandés